dimanche 29 septembre 2013

EPIC

Lancée sous l’impulsion de Archie Goodwin et Jim Shooter en 1980, cette luxueuse (du moins pour le marché américain) revue bimestrielle publiée par Marvel Comics avait pour vocation de présenter des bandes
dessinées orienté fantastique et SF. 

La version française ne dura que 12 numéros entre octobre 1983 et octobre 1985 contre un trentaine de N° pour la version US.

La revue proposait des histoires courtes et quelques récits à suivre.

La particularité en était que, contrairement aux séries de super-héros du même éditeur, les droits des histoires publiées appartenaient à leurs auteurs.

Le lecteur retrouve au gré des numéros différentes
histoires mélangeant les genres et les styles.



Privilégiant les thèmes de l’heroic-fantasy et de la science-fiction, elle publia, entre autres, Neal Adams, John Bolton, John Byrne, Howard Chaykin, Richard Corben, Jeff Jones, Mike Kaluta, Pepe Moreno, Barry Windsor Smith, Jim Starlin, Al Williamson ou Bernie Wrightson en leur permettant souvent de traiter leurs sujets avec davantage de recul et de profondeur que dans un comics
classique.

Beaucoup de BD originales mais il y eut quelques adaptations de nouvelles et de romans. Dans les histoires non reprises dans l'édition française, on notera trois adaptation par Ken Steacy de nouvelles d'Harlan Ellison : Run for the stars, Sleeping dogs et Life Hutch.


Sources :


01 - Octobre 1983 
Couverture : Richard Corben


02 - Décembre 1983 
Couverture : Paul Gulacy


03 - Février 1984 
Couverture : Joe Jusko


04 - mai 1984 
Couverture : Neal Adams


05 - Juillet 1984 
Couverture : Frank Brunner


06 - Août 1984 
Couverture : John Bolton


Couverture : James Fox


08 - Février 1985 
Couverture : John Bolton


Couverture : George Bush

Couverture : Clyve Caldwell


11 - Septembre 1985 
Couverture : Stephen Hick


N°12 - Octobre 1985
Couverture : Greg & Tim Hildebrandt



Les Couvertures en NB vous l'aurez compris, sont les numéros manquants......
A vous de jouer !!!!!


lundi 23 septembre 2013

MUSTANG (2ème Série)

En 1980, Lug découvre les bandes dessinées que crée  Jean-Yves Mitton à ses heures perdues, prenant exemple sur les comics américains.La maison d'édition décide alors de leur consacrer une revue spécifique. Le concept est de mettre en avant auprès des lecteurs les créations des studios Lug. Ils veulent montrer qu'ils sont eux aussi capable de créer des super-héros comme Marvel ou DC Comics.

L'éditeur veut lancer une nouvelle revue intitulée "Sup'Héros", mais vu le peu de succès de Mustang à cette époque, il préfère transformer cette dernière, résolvant du même coup le problème de la commission paritaire.

En octobre 1981, la direction décide l'arrêt de cette nouvelle revue qui n'a duré que 17 numéros, faute de succès, comme il est dit dans le courrier des lecteurs de Strange n°143 : « Les fans enthousiastes de Mustang n'ont pas été assez nombreux pour nous permettre de continuer à éditer un journal fait avec des originaux français et donc très coûteux ».

Cosmo est alors abandonné, alors que Mikros se poursuit dans Titans et Photonik dans Spidey. 




Donc ce n'est pas une erreur si le premier numéro commence au 55, 
voir la chronologie ci-dessous :

N°1 à 53 (Août 1966-Mars 1980) : Petit format publiant du western. 
Essentiellement des rééditions. Jean Frisano réalisa plusieurs couvertures entre les n° 9 et 30. 

N°54 à 70 (Juin 1980-Octobre 1981) : Format Strange (15 x 21 cm) en couleurs avec Mikros de Jean-Yves Mitton, Photonik de Ciro Tota, Mustang de Franco Oneta (rebaptisée plus tard Ozark), et Cosmo, de Jean-Yves Mitton, autant de créations françaises ayant la volonté d'imiter les comics U.S. 

N°71 à 313 (Février 1982-Novembre 2003) : Retour au petit format avec des rééditions de Tex Willer et autres bandes essentiellement western. 



Sources :






Les Sup'héros de la revue


Photonik : Taddeus Tenterhook est un adolescent orphelin, solitaire, bossu, malingre et complexé. Pendant qu’il effectue une expérience à l’université, un "luminotron" explose. Taddeus est alors métamorphosé en un homme de lumière doté de supers-pouvoirs.

Photonik peut voler à la vitesse de la lumière, manipuler les radiations lumineuses pour projeter des rafales d’énergie, égaler la luminosité et la chaleur extrême d’une étoile comme le Soleil et il possède une force surhumaine. 

Avec l'aide du docteur Ziegel, un neuropsychologiste aux pouvoirs mentaux et d'un jeune garçon nommé Tom Pouce, Photonik combat des super-vilains hauts en couleurs : le Minotaure, un extraterrestre, le Comte Vampyr, qui comme son nom le laisse deviner, est un vampire très puissant. Il est inlassablement poursuivi par le lieutenant Wilcox, qui veut l'arrêter pour avoir enfreint la loi. Mais en fait, un mobile personnel le pousse à vouloir mettre hors d’état de nuire Photonik : la mort de son fils.



De 1980 à 1986, Photonik est paru dans le Mustang Sup’Héros (avec des épisodes de 20 pages), puis dans Spidey (avec des épisodes de 16 pages, sauf 20 pages pour le n°55), tous deux édités par les éditions Lug (fondées par Navarro et Vistel). Le maître d’œuvre de cette série est Cyrus Tota, aidé quelquefois par Jean-Yves Mitton (créateur de Mikros).


Voir également chez Oncle Jack : 


MikrosLa série Mikros, raconte les aventures fantastiques de trois entomologistes de l'université de Harvard. Ils se nomment Mike Ross (Mikros), Priscilla Conway (Saltarella) et Bobby Crabb (Crabb). Ce sont les Svizz, des extraterretres insectoïdes, qui vont leur donner des super-pouvoirs. Pouvant réduire de taille, ils se retrouvent alors avec d'étranges pouvoirs : Mike Ross prend le nom de Mikros, doté de yeux de mouches et d'antennes, il vole grâce à des bracelets aux poignets; Priscilla Conway se nomme Saltarella, dotée aussi d'antennes et d'une paire d'aile d'insecte et Bobby Crabb, surnommé Crabb, prend l'apparence d'un gros crabe, avec une immense pince à la place de la main droite et la carapace adéquate. 



A l'aide d'une armée d'insectes esclaves, les Svizz veulent conquérir la terre. Mikros et ses compagnons font échouer leur plan et détruisent leur chef, le Super-Termitor.

Dans les épisodes suivants, Mikros et ses amis affrontent des super-vilains créés par Jean-Yves Mitton. Le plus intéressant s'appelle Raoul de Roquemaure, Comte de Montségur et Grand Maître du Psi. 

Saltarella deviendra son épouse, grâce à ses pouvoirs hypnotiques. L'action de ses épisodes se déroule en France, sur la côte d'Azur. Cet arc narratif sera à la base d'une autre série de Mitton, Epsilon.

La série Mikros (1980 - 1986) est parue dans la seconde série de Mustang  (avec des épisodes de 20 pages), puis dans le mensuel Titans (avec des épisodes contenant 16 pages), deux périodiques publiés par les éditions Lug  (créées par Navarro et Vistel). Les scénario et dessins sont de Jean-Yves Mitton (supervisé par Malcolm Naughton alias Marcel Navarro), sauf Jack Nolez et André Amouriq pour les épisodes 15, 16 et 17.



Ozark : Russell Red Horse, surnommé Ozark, est un jeune Sioux qui a hérité des pouvoirs du shaman Wa-Tan-Peh. Avec l'aide de ses amis du Magic-Circus de doc Zarbi et parfois de la déesse Shakti, Ozark et son cheval magique Mustang, combattent les menaces surnaturelles de Maleficus, du dr Kain, de Typho et de Dark Wing et bien d'autres encore qui menacent d'envahir la Terre. Créée par Jacques Lennoz (et Franco Oneta (Dessinateur de talent mais qui excelle plus dans les histoires genre Zembla que dans la mise en place de super-héros...). Des scénarios enfantins, bref l'alchimie ne se fait pas mais la reprise (cette fois) avec succès en 2000 par Jean-Marc Lainé et plusieurs des meilleurs jeunes dessinateurs de l'époque dont Jean-Jacques Dzialowski, Frédéric Grivaud, Arden, Patrice Lesparre, font revivre la série....






Cosmo : Punky et le robot Bibip voyagent à travers la galaxie pour échapper aux soldats de Rexor, le tyran de l'Empire de fer.Pour aider Cosmo à vaincre Rexor, des intelligences supérieures l'aideront à voyager dans le temps, exactement 3000 ans en arrière, avant que Rexor ne s'empare de la Terre. 

Cosmo est une création de Jean-Yves Mitton (voir Jean-Yves Mitton, Mikros et Lug), imaginée pour remplacer Mustang dans la seconde série du petit format du même nom des éditions Lug. 
Seules 7 épisodes de 17 pages ont été publiés, de février à août 1981.







Donc aujourdh'ui, ce n'est pas un, ni deux, ni même 3 numéros que le DdMag
met à votre disposition, mais la totalité des 17 numéros !!!


Toutes les couvertures sont de Jean-Yves Mitton.

LIEN

Encore une fois je précise que je ne suis pas 
l'auteur des scans, ni l'uploader d'origine !!! 
merci 

mercredi 18 septembre 2013

ATOME KID

Atome Kid est un magazine mensuel français de bande dessinée qui parut aux éditions Artima de novembre 1956 à septembre 1959, en 35 numéros de 32 pages. 

Comme souvent chez Artima, l'auteur de la série n'était pas indiqué : il s'agissait de Bayo un dessinateur espagnol. 

C'est sous le nom d'Atomo Kid que cette série était publiée en espagnol aux édidions Toray de Barcelone.

Placée dans un futur imprécis, cette série fait un mélange très kitch de personnages en costume des années 50 et d'engins spatiaux voyageant de planètes en planètes dans tout le système solaire.





Les épisodes mettent en scène Atome Kid, une variante mineure de Batman qui, professeur Stuart dans la vie ordinaire, se change en héros en revêtant sa combinaison collante rouge. Sa cagoule blanche et ses lunettes épaisses le rendent méconnaissable, condition indispensable à l’incognito nécessaire à ce type de héros.



Sa réputation, son propulseur dorsal, son pistolet paralysant et l'aide occasionnelle de son épouse Pamela, dotée du même équipement, sont ses seuls atouts pour confondre escrocs, imposteurs et autres malfrats à la demande du commissaire Malone, et parfois pour lutter contre quelques ambitieux voulant devenir maîtres du monde.



La première publication paraît aux éditions Artima de novembre 1956 à septembre 1959, en 35 numéros sous forme de cahier de 32 pages agrafés. Le dessin de la couverture en couleur est inspiré de l’épisode d’Atome Kid. Cette série est diffusée dans les pays francophones au prix de 35 francs français de l’époque (40 francs français à partir du numéro 17 en mars 1958), 5 francs belges et 0,5 francs suisses. Le numéro 20 est un numéro spécial à 75 francs.

À partir du numéro 7, les fascicules Atome Kid réservent la moitié de leurs pages à la saga de la famille Rollinson dans l'espace, jusqu'à l'avant dernier numéro, réduisant les épisodes d’Atome Kid à 16 pages. 

Le 35e et dernier numéro est partagé entre un épisode d’Atome Kid, et deux récits de science-fiction. 

Après le 35e numéro, le titre Atome Kid disparaît, et les aventures d'Atome Kid sont reprises dans les fascicules Cosmos.

Source : Wikipédia


Un grand Merci à Albert Einstein pour son partage 

Voici donc les N°1 a 5

vendredi 13 septembre 2013

BONANZA

Bonanza est d'abord une série télévisée américaine de 430 épisodes créée par David Dortort et diffusée entre le 12 septembre 1959 et le 16 janvier 1973 sur le réseau NBC. 

C'est un western destiné à un public familial, qui a connu un succès considérable aux États-Unis, particulièrement entre 1964 et 1967. 

Ses 14 saisons en font la deuxième plus longue série télévisée western après Gunsmoke (20 saisons). En France, la série a été diffusée à partir du 6 janvier 1965 sur la première chaîne de l'ORTF.

La série se déroule à la fin du XIXe siècle (après la guerre de Sécession) dans une petite ville (née du Gold Rush) du Nevada, Virginia City, et dans le ranch de la famille Cartwright, le Ponderosa situé en périphérie. 




La famille est formée d'un veuf, Ben Cartwright, et des trois fils qu'il a eu de trois mariages différents.

L'action, comme celle de la plupart des séries télévisées western, est déclenchée par l'arrivée de visiteurs venus de l'extérieur, « qui viennent troubler l'harmonie organique du ranch et de la ville », et résolue par l'intervention de la famille Cartwright. 

La seule source de tension interne est la façon dont les habitants de Virginia City, définis comme de braves gens, sont susceptibles de céder au mal, contrairement aux Cartwright, moralement supérieurs.






En ce qui nous concerne, Bonanza est une revue de bandes dessinées parue aux éditions Sage (et Sagedition plus tard) dans la collection Vedettes TV. 

48 numéros de juin 1965 à décembre 1972 au format de parution 18 * 26 cm, un numéro 49 fut annoncé mais ne parut jamais. 

Sources : Wikipédia + 

Voici donc aujourd'hui dans le BdMag le N° 13 datant de juin 1966


dimanche 8 septembre 2013

FUTURA

Lug est encore à l'honneur aujourd'hui avec ce mensuel méconnu publié entre août 1972 à avril 1975.

Seulement 33 numéros pour ce petit format composé en majorité d'exclue "lug" mais également une reprise d'une bande italienne "Maléfik"

Les couvertures sont principalement signées Jean Frisano, "Le"
dessinateur de la maison Lug. 

La couv' du premier numéro est signée Jean-Yves Mitton

La plupart de ces histoires ont été écrites par Claude J. Legrand qui était le principal scénariste de la maison Lug à cette époque, nota-
-mment pour la revue Kabur. Futura publia également certaines nouvelles de Legrand ou Chantereau. 


Dans ce mensuel Dédié à la Science-Fiction on y retrouve Jaleb le télépathe.

Jaleb est un extra-terrestre télépathe qui a grandi sur Terre. 
(tiens, ça me rappelle quelque chose... ). Ses parents, dans l'obligation de l'abandonner, le laisse  sur notre planète.Un couple d'américains le recueille et l'élève. À l'âge adulte, il devient journaliste, (Mais où ai-je déja vu ça ... ??) profitant de son don de télépathe. Il découvre Jessica une femme de la même race de télépathe que lui. Elle s'apprête à lui faire renouer le contact avec son peuple, mais elle meurt dans un stupide accident de voiture....... Après ce premier épisode, Jaleb Jellicoe recherche d'autres télépathes, pour retrouver sa propre race.

Futura n°1 à 18 
Scénario de Claude J. Legrand
Dessins Annibale Casabianca, Yves Chantereau


Les autres séries proposées sont : 

Homicron

Homicron est un super-héros qui a obtenu ses pouvoirs en fusionnant 
avec une entité extra-terrestre. Ted white, astrronaute, victime d'un infarctus fuisonne avec cet extra-terrestre. 

Dessins de Lina Buffolente, Paolo Morisi
Futura n°1 à 8



Larry Cannon

Un enquêteur d'une compagnie d'assurance essaie d'endiguer l'invasion de la Terre par un parasite extra-terrestre (un mélange de chauve-souris et de scarabée...) qui en son temps aurait déja causé l'extermination du peuple Maya..... .

Scénario de Claude J. Legrand
Dessins Annibale Casabianca, Yves Chantereau 
Futura n°19 à 30


La Brigade temporelle

Un groupe de policiers du temps qui s'efforcent de maintenir le cours de l'Histoire face à de maléfiques voyageurs temporels. 

Scénario de Claude J. Legrand
Dessins de Edmond Ripoll
Futura n°1 à 10, 19 à 26 





Jeff Sullivan

Jeff Sullivan est "l'homme d'airain". simple employé de banque, Il découvre qu'il fait partie d'une famille ayant des super-pouvoirs : les Sullivan ( dingue, non ??). Il a le pouvoir de contrôler ses atomes, il peut donc influer sur son poids (et donc voler) ou sur sa densité (et donc pouvoir donner à ses poings la dureté de l'airain). Dans l'un des épisodes, il est dans un monde alternatif où les japonais ont gagné la Deuxième Guerre mondiale et ils occupent les USA. Dans le dernier épisode, il est sur une base lunaire à partir de laquelle un patriote américain cinglé envoyait des bombes atomiques sur les USA ; pour venir à bout de l'ennemi et sauver les USA, l'homme d'airain se sacrifie et fait tout exploser : la base, le cinglé et lui-même. Dans la dernière image de ce dernier épisode, on voit que l'homme d'airain essaie désespérément de  rassembler ses atomes pour survivre 

Scénario de Claude J. Legrand
Dessins de Luciano Bernasconi

Futura n°27 à 33

On peut lire également Sibilla, une journaliste de magazine à sensation qui combat des menaces surnaturelles. (Scénario de Pier Carpi, Dessins de Luciano Bernasconi, Futura n°32, 3), L'autre, 
(Scénario Frescura, Dessins Luciano Bernasconi, Futura n°11 à 18), Aster, (par Casabianca, Futura n°11 à 13), Bob Lance, (Scénario de Carpi, Dessins Luciano Bernasconi, Futura n°31)


Malgré des qualités indéniables, 
Futura peina à trouver son public et dut stopper rapidement.

Tous ces personnages ont été ensuite réutilisés par Jean-Marc Lofficier pour Semic et ils 
figurent désormais au catalogue de Hexagon Comics. 

En mars 2013, Renaissance de la revue Futura aux éditions Organic Comix.

Sources :
+ wikipédia


Aujourd'hui, je vous propose les 5 premiers numéros !!!













Mp : BdMag

Encore une fois je précise que je n'ai pas scanné personnellement les numéros proposés mais au hasard de mes recherches je suis tombé dessus.... Si l'Uploader d'origine se reconnait... En tout cas merci à lui !!!

dimanche 1 septembre 2013

Et si les vengeurs n'avaient jamais existé ...

Et oui, grande question existentielle !!!! tout d'abord qui sont les vengeurs ???? Les memebres originels étaient  Iron Man ( tout jaune), Thor, Hulk, l'homme-fourmi, la guêpe et Captain américa (bien qu'il apparaisse seulement au 4e épisode, il est considéré comme membre originel par les autres membres de l'équipe).

















Au fil des histoires, plusieurs seconds couteaux (et quelques grands héros) se sont greffés aux Vengeurs. Wonder Man (accueilli au #9, bien qu'à l'époque, Il fut une taupe au service de l'ennemi), Swordsman (#20), le dieu Hercule (#38), la Panthère Noire (#52), la Vision (#58), le Chevalier Noir (#71), Mantis (#114), Dragon-lune (#137), le Fauve (#137),Hellcat (#151), Jocaste (#170), Miss Marvel (#183), le Faucon (#184), Tigra (#211), Miss Hulk (#221), Captain Marvel II (#227) et Starfox (Héros des Éternels de Titan), (#232). Le statut de certains membres est différent, certains étant des membres à part entière, d'autres des alliés ou des réservistes. Bref de quoi s'y perdre!!!!!







Aujourd'hui le 1er numéro de la série "Et si" publié en octobre 1983 et comme toujours un petit speech du gardien (l'observateur ici, car entre arédit et Lug les noms changeaient, déja que c'est pas facile à suivre.....)

Scénario Jim Shooter
dessins Gil Kane




Les vengeurs vont affronter l'homme au pieds ailés ! ha ha !!! vous avez deviné ????

Vous aurez droit également à  "

Et si les envahisseurs étaient restés ensemble après la 2ème guerre mondiale" 

Scénario Roy Thomas
Dessins Franck Robbins


Bonne lecture !!!!!!