samedi 29 juin 2013

ET SI CONAN FOULAIT LA TERRE AU 20EME SIECLE?

ET SI CONAN FOULAIT LA TERRE AU 20EME SIECLE ?

Cette grande question existentielle trouve sa réponse dans ce N°4
de cette série qui ne comprend que 4 numéros.

Les "What if ?", l'étonnante saga des réalités alternatives étaient une série en provenance de chez Marvel, qui laissaient un champ très large aux auteurs en leur permettant de revisiter les histoires en en changeant quelques éléments.

A la manière des "Elseworld" de DC, Marvel à travers cette série nous apportait des scénarios très interressants et surtout qui sortaient du commun.


A chaque fois l'histoire commence par un speech du Gardien :

"Les chroniques némédiennes nous parlent d'un cimmérien aux cheveux noirs,venu du nord il y a 12 000 ans, pour s'ouvrir un chemin jusqu'au trônePersonne ne pouvait lui resister. Il était le plus puissant guerrier des on époque......."




Vous trouverez aussi :
Et si Yang shi était resté fidèle à Kou Namfu ? (p36)
Issu de la série Master of kun fu cette fut traduite dans Eclipso puis  dans Thor (Flash nouvelle formule couleur) mais sa première vraie apparition VF se fit dans Spécial Strange 1. Dans les 70’s  le phénomène des arts martiaux commencent à prendre de l’ampleur avec Bruce Lee et David Carradine. Marvel, alors dirigé par Roy Thomas, essaye de sortir de la crise qui frappe le marché en variant un peu les sujets. Arédit a changé quelques noms : Fu Manchu devient Kou Namfu et Shang Chi, Yang Shi....
Plus d'infos ici







Pour apprécier trankilement clique
 ICI



mardi 25 juin 2013

ZEMBLA

Les origines : C'est l'artiste Augusto Pedrazza qui donna vie sur le papier à ce clone de Tarzan sous l'impulsion de Marcel Navarro, créé pour rivaliser avec le personnage italien Akim créé lui aussi par Pedrazza.

Au bout de quelques épisodes, Franco Oneta prend la relève car Pedrazza ne peut pas assurer le dessin d'Akim et Zembla simultanément.

Zembla devient rapidement l'un des plus gros succès de Lug jusque dans les années 80 où la montée en puissance des publications Marvel condamne le personnage aux rééditions.





Les personnages : Dans la version originale, les amis de Zembla sont :

Rasmus, un prestidigitateur en habit de frac, coiffé d'un haut-de-forme, parodie de Mandrake ; il loupe tous ses tours de passe-passe. Parfois, il porte une cape rouge d'un côté et noire de l'autre ; malgré cette partie en rouge, il lui arrive souvent d'écouter une conversation derrière un buisson sans se faire remarquer. L'une de ses répliques préférées est purée de nous autres, et il s'exclame souvent « Funérailles ! ».

Yéyé, un enfant noir avec un casque marqué MP (signifiant Military Police) ; son tic-tac (un réveil-matin accroché en collier) est une arme redoutable, mais il peut arriver qu'il sonne à un moment inadéquat. L'un de ses jurons préférés est « Par saint Frusquin ! ».


Pétoulet (un kangourou), grand amateur de fruits ; bien qu'il ne mange pas de viande, il aide Zembla à chasser pour nourrir leur petite troupe. Satanas (un chat sauvage, peut-être un serval). Il est toujours affamé, rêvant de chasser de « grassouillettes gazelles » ; il se met fréquemment en colère contre Rasmus, Pétoulet ou Yéyé, mais il est prêt à donner sa vie pour eux sans l'ombre d'une hésitation. L'un de ses jurons préférés est « Par Astaroth   ! »

Bwana, un lion placide faisant figure de sage. « Bwana » est un terme swahili signifiant « Maître » ou « Monsieur » ; il est probable que les auteurs de Zembla l'ont pris en se basant sur les livres de Edgar Rice Burroughs relatant Les aventures de Tarzan. Dans la série des années 1970, lorsqu'on le voit en couleur, sa crinière est représentée de la même couleur que celle d'un lion ordinaire. Par contre, dans le texte de cette bande dessinée, il est indiqué que sa crinière est blanche. Dans la nouvelle série, il est représenté avec une crinière blanche.





Satanas, le chat sauvage qui a toujours faim. Il se dispute très souvent avec les autres membres du groupe


.




Takuba, la reine de la tribu des Gombars ; elle se met souvent en colère
contre Rasmus ; elle compte épouser Zembla qui est tout sauf d'accord.




Par rapport aux autres imitations de Tarzan, Zembla se différencie par une espèce de bretelle sur son short : la bretelle et le short sont en un seul morceau découpé dans la peau d'un léopard, tué en combat singulier.




Le nouveau Zembla : La série originale fut publiée sans interruption jusqu'aux années 1980. C'est en 2000 que Semic le réintroduit pour de nouvelles aventures. Apparaissent alors de nouveaux personnages, des ennemis récurrents et le héros y gagne même une identité classique.

Initié Par Thierry Mornet et Jean-Marc Lofficier, c'est Chris Malgrain qui réalisera le premier nouvel épisode. Ce retour donne à la série un côté "comics" très marqué.Zembla s'appelle dès lors Pierre Marais, son surnom signifiant « L'homme-lion ». Il a la double nationalité française et du Karunda (pays imaginaire situé en Afrique équatorienne), fils de Paul Marais et d'Ula. Son grand-père maternel s'appelle Naghar.

Ses nouveaux amis sont Joanni Bourask, Mozam, Antales et Frank Universal et sont tous issus du catalogue de personnages Lug (aussi appelé Semic Verse puis Lug Universe). Ses aventures l'amènent fréquemment à rencontrer des savants fous, des apprentis maîtres du monde, des extra-terrestres, des sorciers et à explorer  des civilisations perdues. Ses ennemis comptent notamment Karl Jäger, Kaifar, Boor, Mohor d'Anthar, Baroud, Horace Dayvil et Rod Zey.

En 2002, il y eut un crossover de Zembla et Kabur.

Revues & apparutions :
Kiwi N° 15 :
première aventure de Zembla (juin 1963)
Zembla : 479 numéros de juillet 1963 à décembre 1994.
001-199 aventures inédites (1963-1973)
200-297 aventures inédites et rééditions en alternance (1973-1979)
298-479 rééditions (1979-1994)
Spécial Zembla : 175 numéros de juin 1964 à novembre 2003.
001-068 aventures inédites
069-151 rééditions
152-175 le nouveau Zembla + rééditions
Album : La naissance de Zembla, par Franco Oneta,
éd. La Vache Qui Médite 2009 (récit paru dans Spécial Zembla no 33 en 1972).
Bibliographie Pimpf Mag N°7 : spéc. Zembla avec une interview et  une couverture de Franco Oneta
La trahison de Radak, dessins de Thierry Olivier, éditions Le Coffre à B.D.
La Méduse, dessins de Thierry Olivier, éditions Le Coffre à B.D.
(source : Wikipédia) 

Donc voici pour vous chers ami(e)s les 4 premiers numéros du Roi de la Jungle


Au sommaire : Zembla le roi de la jungle, Fury l'homme volant et Mac l'écossais du Far west



Au sommaire : Zembla le roi de la jungle, Fury l'homme volant et Mac l'écossais du Far west



Au sommaire : Zembla le roi de la jungle, Fury l'homme volant et Mac l'écossais du Far west



Au sommaire : Zembla le roi de la jungle, Fury l'homme volant et Mac l'écossais du Far west


That's all folks................

samedi 22 juin 2013

Le plus grand combat des 4 fantastiques

En avril 80 sortait ce magnifique album, 20 fr à l'époque.
Issu de la collection "Best of marvel" qui ne compte que 8 numéros et édité par Atima. Voici donc pour vous en exclue bloggale le N° 6 intitulé :
Le plus grand combat des 4 fantastiques

Textes : roy Thomas
Dessins : John Buscema

Featuring : Luke Cage,  Le Gardien, des Nazis pas gentils (pléonasme...), Namor, human torch, Captain America et le méchant, et non je ne vous dirai pas qui c'est !!!!!!

bonne lecture  !!!!
http://uptobox.com/n449ji8iimzz

vendredi 21 juin 2013

Un Animal doué de raison

Voici aujourd'hui l'adaptaion en bandes dessinées d'un Animal doué de raison publié dans Pif-Gadget pendant l'été 1979 (N° 541 à 543).

L'adaptation du texte est de Victor Mora et les dessins de Carlos Gimenez.

Cette adaptation de Robert Merle se fonde sur des faits réels au moment de la rédaction du roman, tant scientifiques (les travaux sur la communication avec les dauphins) que géopolitiques (la Guerre du Viêt Nam).

Avec son personnage principal le  professeur Sévilla, l'archétype du personnage principal qu'il utilisera dans nombre de ses livres postérieurs : charmeur, il a un succès
considérable auprès des femmes, et a du mal à se refuser à elles ou à être fidèle. Les aimant toutefois beaucoup, il est prêt à faire des sacrifices pour être heureux en couple.



Les couvertures de Pif correpondantes :




Le N°543
Mais, pour Sevilla, ce succès est à demi gâché par l'emprisonnement de son assistant, Michael Gilchrist, qui refuse de se laisser enrôler pour le Vietnam. En essayant de protéger le jeune homme, Sevilla se rend suspect aux services de sécurité qui le surveillent. Fa et Bi, avec qui il a noué de puissants liens affectifs, lui sont enlevés et il est mis lui-même en demeure de démissionner. Suivi par une poignée de collaborateurs fidèles, Sevilla fonde alors, dans une île des Florîda Keys, un laboratoire privé où il poursuit ses recherches.

Le N°542





L'action de ce roman, qui se déroule aux U.S.A., commence le 28 mars 1970 et se termine dans la nuit du 8 au 9 janvier 1973.Dans un laboratoire de Floride, subventionné par une « agence d'Etat », le professeur Sevilla, entouré d'une brillante équipe, a entrepris d'apprendre l'anglais à un couple de dauphins, Fa et Bi. Les difficultés ne manquent pas.


Le comportement des dauphins et celui des jeunes chercheurs des deux sexes qui les étudient, trahissent de surprenantes ressemblances. Des réactions antagonistes se déclenchent au sein de l'équipe, intensifiées par l'atmosphère en vase clos d'un laboratoire secret, surveillé par deux services rivaux de sécurité.Fa et Bi parviennent à maîtriser la langue des hommes.

En 1972, une catastrophe apparemment inexplicable soulève peur et colère aux Etats-Unis. S'agit-il d'une provocation qui, ourdie par ses propres services secrets, vise à amener le Président des Etats-Unis au bord de la guerre atomique ? Sevilla se trouve mêlé, à son corps défendant, à un complot qui menace sa propre vie et la paix du monde.

A la fois « roman animal », récit d'anticipation scientifique, « politique-fiction », analyse des rapports du savant et de l'Etat dans le monde moderne, le livre de Robert Merle est aussi une étude de comportement. Décrite avec humour ou analysée avec inquiétude, l'Amérique n'est pas le moins complexe ni le moins contradictoire des personnages qui vivent sous nos yeux.


Voici donc un zip avec les planches de l'adaptation BD

RE-UP

Un partage d'Eric Samuel


Pour ceux ou celles qui seraient interessé(e)s par l'adaptation télé :
Le jour du dauphin (The Day of the Dolphin) (Mike Nichols 1973)


UFSF

mardi 18 juin 2013

WAMPUS

Il y a de cela quelques années, notre planète reçut une visite APOCALYPTIQUE... Par une nuit sans lune au dessus du Pas-de-Calais, émergeait d'une boule incandescente une mystérieuse créature aux yeux étranges et terrifiants... WAMPUS !

"Tremblez, Hommes! Car je porte en moi le message du GRAND MENTAL! La PEUR et la RUINE vous attendent, signes incoercibles de ma victoire imminente!"

 A la fin des années 60, les Éditions LUG commencèrent à publier des traductions des titres de Marvel Comics. Les superbes couvertures peintes de Jean Frisano contribuèrent au succès que lon connait et cet engouement poussa son directeur, Marcel Navarro à lancer ses propres titres...

Wampus est le personnage principal de la série éponyme de bandes dessinées, créée par Marcel Navarro, écrite par Franco Frescura et illustrée par Luciano Bernasconi, parue aux éditions Lug.


Six épisodes sont d'abord parus en 1969. Un septième épisode, déjà réalisé, n'a été publié, pour cause de censure, qu'en 1983, lors d'une réédition complète de la série dans la revue Ombrax (N°211 à 233).

La série fut relancée par Jean-Marc Lofficier dans la nouvelle version de la revue Fantask, puis dans Mustang N°303 à 306 à la suite de l'arrêt de Fantask. Si Lofficier avait remplacé Frescura au scénario, Bernasconi était toujours aux pinceaux. Cette résurrection donna lieu à de multiples rencontres avec les protagonistes de l'univers Lug. Également réédité dans les 12 numéros mensuels de RODEO (éditions Semic, puis Semic pocket) 568 à 579 de décembre 1998 à novembre 1999.


Wampus est une créature extra-terrestre polymorphe, envoyée d'une lointaine planète pour ravager la Terre et y préparer l'arrivée des siens. Au physique, Wampus est une créature hideuse, sorte de personnage humanoïde fait d'une gelée blanchâtre et ajourée.

Il peut adopter la forme de n'importe quel être vivant, humain ou animal, en se plongeant dans l'eau ; et il faut le plonger dans les flammes ou l'électrocuter pour lui faire recouvrer sa forme véritable. De plus, il peut émettre par les yeux un rayon capable de faire fondre le métal ou de provoquer des incendies.


Psychologiquement, Wampus est entièrement dédié au mal, qu'il vénère et qui exerce sur lui une véritable fascination, ce qui l'amène à perpétrer fréquemment des cruautés gratuites.

Seul le journaliste français Jean Sten connaît l'existence et les projets de Wampus, et tente de les faire échouer.

Anti-héros malfaisant dans la lignée des Fantômas ou Diabolik, Wampus est réellement un personnage hors-normes.

La série, malheureusement écourtée par la censure, témoignait d'une imagination et d'un sens narratif de haut niveau, malgré un graphisme un peu classique.

Soure : wikipedia


Je vous propose donc aujourd'hui le N° 1 avec au sommaire :

P. 3 : Wampus :


P. 67 : Mister Song : La chose au fond de la mer



Le lien :

Origine du lien ????
A noter que que les chroniques de Wampus sont trouvables
à l'achat ici :

Grâce à Quark, vous pourrez compléter votre collection en téléchargeant
les six épisodes parus en 1969 à cette adresse :

http://turbobit.net/yu7vu5ksops9.html

Bonne lecture.

Et merci !!!!

dimanche 16 juin 2013

AVENTURES DE DEMAIN

Aventures de Demain est une revue de bandes dessinées petit format parue chez l'éditeur Éditions de Châteaudun. 30 numéros de mars 1956 à août 1958. Format de parution 13 x 18 cm.
Une revue publiant essentiellement des histoires de science-fiction d'origine britannique issu principalement de la revue Fleetway "Super Detective Library" ainsi que de six histoires de "Tit-bits Science Fiction".

La plupart de ces histoires sont dessinées par Ron Turner.
La revue a été reprise en italien par Edizioni Mondiali au format 12 x 17 cm sous le titre "Avventure di domani".

Chaque numéro contient un récit complet de 60 pages : On trouve le dessinateur anglais Bill Lacey aux numéros 1, 3, 4, 6, 8 et 10
et une seule série : Rick Random que l'on retrouve aux numéros 2, 3, 5, 7, 9, 10, 11, 13 à 17, 27 à 30 Les numéros 21 à 26 de qualité amoindrie tant au dessin qu'au scénario.

Donc de la bonne sf "à papa", de la science fiction avant-gardiste comme on disait, un style années cinquante comme on n'en fait plus de nos jours, désuette pour certains mais des récits assez bons et sympas à (re)lire. Voici pour vous les 3 premiers numéros : 




Aventures de Demain
 001 - Les hommes venus des étoiles
16 mars 1956






Aventures de Demain
002 - La planète aux pépites 
16 avril 1956










Aventures de Demain

003 - Drame dans l'espace 
Mai 1956

(Notez le changement du titre...)




**********

___De mémoire, les scans sont ceux de Filocamo___