mercredi 23 septembre 2015

Antarès

Une étoile brillante dans le ciel de l'été ou une revue brillante estivale?


Antarès est une revue mensuelle PF parue chez Aventures & Voyages
129 numéros d'octobre 1978 à août 1989
Format : 130 x 180 mm, 128 pages en N&B
43 recueils de 3 numéros. Les recueils au-delà du no 43 étant des recueils de fin de série


Spécial Antarès : 3 numéros de février 1986 à août 1986 et 1 album.
On peut y lire d'anciennes aventures d'Antarès (dont ses origines dans le n°3). En complément, on trouve quelques récits complets ou série, tous inédits (mis à part l'épisode de Diavolo par Mario Sbaletta)



Enzo Chiomenti illustra une majorité de couvertures mais aussi Miro, Guido Zamperoni et d'autres comme Paolo Ongaro, Leone Frollo, Francesco Gamba et Francisco Solano López pour le n°46 (L'Ethernaute) ou d'autres illustrations, le plus souvent tirées des BD d'origine.

La série principale est :

- Antarès (1-129)
dessin de Juan Escandell

Antarès, arrivé sur terre lors du naufrage d’un mystérieux vaisseau spatial, est recueilli et adopté par le savant Marc Bresson qui a établi un véritable centre de recherche sur l’une des îles de l’archipel de la Solitude, dans l’océan Pacifique.
Antarès grandit ainsi dans la paix d’un bungalow solitaire. Il découvre un jour qu’il a des dons exceptionnels, une force de colosse et la capacité de vivre en milieu marin avec l’aisance d’un poisson donnés par le collier forgé dans le métal extra-terrestre. Ses meilleurs amis deviennent alors Roal, le dauphin et le sympathique Boul, le poisson-torpille dont la rondeur n’a d’égale que sa gentillesse. Antarés devient un justicier des mers.
Dans l'épisode des origines d'Antarès, il est brun alors que dans les autres, il est devenu blond sans que cela soit expliqué nulle part.
Aussi dans Yataca (57 à 119) ou il fait ses débuts en 1973


En fait cette revue est plus intéressante pour ses séries annexes bien plus passionnantes


Ethernaute (Héctor Oesterheld & Francisco Solano Lopez) :  38 à 54
A Buenos-Aires, la neige tombe sur la ville et aussitôt les gens se mettent à mourir. Juan Glavez, le professeur Ferri et des amis jouent aux cartes quand cela arrive et se rendent compte du danger. Ils calfeutrent la maison et sauvent ainsi leurs vies. Plus tard, ils fabriqueront des combinaisons étanches pour sortir. Ils découvriront alors qu'il s'agit d'une attaque extra-terrestre et tâcheront d'organiser un embryon de résistance avec l'armée venue à la rescousse. Série passionnante!



Fantasia et Cie (Andreu Martín & Edmond Ripoll) :  1 à 10.
Wilbur Polder est scénariste pour la société Fantasia, mais son côté farfelu le rend particulièrement impopulaire auprès de son patron et de ses collègues. Exception faite de Tina qui a un net penchant pour lui. Pourtant la vie de Wilbur est radicalement transformée le jour où Damaris, une ravissante extra-terrestre, vient lui réclamer son aide afin de lutter contre ses ennemis.
Fredy l'Audace :  19 à 23.




Galax (Roger Lecureux & Roland Garel puis Annibale Casabianca) :  96 à 103.
Réédition des épisodes parus dans la revue Marco Polo



L'Immortel (Paolo Ongaro) :  1 à 12.
Série italienne (1978-1981) parue dans la revue Boy Music. Vir, l'Immortel est un extraterrestre qui se réveille sur Terre en ayant perdu la mémoire. Il se retrouve dans une zone contaminée peuplée de créatures toutes plus monstrueuses ou bizarres les unes que les autres. Alors que Vir tente de retrouver la mémoire en compagnie de la ravissante Sybil, il leur faut aussi constamment sauver leurs vies et sortir de ce ghetto du futur. Paolo Ongaro réalise une série très intéressante où les jolies filles sexies ne manquent pas.




L'Œil de Zoltec (Tom Tully & Francisco Solano Lopez, Brett Ewins) :  24 à 43.
Série anglaise appelée "Tim Kelly" ou "Kelly's Eye" parue à l'origine dans la revue Knockout. Tim Kelly a découvert l'Oeil de Zoltec qui est un bijou conférant l'invulnérabilité à celui qui le touche. Utilisant ce pouvoir, il vit de multiples aventures, puis rencontre le Dr Diamond qui a inventé une machine à voyager dans le temps. A l'aide de cet engin, ils passent d'une époque à une autre et parfois même d'une dimension parallèle à une autre. Tim passant son temps à protéger son ami des dangers environnants.
L'Oeil de Zoltec dans Antarès ne démarre pas avec les origines, mais avec la 17e aventure du personnage. Pour lire ses débuts, on peut les voir dans la revue Kronos traitée sur ce blog.


La Grande Odyssée (Wyeth & Zentilini) :  5 à 14.
Dans une société du futur ultra-policée interdisant jusqu'à l'amour, la Terre apprend qu'elle est condamnée à court terme à cause d'une météorite géante qui va la percuter. Un gigantesque vaisseau (l'Ulysse) est alors construit pour permettre à 2000 sélectionnés de sauver l'humanité.






Le Faucon de l'espace :  82 à 95.
C'est une série anglaise de la DC Thomson où les dessinateurs se succèdent. Sol Rynn est surnommé le Faucon de l'espace. avec son fidèle compagnon Droïd le robot, ils viennent sauver les gens qui ont lancé un SOS avec la carte magnétique comportant l'inscription : "Si votre cause est juste et que vous êtes en danger... utilisez-moi".





Les Extra-terrestres (Paolo Ongaro & Zentilini) :  11 à 16.
Une trainée lumineuse fend la nuit étoilée. Il s'agit d'un vaisseau extra-terrestre remplie de "sphères" capables de prendre possession des créatures terrestres. Une des premières victimes a le temps d'appeler son ami Mark Tanner afin qu'ils viennent étudier le phénomène. Mais à son arrivée, il est accusé du meurtre d'un autochtone alors qu'il a juste tué un humain possédé par une sphère. Personne ne le croit, sauf Regan, un savant aveugle et vaguement télépathe et sa nièce Maya. Rapidement, il apprendra qu'ill s'agit d'Atlantes et le récit virera assez vite en un affrontement entre les Sphères et les habitants de l'Atlantide.

Les Héros de Harlem (Tom Tully & Dave Gibbons puis Massimo Belardinelli) : 27 à 37.
"The Harlem Heroes" est paru dans 2000 AD en 1977 du n°1 à 27 puis devient "Inferno" du n°36 au 75 sous la plume de Massimo Belardinelli. Les héros de Harlem sont les champions d'aéroball, un sport mécanique collectif très violent, mais leur équipe est décimée dans un accident. Seul Giant et le cerveau de Louis sont sauvés. Les médecins arrivent à le connecter à une voix synthétique pour qu'il puisse communiquer et il déclare qu'ils ont été victimes d'un attentat pour les empêcher d'être champion du monde. Série riche en rebondissements, au graphisme excellent, très violente. A découvrir.
https://marswillsendnomore.wordpress.com/2014/07/25/harlem-heroes/


Léopard de Lime Street (Tom Tully & Mike Western, Eric Bradbury) :  54 à 81 (inédits, mais réédités partiellement dans Janus Stark n°116 à 135).

Matt le Martien (Alan Hebden & Massimo Belardinelli) :  23 à 26

Max des Iles (Silverio Pisu & Castiglioni) : 104 à 115.
L’histoire de Max, vivant sur son voilier La Solitude et accompagné par une guenon répondant au doux nom de Petite Soeur. Cette dernière à la particularité de fumer des cigarettes. Ensemble, ils voguent d’île en îles et d’aventures en aventures.

Mosquito (Joe Simon & Jack Kirby puis John Giunta...) : 126 à 129 (inédit)


Phann (Leone Frollo) : 15 à 22.
Série italienne parue à l'origine dans la revue Odeon. Phann est un prince ayant délaissé les honneurs après la perte de sa princesse lors d'une catstrophe naturelle. Depuis, il joue les ermites sur une planète sauvage jusqu'au jour où son vieil ami Ganoor vient lui rendre visite. Ce dernier lui annonce que Vaxx, un de ses anciens amis, veut devenir le président de l'univers. Ce choix lui parait excellent, mais Ganoor lui apprend que Vaxx est devenu un dictateur de la pire espèce. Phann décide d'aller vérifier par lui-même. Pour ce faire, il réactive Sancho, son fidèle androïde et part pour la nouvelle Terre dirigée par Vaxx. S'ensuivent ensuite diverses aventures cosmiques où Phann et Sancho lutteront contre divers dictateurs, avec l'aide de Bella, la fille de Ganoor, secrètement amoureuse de Phann.

Starblazer : 55 à 129 (inédit)
série de science fiction et d’anticipation, sans héros récurrents. De nombreux scénaristes et dessinateurs ont travaillés sur ces épisodes.

Sunny Sun (Jean Sanitas & Guido Zamperoni) : 118 à 124
Réédition des épisodes parus dans la revue Sunny Sun

voir fiche du bloghttp://bdvintagerares.blogspot.fr/2015/05/sunny-sun.html


Super John (Miguel Henares) : 44 à 53. Série espagnole de SF. John Cowan est un détective un peu raté qui est sur un gros coup quand la pègre se débarasse de lui. Fort heureusement pour lui, il venait d'être remarqué par les Xorion, des extraterrestres, qui décident de le ramener à la vie et de lui insuffler des pouvoirs extraordinaires qui vont faire de lui une sorte de Superman et qui prendra le nom de Super John. Cependant, son travail sera rendu plus difficile par les Khoors, des extraterrestres ennemis de Xorion.
Infos complémentaires:
http://www.bedetheque.com/serie-13290-BD-Antares-Mon-Journal__10000.html
http://www.bd-pf.fr/Serie_170-antares.html


Je propose 2 numéros et j'espère que vous serez généreux en en partageant d'autres



et grâce à Lulujojo (encore merci!)
2 autres n°
n°40 (janv.1982)
http://www.mediafire.com/download/ca8kyeck77c7n15/Antares_-_040_-_La_capture_du_X10.cbr
merci  au scaneur aquatique et à Lulujojo
and Remember...

Doc Mars

14 commentaires:

  1. Frileux va ! :) ! moi je prends et j'y plonge sans tuba ! merci Doc !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De nada, hombre!
      La plage n'attire plus les foules pourtant on est Mercredi :12:

      Supprimer
  2. Moi en tout cas j'aime beaucoup votre site et bravo pour vos choix eclectiques !

    RépondreSupprimer
  3. On s'absente une petite journée et tout de suite des menaces :-)
    Bon ben merci quand même Doc Mars et comme je ne suis pas rancunier, voici un lien qui risque d'en intéresser certains :
    https://marswillsendnomore.wordpress.com/2014/07/25/harlem-heroes/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mister A et moi-même avons été déçus du manque d'enthousiasme au dialogue (ce qui n'est pas ton cas).
      Juste une pointe d'humour pour se détendre.
      Merci pour la réf sur les Harlem Heroes, 2000 AD est une excellente revue :67:

      Supprimer
    2. J'ai beau être Suisse, j'avais compris, quand même, que c'était de l'humour ;-)
      Sinon, effectivement 2000 AD est une revue très intéressante. Dommage qu'elle ne soit pas, à ma connaissance, plus traduite en français (ou en tout cas mieux, car sans vouloir toujours radoter la même chose, le remontage des Harlem Heroes me fait vraiment mal au sac !).
      En revanche, maintenant que j'y pense, le «Judge Dredd» d'Artima était plutôt bien fait pour une fois. Malheureusement, la revue n'a pas duré très longtemps (seulement seize numéros). Peut-être une idée de futur billet ?

      Supprimer
    3. Excellentissime proposition, cher Stéph!
      Justement l'intérêt de ce blog c'est d'essayer d'inciter les lecteurs à aller voir les originaux, d'ailleurs je suis pour mettre de temps en temps un comic original.

      Supprimer
  4. J'ai encore 2 exemplaires d'Antarès. Voici les liens...bonne lecture comme d'hab:
    http://www.mediafire.com/download/ca8kyeck77c7n15/Antares_-_040_-_La_capture_du_X10.cbr
    http://www.mediafire.com/download/2aatzuojw2imw32/Antar%C3%A8s_-_072_-_Osiris_IV_a_disparu_-_septembre_1984.cbr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un grand merci, Lulujojo.
      Je mets tes liens dans la fiche

      Supprimer
  5. Merci, je suis complètement accro aux histoires de Tom Tully et aux dessins de Solano Lopez. Un vrai festin en perspective pour moi, avec cette livraison.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi!
      Bonne idée, faire une fiche sur l'Oeil de Zoltec ou plus sur les adaptations en France de Tully et Solano Lopez
      :53:

      Supprimer