samedi 29 mars 2014

Mister No

Mister No est une revue de l'éditeur Aventures & Voyages.

Mensuel de janvier 1976 à avril 1990 pendant 171 numéros. Format 13 x 18 cm. 132 pages. 56 recueils. Trois de quatre numéros et le reste avec trois numéros.

Créé en 1975 par Sergio Bonelli, et Gallieno Ferri, ce devait être une mini-série de cinq épisodes. Devant le succès populaire, c'est devenu une revue régulière qui a dépassé son 300e numéro en Italie.

En France, la série est parue au Editions Mon Journal de 1976 à 1990 pendant 171 fascicules avant de disparaître sans explication.
Spécial Mister No : 3 numéros entre février 1986 et février 1987. 




Rééditions des premiers épisodes en commençant bizarrement au N°2 !



En Italie, Mister No a cessé de paraître en 2007 après 321 numéros. Depuis Bonelli continue de publier un album spécial annuel tandis que l'éditeur IF réédite l'ensemble de la série.

Mister No est paru dans de nombreux autres pays dont : l'Espagne, le Portugal, le Brésil, la Turquie, la Grèce et la Yougoslavie.

Dans ce mensuel on y retrouve donc Mister No, surnom de Jerry (ou Jerome) Drake, pilote d'avion américain. Après la deuxième guerre mondiale, il a du mal à s'adapter à une vie civile. Aussi quitte-t-il les USA pour s'installer à Manaus où avec son piper, il offre ses services de pilote et de guide.

Grand amateur de whisky, toujours sans le sou, dragueur impénitent, ce baroudeur se trouve mêlé à des histoires où il ne récolte que des coups en récompense de son idéalisme forcené. C'est un anti-héros, denrée plus que rare dans la bande dessinée petits formats. 



On le voit ainsi refuser de l'argent si l'origine en est douteuse, y compris s'il est dans le besoin (et il est TOUJOURS dans le besoin). Dès qu'il a quatre sous, il court les dépenser dans les bars en alignant les tournées générales, finissant ivre mort en compagnie de son compagnon de beuverie habituel : Otto Krüger. Séducteur devant l'éternel, il ne compte plus les conquêtes féminines, mais refusent énergiquement une vie maritale incompatible avec ses aspirations de liberté. Il est régulèrement en conflit avec la maréchaussée locale qui lui reproche pêle-mêle ses fréquentes bagarres, ses états d'ébriété réguliers et ses incursions répétées dans des histoires plus ou moins douteuses.



il est entouré de quelques figures incontournables et récurrentes :

Otto Krüger dit "Teuton" ou "SS"
C'est un ex-soldat allemand très porté sur le maniement du couteau. Les deux compères ont partagé beaucoup de verres et d'aventures. A part Mister No lui même, c'est le principal personnage récurrent de la série. Il est un peu le versant noir de l'aventurier car il n'hésite pas à pratiquer le cynisme, voire la cruauté. Il a même gagné le droit à quelques aventures en solo en Italie (inédites en France).

Patricia Rowland Archéologue et jolie fille, elle occupe une place particulière dans le coeur de Mister No malgré un fort tempérament qui les poussent tous les deux à se prendre le bec régulièrement malgré un attachement plus que certain. On la retrouve de loin en loin dans les aventures du pilote. Chacune de leurs rencontres est l'occasion de les voir osciller entre amour et disputes.

MN1 : C'est le piper de Mister No, dont l'immatriculation apparait de temps à autres. Monture peu docile, elle rechigne plus qu'à son tour à démarrer et le pilote doit souvent se résigner à lui assener un violent coup de pied pour la convaincre. Ce n'est pas à proprement parler un personnage, mais c'est un peu le "Jolly Jumper" de notre héros. Il était donc indispensable d'en parler.

On y retrouve également 2 séries annexes :

Giddap Joe: (N°1 à 144) Le western que l'on retrouve également dans Capt'ain Swing, mais qui a aussi hanté les pages de la défunte revue "Pistes Sauvages" jusqu'en 1975.

Giddap Joe (de son vrai nom Joe Macrimmon), Bab son épouse, Wa-Wa un jeune indien, et Simon Ogle, surnommé Sim Gold. Cette série raconte la vie difficile des pionniers du grand Ouest américain.






Nic reporter: (N°145 à 171) Nic est reporter à la sauce Tintin, car il passe plus de temps à résoudre des énigmes et vivre ses aventures qu'à pondre des articles. On a pû relire brièvement ses aventures dans la nouvelle série d'Ivanhoé (janvier à octobre 2000).

Nick Barrier, journaliste et reporter au journal L'éclair. Son rédacteur en chef a tous les stéréotypes de son métier : énervé et jamais content. Pour l’accompagner dans ses reportages notre héros peut compter sur la ravissante Aurore et son chien surnommé Flash.


Sources :
http://www.bedetheque.com/serie-9832-BD-Mister-No.html
( je vous conseille vivement de cliquer sur les liens ci-dessous pour en savoir beaucoup plus sur la série)
http://www.pimpf.org/mjm/misterno.htm
http://conchita.over-blog.net/article-dossier-mister-no-41876739.html

Vous trouverez dans les 2 zip les N° suivants :


001

006

007

010

043

090

097

100

+ 2 HS

002 

003

http://www.jheberg.net/captcha/mister-no-pack/

RE-UP 03/07/16

Encore une fois merci à Mr F.......
et Bonne lecture !

10 commentaires:

  1. Salut Anacho !

    " Encore une fois merci à Mr F......."



    RépondreSupprimer
  2. Super blog. J'étais fou de Mister No quand j'en lisais dans les années 80. Pour moi sa meilleure aventure est celle qui le mena sur la route des conquistadors, à la recherche d'El Dorado...sous la menace des "dévoreurs de cadavres"...brrr...E.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai le HS n°1
    Ca intéresse quelqu'un? ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OK!
      J'en ai peut-être d'autres, je fais un pack et j'up

      Supprimer
  4. Moi j'aimais bien Giddap Joe dessiné par l'italien Ivo Pavone.

    RépondreSupprimer
  5. le numéro 24 intéresse quelqu'un ?

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour, le lien semble mort, auriez-vous le gentillesse de la réactiver, je vous en remercie d'avance.

    RépondreSupprimer