mardi 9 décembre 2014

Ögan


    Dans la Famille : Périodiques, Petits Formats,
    Editeur principal : IMPERIA .
    Nombre de 'pièces' connues : 117 (série terminée)
    Albums/Fascicules Originaux : 104
    Intégrales ou recueils : 13

    Plage temporelle couverte (partie connue) :
    Plus ancien au n° 1 daté 10/1963
    Plus récent au n° 104 daté 05/1972

    Autres informations (par défaut):
    Scénario: Mariano-H. Gonzales / - Album Poche, 130x180 - Couverture Brochée - Dos Cahier - 64 pages - Noir et Blanc

    

    Le premier titre sortit le 20 octobre 1963 avec les aventures du prince Viking. Ce journal assez peu connu et bien dessiné est surtout recherché par les amateurs de récits historiques, ceux qui collectionnent les Olac, Erik le Viking, Kébir etc... Lorsque Impéria, au début des années 70 passa toutes ses publications en 132 pages, ce titre qui n'en comporta jamais que 68 fut arrêté. Plusieurs dessinateurs participèrent à ce titre comme Cézar Lopez, Carlos Laffond, Remohi etc.. Episodes trouvés : - Aventures - Les Chevaliers - Histoire - Ogan - Western

    

    Dans les années 50/60 les histoires de vikings sont très en vogue La légende de Siegfried héros scandinave est mainte et mainte fois exploitée ex :( Ragnar des Ed Vaillant,Sigur et Katan chez Aredit), le scénariste Mariano Hispano Gonsales à qui l’on doit cette excellente série a du certainement s’inspirer du film de Richard Fleisher :" Les vikings" (1958) avec l’inoubliable Kirk Douglas. Fleischer s’étant lui-même inspiré du Roman de Edison Marshall ‘’Le viking’’.Au départ le scénario est assez classique et sans grande originalité, par la suite quelques nouveaux personnages comme la belle Gunilda,le sympathique Poulet ou encore le cruel Sigwald vont transformer radicalement le récit.


    L’Histoire :
    Nous sommes en Norvège en l’An 880 de notre ère. 

    Les terres de Hordeland sont entre les mains de petits seigneurs vivant de pillages.

    Le noble Harald Haarfager tente d’unifier les tribus viking du Nord. 

    Mercos souverain de la cité de Nesttun est un des rares chefs vikings à accepter cette autorité suprême. 

    Mais cette allégeance n’est pas du tout au goût de son lieutenant, le fourbe Sermund. Profitant du départ 

    de Mercos parti assister au couronnement du nouveau roi Sermund marche vers la cité de Nestlun. 

    La reine prévenue, tente d’organiser la défense du château, en vain, les conspirateurs trop nombreux ont 

    vite raison du carré de fidèle. 

    La reine désespérée sentant que tout est perdu confit son fils le jeune Ögan à son fidèle serviteur : Kiron.


    Kiron et son précieux fardeau réussissent à quitter la ville et trouver refuge chez un ermite Augustin.
    Désormais rien ne semble plus pouvoir stopper Le tyrannique Sermund qui pille et détruit tout sur son passage.
    L’effort de paix entreprit par Harald Haarfager semble désormais anéanti. Les années passent, Ögan ignorant tout de son passé grandit paisiblement entouré de ses amis. Kiron lui enseigne l’art de la guerre, quant à Augustin il lui il transmet son savoir immense.



    Mais cette vie paisible ne va pas durer.Sermund apprenant l’existence de Ögan donne l’ordre de l’arrêter. Augustin et Kiron révèlent enfin son douloureux passé à Ogan, qui jure de se venger. Pour échapper à une mort certaine Ogan s’enfuit avec Kiron. Sermund ivre de colère fait emprisonner le pauvre ermite.


    Apprenant la nouvelle Ogan retourne à Nestlun où il trouvera les anciens compagnons de son défunt père, qui vont l’aider à libérer son ami. Pendant ce temps l’armée de Harald Haarfager attaque la cité de Nestlun, désormais le destin de Sermund est scellé.Fort de cette aide inattendue le courageux Ögan va enfin savourer sa vengeance.


    Kiron tuera Sermund et Haafarger heureux de retrouver le fils de son ancien ami et le nommera capitaine de son armée. Dans la suite des aventures, Ogan devra faire face à d’autres vikings plus belliqueux, des tribus vivants souvent une vie aventureuse faite de pillages et de piraterie, mais fidèle à Harald Haarfager il luttera jusqu’à la fin déjouant sans cesse complots et trahisons.


    Les couvertures

    L’atout majeur des Ed Imperia est
    sans conteste la qualité des couvertures comme pour Kalar, cela s’avère encore plus évident avec Ögan.
    D’une beauté rare ,elles sont pour beaucoup dans le succès de cette série, on les doit à trois dessinateurs :
    L’Espagnol Juan Vilajoana, l’Italien Rino Ferrari et César Lopez lui -même (mais en ce qui le concerne ,seulement au trait). Toutes en couleurs directes d’un format d’environ (30x40) elles perdent un peu de leur beauté en réduction (13x18).
    Mais la qualité est toujours là, surtout pour celles hyperréalistes de Vilajoana !





    Et en regardant ses couvertures on se pose immanquablement la même question :Pourquoi n’a t’il pas dessiné lui-même l’histoire d’Ogan ?
    A cela une seule réponse : Il était avant tout un peintre illustrateur et même s’il en était certainement très capable il n’en avait malheureusement pas le temps ! Surtout qu’il devait créer dans le même temps les couvertures de Kalar et Sandor !
    Une telle production ne peut que nous rendre admiratif !



     La prochaine bd que je mettrai à dispo sera " SANDOR " un recit de pirates et d'aventures

    Quelques infos dispo ici :

    http://www.comicbd.fr/Se-Ogan.html#O-19




    En attendant voici le lien de la présente bd intitulée :
    Ogan n° 41, le chemin de Gotaland

    ( 1er trimestre 1967 )



    à bientôt,
    Jack

    7 commentaires:

    1. Magnifiques dessins en tout cas. Merci

      RépondreSupprimer
    2. Bonsoir, effectivement ça donne envie ! merci Jack !!!

      RépondreSupprimer
    3. Le téléchargement est tombeau... C'est posible la reposition? Merci beaucoup.

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Bonjour, je re-up ce soir, bonne journée !

        Supprimer
    4. @ José Ruiz DelAmor : Re-up ok ! bonne lecture !

      RépondreSupprimer
    5. gracias bajado este ogan 41 un abrazo

      RépondreSupprimer