jeudi 5 décembre 2013

MAD MOVIES

Aujourd'hui, la mythique revue Mad Movies est à l'honneur ! bon il est vrai que la revue existe toujours, mais ce que je vous propose c'est, tenez vous bien M'sieurs Dames, les 4 premiers numéros (juin 1972 à mars 1973) !!!!!!!!!!!!!!!

Ai-je besoin de vous décrire le concept ? Bon juste pour la forme alors, JPP s’est intéressé à la science-fiction et aux histoires fantastiques dès son pleus jeune âge. Après avoir écrit pour de nombreux fanzines au début des années 70, il créé son propre magazine en 1972, Mad Movies, et ouvre, en 1979, le magasin Movies 2000 à Paris. 

En 1982, Mad Movies devient un magazine professionnel afin de pouvoir couvrir le large spectre d’un genre faisant alors les meilleurs scores au box-office. 


En 1984, Jean-Pierre crée le « Festival du Super 8 & 16mm » permettant ainsi à de jeunes réalisateurs d’être découverts.

JPP in Mad Mutilator
En 1985, il crée un autre magazine en parallèle à Mad Movies, Impact, celui-ci étant plus particulièrement dédié au film d’action, aux thrillers et au film d’aventure. Ils trouve néanmoins un peu de temps libre pour apparaître dans de petits films indépendants tels que “Time Demon” (1 & 2), “Mad mutilator“, “Night of vampyrmania“, etc… 





En 1991, Jean-Pierre publie “Ze craignos monsters“, un livre vite épuisé qui fait le tour de la majorité des thèmes principaux du cinéma fantastique, en quête des effets les plus minables, des monstres les moins crédibles et des affiches les plus tordues. 


Ce premier tome sera suivi, en 1995, par un deuxième, “Ze craignos monsters: le retour” et en 1998 par un troisième, “Ze craignos monsters: le re-retour“, tous deux épuisés très rapidement. 





Après quelques collaborations à des collections de films en VHS et DVD, Jean-Pierre décide qu’il est temps pour lui de produire des films. Il s’associe alors à son ami de longue date et fan de Mad Movies, Fabrice Lambot pour créer Metaluna productions en 2005.







Donc, aujourd'hui MM 1 A 4




Encore une fois, ces numérisations proviennent de sites / blogs trouvés 
lors de mes recherches.



Et pour finir, rien que pour vous cet excellent documentaire sur MM



Pour les retardataires les Indispensables :

■ Ze craignos monsters, éditions Vents d'Ouest, 1991
■ Ze craignos monsters : le retour, éditions Vents d'Ouest, 1995
■ Ze craignos monsters : le re-retour, éditions Vents d'Ouest, 1998
■ 101 monstres ringards, éditions Vents d'Ouest, 1999
■ Ça l'affiche mal ! : le meilleur du pire des affiches de cinéma du monde, Le Ghana, éditions le Bord de l'eau, 2011
■ Mad... ma vie !, éditions Rouge profond, 2012

2 commentaires:

  1. Ah JPP mon idole!
    L'homme sans qui la presse relative au ciné fantastique n'existerait pas en France.
    Les trois albums craignos monsters sont de véritables bibles et c'est grâce à eux si je me suis jeté sur toutes ces séries B des temps passés.
    Sans parler du "Mad, ma vie" qui nous replonge dans le bon vieux temps où les B-Movies de tous poils savaient encore trouver le chemin des salles de cinéma .
    Que de souvenirs !
    Alors merci JPP pour ces heures de bonheur et merci aussi ANACHO de nous faire partager les débuts d'une légende.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, JPP for ever, le Boss absolu ! j'ai été hyper ému en lisant Mad ma vie, l'impression "d'en être", remarque depuis le MM N° 40, j'ai rien laché...............

    RépondreSupprimer