jeudi 16 août 2018

Dynamic (série 2) - 026-028-036


 

Dynamic 2 est une revue de bandes dessinées parue en petit format dans la collection Courage Exploit. 42 numéros d'avril 1972 à février 1977 au format 13 * 18 cm.

Le héros principal de cette parution est Ray Halcotan.
Épisodes trouvés : - Félicien Lachance - Johnny Cloud - Professeur Eureka - Ray Halcotan - Rial le Loup - Ringo Kid

mercredi 15 août 2018

Sam Billie Bill


Sam Billie Bill est une série de bande dessinée de western créée par le scénariste Roger Lécureux et le dessinateur Lucien Nortier pour l'hebdomadaire jeunesse Vaillant qui en a publié les histoires de mars 1949 (à partir du n°199) à mai 1962.
Cinq albums en ont été publiés par les éditions Vaillant au début des années 1960 et l'intégrale a été publiée par les Éditions du Taupinambour entre 2009 et 2013.


Originaire de l'Oklaoma, Sam a douze ans en 1845 quand ses parents trouvent la mort accidentellement pendant la ruée vers l'or. Il est alors recueilli à Sacramento par un trappeur canadien nommé François "Longue couleuvre". Il va grandir dans les Rocheuses et rencontrer le vieux prospecteur Bep avec qui il va partager de nombreuses aventures. Il retrouvera notamment sa sœur Jessie dont il avait été séparé lors de l'accident.



Roger Lécureux a écrit la plupart des scénarios de cette série en mêlant l'histoire personnelle du personnage à la trame historique de l'ouest américain: l'époque des pionniers, les guerres indiennes, la guerre de sécession et la découverte de l'or noir.
Après une quinzaine d’histoires, le scénario est repris par Nortier, ce que Lecureux confirme dans sa longue interview publiée dans Hop (N° 98). Il y précise que « nous avons été plusieurs à travailler sur le scénario : Jean Olivier, moi-même, C. Boujon, puis Lucien a continué seul jusqu’à la fin de la série ».
Lucien Nortier (1922-1994) en sera l'unique dessinateur. Il dessinera ensuite d'autres personnages pour Vaillant et Pif: Luc et Jori ( de 1962 à 1964, une adaptation du Lynx Blanc de Claude Henri), Robin des Bois (de 1965 à 1969 avant la reprise par Eduardo Coelho), le grêlé 7/13 (de 1966 à 1971) et Fanfan la Tulipe (de 1971 à 1980). Lui-même membre du fameux Atelier 63 de Raymond Poïvet, il saura s'entourer de brillants assistants comme Charlie Kiefer et Christian Gaty.





Infos complémentaires:
L'excellent papier de Raymond ici
http://lecturederaymond.over-blog.com/article-24359693.html
"Sam Billie Bill" Hop !, no 77, 1997, p. 42-43
http://teddyted.free.fr/sam_billie_bill.htm
https://www.bedetheque.com/serie-9509-BD-Sam-Billie-Bill.html
http://bdoubliees.com/vaillantpif/series5/sambilliebill.htm
http://coffre-a-bd.com/cgi-bin/boutique.bin?S=1004


mardi 14 août 2018

Aventures Fiction 035 - 036


 

Aventures fiction (2e série) est une revue de l'éditeur Artima publiée dans la collection Comics Pocket. 57 numéros de juillet 1966 à juillet 1978. Au moins 25 recueils de 2 numéros. Format 13 x 18 cm. 164 pages, puis 132.
Cette revue a publié de façon hétéroclite du matériel comics issu de Marvel ou DC Comics.
Il a existé trois autres séries de cette revue.
Aventures Fiction (1re série) est un récit Complet publié entre 1958 et 1960.
Aventures Fiction (3e série) est une revue Petit Format publiée entre 1981 et 1982.
Aventures Fiction (4e série) est une revue Petit Format publiée entre 1986 et 1987.
pour les recueils voir (Recueil) Comics Pocket


lundi 13 août 2018

Le Fantôme du Bengale (collection "Fantome")


Collection Fantôme
Editeur principal : SAGE
Mensuel GF de 50 n° du 05/1949 au 04/1953
Format 195x275 puis 180x270  du n°19 au 21 enfin 105x205 jusqu'au n°50 - 16 pages - Noir et Blanc
La couverture du n°5 est signée Jean Frisano (de 1 à 8)

5 recueils



D'autres n° et infos ici
http://bdvintagerares.blogspot.com/search?q=fantome+du+bengale


Liste complète:
http://www.dlgdl.com/GENPAGES/DSE_CFB1.HTM



dimanche 12 août 2018

Samedi Jeunesse - 013 - 016 - 048 - 052 - 119




 

  • Dans la Famille : Journaux / Magazines ,
  • Editeur principal : SAMEDI+  .
  • Nombre de 'pièces' connues : 268 (série terminée)
        Albums/Fascicules Originaux : 217
        Spéciaux : 2
        Rééditions : 49 
  • Plage temporelle couverte (partie connue) :
        Plus ancien au n° 1 daté 11/1957
        Plus récent au n° 266 daté 12/1979
  • Autres informations (par défaut):
    Album Taille 220x300 - Couverture Brochée - Dos Cahier - 80 pages - Noir et Blanc

L'éditeur responsable est successivement A. Leleux, 105 rue royale à Bruxelles, puis André Lepers, 26 rue Saint-Laurent à Bruxelles. Le mensuel publie chaque mois plusieurs récits complets en noir et blanc destinés aux garçons et aux filles, et déjà publiés pour la plupart, dans des revues et journaux américains (Bob Rilet, Luc Bradefer, Cisco Kid,...), belges (Corentin, Dag et Heidi, Félix, Néron, Primus et Musette, Sandy et Hoppy, Zig et Puce, ... ), espagnols (Dan Jensen, La pension des bleuets, ... ), français (Alerte à la Terre, Blason d'Argent, Sitting Bull), et hollandais (Les aventures du capitaine Rob, Otto, ...

Chaque numéro comporte généralement plusieurs histoires complètes, des planches uniques, et parfois des histoires à suivre. Les rubriques sont constituées par des extraits publicitaires de l'Encyclopédie scolaire, des actualités (Méli-mélo) et d'une source danoise importante, les éditions pour la jeunesse PIB Copenhagen...

Les héros récurrents de cette période sont Néron, Jojo (devenu plus tard Gil et Jo), Félix, Le chevalier au blason d'argent, Sandy et Hoppy (le kangourou), La Pension des Bleuets... et dans les dernières années avant le changement de formule, Fifi et Tonton et les adorables Primus et Musette. Samedi Jeunesse et le magazine pour la jeunesse belge néerlandophone Ohee ont partagé beaucoup d'histoires et de séries.


samedi 11 août 2018

Choc (Série 3) - 009 - 010



 

Choc 3 ème série est une revue de bandes dessinées petits formats de l'éditeur Arédit dans la collection DC Arédit. 16 numéros de Mars 1985 à Octobre 1987. Format de parution 13 x 19 cm. Récit de guerre avec des séries comme Sergent Rock, Le Soldat Inconnu ou Le Tank Hanté entres autres.

vendredi 10 août 2018

Vigor 99 et 100


Une nouvelle histoire de Vigor mais ce n'est pas ce qui m'intéresse dans ce n°99, il s'agit du récit secondaire avec Ray Nouvelles.

En mission d'escorte des convois américains dans l'Atlantique nord durant l'hiver 1942, Vigor cherche à comprendre pourquoi les torpilles des U-Boot sont si efficacement mortelles.


La plupart des torpilles modernes peuvent être complètement autonomes. Elles possèdent un sonar actif et/ou passif et sont capables de se diriger elles-mêmes vers la cible qu'on leur a désignée avant le lancement. D'autres types de torpilles autonomes possédaient par exemple, et surtout pendant la seconde moitié de la Seconde Guerre mondiale, un capteur acoustique (un sonar passif) qui leur permettait de se diriger vers le bruit émis par les moteurs de la cible. Cependant, il arrivait que ce genre de torpille se verrouille sur le bruit des moteurs du sous-marin lanceur, c'est pourquoi la procédure standard consistait à plonger à vitesse réduite après un tel tir.


Les allemands utilisaient des torpilles acoustiques, les «Falke» et «Zaunkönig », après des recherches commencées dès 1934 en vue de la destruction des navires de guerre. Le guidage se faisait au son émis par les hélices de ces navires. Les défauts des autres torpilles vont accélérer les recherches en ce domaine, désormais les navires de commerce seront aussi visés. La première torpille acoustique est mise en service début 1943, elle est dénommée G7as «Falke» (ou T IV).
Fin 1943, une nouvelle torpille acoustique est mise en service : la G7a «Zaunkönig» (ou T V), sa vitesse est de 24 nœuds mais son rayon d'action n'est que de 5,7 km alors que la «Falke» atteint les 7,5 km.
La Royal Navy, inquiétée par l'apparition de ces nouvelles torpilles, mettra au point une parade: le système « Foxer » . Le «Foxer» est un appareil émettant un bruit visant à désorienter les torpilles acoustiques; il est attaché à un long filin derrière les escorteurs épargnant ainsi les navires du convoi. Ces torpilles, bien qu'étant le reflet d'une Allemagne toujours capable de produire des engins géniaux, ne sont pas du tout satisfaisantes ; leur taux de réussite dépasse à peine les 10% (sur 700 torpilles lancées). De plus, ces torpilles, attirées par le bruit des moteurs du U-Boot, revenaient parfois vers le tireur!



Ray Nouvelles : "Un cas sensationnel"



suite dans le Vigor n°100



Infos complémentaires:
https://www.encyclopediecanadienne.ca/fr/article/bataille-de-latlantique/
http://thetyran.free.fr/fms/DOCUMENTS/torpilles.htm
https://www.croixdefer.net/forum/showthread.php?tid=758&pid=29633
http://letatave-a641.net/TORPILLES_39-71.htm