vendredi 25 juillet 2014

Atomos





Nous y voilà !
Un personnage très intéressant et haut en couleur.
La maléfique Madame Atomos !


Atomos est une revue de bandes dessinées petit format publiée dans la collection Comics Pocket d'Artima de novembre 1968 à février 1977 sur 37 numéros. Cette revue a d'abord adapté de façon très fidèle les romans de la série Madame Atomos d'André Caroff avant de continuer avec les autres romans de l'auteur une fois les Madame Atomos épuisés. En complément, il y avait parfois des histoires courtes issus de comics US.



Atomos est un personnage créé par André Caroff.

André Caroff, l'auteur de plus d'une soixantaine de romans écrits entre 1961 et 1985 pour les collections Angoisse et Anticipation du Fleuve Noir, et l'éditeur Rivière Blanche viennent de s'associer pour annoncer le retour du personnage culte de Caroff: Mme. Atomos.




Mme. Atomos fut l'héroïne de 17 romans publiés dans Angoisse entre 1961 et 1970 (voir liste à gauche), plus un publié dans Anticipation en 1979. Ces romans furent ensuite l'objet d'adaptations en BD dans les 24 premiers numéros de la revue Atomos publiée par Aredit dans les années 70.


Quelques précisions sur le personnage :

La sinistre Mme. Atomos (de son vrai nom, Kanoto Yoshimuta) est une savante japonaise de génie qui terrorise le monde et ne rêve que de se venger de la destruction d' Hiroshima et Nagasaki.



La prochaine bd que je mettrai à dispo sera " AURANELLA " une belle princesse éxilée de sa planète

Quelques infos dispo ici :
http://www.bd-pf.fr/index.php?cPath=21_286_287
http://petitsformatsadultes.com/artima-aredit/editions-artima-aredit-collection-comics-pocket/editions-artima-aredit-collection-comics-pocket-atomos/
http://www.coolfrenchcomics.com/atomos.htm

En attendant voici le lien de la présente bd intitulée :

Atomos n° 8
 le retour de Madame Atomos
( août 1970 )




à bientôt,
Jack

3 commentaires:

  1. de plus en plus fort les amis !!!!!!!!!!!! merci pour ce super blog et ses pépites !

    RépondreSupprimer
  2. adapté de romans, il y a une r éédition un peu couteuse...

    RépondreSupprimer