lundi 3 novembre 2014

Trio

A l'époque, le Journal des Pieds Nickelés (2ème série) et Le journal de Bibi Fricotin, ses deux périodiques semblant à bout de souffle, la Société Parisienne d'Edition propose donc de les fusionner en une nouvelle formule qu'elle souhaite ambitieuse.


Une nouvelle formule qui, voulant gagner de nouveaux lecteurs, refuse de perdre les anciens. C'est pour ne pas trop déconcerter ceux-ci qu'elle va adopter une numérotation double pour ce nouveau titre ( le n° 1 de Trio est également le n°122 du Journal des Pieds Nickelés et du Journal de Bibi Fricotin).






Les meilleures séries des deux prédécesseurs sont conservées et de nouvelles séries comiques et d'aventures sont proposées. Le tout est émaillé de rubriques diverses et de jeux. 

L'ensemble fait 104 pages (agrafées) alternant le noir et blanc et la couleur. Un poster est offert à chaque numéro; le tout est vendu à 4 Francs.

Il semble que le choix de Raymond Maric, le rédacteur en chef, était de proposer un magazine traitant de tous les centres d'intérèt des enfants et ados de 10 à 16 ans.

Les BD d'aventures couvrent le western, la science-fiction, le médiéval, le policier, le "sous-tarzan", les arts martiaux, et même le documentaire. Les séries comiques ressemblent à toute la gamme de ce qui était proposé à cette période : parodie, non-sens, gags domestiques, gags animaliers, aventures rocambolesques, simili-policier...

Les rubriques traitent de philatélie, des vedettes de la chanson et du sport, des jouets, de la mode, de l'actualité BD, etc.

On ne peut s'empêcher de penser que Trio visait le même lectorat que "Pif Gadget" : tout en récits complets avec des bd et des sujets pouvant toucher une vaste tranche d'âge, une alternance d'aventure et de comique, quelques dessinateurs en commun (Marcello, Forton, Tranchand,...)


Malheureusement, au bout d'un an, courant de l’été 1977, les ambitions sont revues à la baisse : pagination, qualité du papier... et replis vers des rééditions d'épisodes anciens des Pieds Nickelés. Une politique d'austérité qui ne touche pas le prix du journal qui reste fixé à 4F. TRIO ne survivra pas aux années 70. Le magazine change de nom, et devient "TRIO Pieds Nickelés. Il s’achève à son n° 31 pour devenir Pieds 
Nickelés Magazine (n°32 de septembre 1978) et se terminer définitivement au n° 40 dejuin 1979 (n° 160 du Journal des Pieds Nickelés).

Fiche technique :
Mensuel. 104 pages ; format 26 x 19.
Premier n° : mars 1976 (n° 122 du Journal des Pieds Nickelés et du Journal de Bibi Fricotin.
Dernier n° : n° 31de août 1978

Principales bandes : les Pieds Nickelés (Pellos), Bibi Fricotin (Lacroix), John Parade (Marcello), Yvain de Kanheric (G. Forton), Macchus (Frisano), Sébastien Lebonbout (Gine), Messire de la chienlit (Glen-co),
Corak (Frisano) La plupart des scénarios sont de Maric.

Voir également : bedetheque

Aujourd'hui je vous propose le N°2 avec :

Macchus, Le chevalier de maison blanche, Bibi Fricotin, Les pieds nickelés, 
le patrouilleur de l'espace, Gorak....


trio.7z



2 commentaires: