samedi 10 octobre 2015

Les Tarzanides (1e partie)


 
"- Qu'est-ce, Bwana?" demanda le porteur exténué au père Paul, l'aumônier de cette expédition française en Haut Oubanghi.
"- Hé bien, mon fils" dit Ochon en s'essuyant le front ruisselant sous son casque colonial.
"- Au début était Tarzan, créé en 1912 par un tâcheron américain marchand de taille-crayons répondant au nom d'Edgar Rice Burroughs. Les aventures débridées de cet orphelin humain élevé par des singes dans la jungle africaine eurent un succès retentissant, à tel point que l'on vit fleurir de toute part des copies de tous les noms et même féminines!"
"- Mon père, je tiens à vous signaler que c'est un auteur français, le dessinateur Albert Robida, qui en 1879 a écrit un roman de 800 pages intitulé les Voyages très extraordinaires de Saturnin Farandoul ou Saturnin est le premier personnage de roman à être élevé dans la jungle et à régner sur ses animaux." dit sentencieusement le lieutenant de vaisseau Bluff qui marchait à leurs côtés. 
"- Oui, c'est juste! Eusse été Jule Verne qui l'ait écrit, sa renommée aurait été internationale." répondit le père Paul (Ochon), agacé. 
"- Mais notre propos n'est pas de parler de romans mais de bandes dessinées, ces petites vignettes illustrées plus ou moins colorées avec des textes en phylactères! Et qu'adultes et enfants lisent avec délectation et passion coupables." 

Après cet aparté africain, revenons à nos Tarzanides, féminins ou masculins qui vivent dans diverses jungles et possèdent les caractéristiques de Tarzan, un Tarzana Dry en quelque sorte.
Le terme tarzanide a été inventé par le critique littéraire français Francis Lacassin, auteur de trois livres sur l'homme singe, Tarzan: Triomphant mythe, mythe humilié (1963), Tarzan ou le Chevalier crispé (1971) et La Légende Tarzan (2000). 
Un Tarzanide est généralement considéré comme le Roi (Reine) de la forêt ou Roi (Reine) de la jungle. Il ou elle parle le plus souvent aux animaux et parfois même, les commande. Il ou elle est respecté par la plupart des tribus alentours et on le (la) retrouve souvent visitant des civilisations perdues, massacrant les nuisibles et châtiant les méchants pour le plus grand plaisir des opprimés.

Nous nous limiterons aux tarzanides françophones (ce qui est déjà beaucoup) dans un ordre chronologique et en fonction de ce que nous possédons.




Durga Rani, la reine des jungles (1946) de Jean Sylvère (pseudo de René Thevenin, auteur de littérature fantastique) et superbement dessinée par Pellos. Parue dans le magazine Fillette en 1947, l'histoire se déroule sur 126 planches. Sans phylactères, les illustrations encadrent le texte.
Durga Rani ?... Elle est reine des jungles... Belle, souple, agile, un brin idéaliste, elle est l'amie des animaux... Mais c'est sans compter les trafiquants et bandits de toutes sortes contre lesquels elle devra lutter... Heureusement, elle pourra toujours compter sur certains animaux de la faune qui deviendront ses alliés...
C'est la fille d'une race perdue secrète de mystiques aux pouvoirs surhumains, dirigé par le Maître. Ses compagnons comprennent Hanuman le singe et l'éléphant Hogh. Ses adversaires comprennent la diabolique reine Balkis et une  soeur renégate, Nour-Djahan, reine d'Asoka.


infos complèmentaires:
A.D.A.N.A.P.
http://amicaledesnidsapoussiere.over-blog.com/ren%C3%A9-pellos-/-jean-sylv%C3%A8re-ren%C3%A9-th%C3%A9venin-durga-r%C3%A2ni-reine-des-jungle-1953

Difficile à trouver et très cher, je vous propose des extraits en espagnol trouvés dans  une revue chilienne!




André Oulié (1898-1996) commence sa carrière de dessinateur alors qu'il est déja quinquagénaire. Il crée le personnage de Robin l'intrépide, entre 1947 et 1954 dans le Petit Journal.
Son héros, jeune blond en pagne, passe allègrement de l'Afrique à l'Inde, volant au secours des opprimés.

Les albums publiés de Robin l'intrépide:
Les monstres de la mer - Les chasseurs de fauves. Quand le tam-tam résonne - Les naufrageurs. Robin l'intrépide - La table de pierre.

Je vous propose


Tim l'Audace publié en 1947 dans une collection des éditions Publivog
Premiers numéros dessinés par Robert Giordan, ensuite par Robert et Raoul Giordan. Raoul ne se rappelle plus qui faisait quoi dans cette série copiée sur le Tarzan de Hogarth ; c'était, semble-t-il, une demande de l'éditeur : faites du Tarzan !
Histoires pratiquement illisibles de nos jours, Nissan au scénario.

On aimerait bien quand même en lire un exemplaire, avis aux généreux contributeurs!!


 
Targa est une série d'aventure d'un tarzanide, dans la même veine pour ne pas dire plus, que le véritable Tarzan d'Harold Foster et Burne Hogarth, créé par Robert Bagage (Robba) qui imagine la trame des histoires dont certaines sont adaptées par Max André Dazergues, dessins de Georges Esteve qui signe Stev'son.
On remarquera l'absence de bulles pour l'époque. La narration et les rares dialogues apparaissent dans les phylactères narratifs.
Il y a eu 39 numéros mensuel de nov. 1947 à mars 1951 au format 18.5 sur 24 cm avec 36 pages en noir et blanc au éditions du Siècle.
plus un n° Spécial (08/1948) et trois recueils. 16 pages couverture brochée (25 x 33 cm) jusqu'au n°23, et 32 pages du n°23 au n°39. Format (19.5 x 25 cm) Noir et Blanc.
Dès 1950, il devient Targa Magazine, mais cesse de paraître peu après, suite à un procès intenté aux éditions Impéria pour plagiat par les détenteurs des droits du véritable Tarzan et cela malgré le succès de la série auprès du public.

Une reprise des premiers épisodes aura lieu en 1979, dans la série Kalar (n°211-225) et Kalar spécial hors série (n°186 et 189), avec un lettrage et des textes remaniés, sous le nom d'Agar.
voir sur le blog la fiche Kalar

Targa est un solide gaillard qui vit dans la jungle africaine, il est accompagné par une femme, la jolie Tinga, et Kan, une panthère noire des plus redoutables.
Le trio affronte en véritables aventuriers toutes sortes de dangers, bêtes féroces, peuples belliqueux. Ils ne vont pas hésiter à voyager en Inde, en Asie et affronter sans tenir compte des anachronismes des pirates ou encore plus étrange des monstres préhistoriques!

Je propose
 

Je proposerais d'autres numéros dans la fiche Targa, bientôt sur vos écrans sous vos yeux ébahis...



Roag est publié dans le récit complet (Le Monde et la Jungle) édité par les Éditions Voix Françaises, entre le n°31 et le n°67 de juillet 1948 à février 1950 pendant environ une vingtaine d'épisodes, scénario de J-C Cugnot et dessin de Géo Mattéi. Géo Mattéi créera un autre tarzanide en 1951 pour Arédit/Artima qu'il nommera Rugha, fortement inspiré de Roag.

Notre tarzanide Roag vit avec sa compagne Laura dans une île du Pacifique nommé Bango (... y'a de l'eau, y'a des fruits, juste c'qu'il faut..).
Au cours de ces aventures, Roag affrontera les peuplades hostiles qui vivent dans ces îles, des lions, des hippos (?) et même les troupes japonaises.


Panthère Blonde 
édité par la Librairie Moderne, émanation de la SAGE, filiale du Groupe italien Carozzo -Vecchi.
Le 1er numéro sort probablement aux alentours du 15 novembre 1948, en même temps que Texas Boy. Un feuillet publicitaire de lancement, commun aux deux titres, annonce leur sortie le 29/11/1948. De la mi-novembre 1948 au 15 décembre 1950, paraissent 51 numéros en deux collections se faisant suite, sans discontinuer.
En effet les 12 premiers numéros portent le bandeau-titre 'Panthère Blonde' à la fois personnage et unique série de la collection; à compter du n° 13, apparaît en sus une autre héroïne et non des moindres: Sheena reine de la jungle et la collection s'intitule alors Youmbo. Le nombre de pages varie tout au long de la publication de 12 au début, on passe à 36 pages à compter du n°28, après avoir eu  20 et 28 pages, avec une exception pour le numéro 27 un spécial Noël de 52 pages.
Le format général est un classique 28x20 à la française, avec couverture couleur et intérieure en noir et blanc. A noter le numéro 27 spécial Noël qui absorbe et poursuit la collection Texas Boy et présente 24 pages couleurs, 2 pages couleurs alternant avec 2 pages noir et blanc.

Importée d'Italie, où la série «Pantera Bionda» s'est taillée un beau succès : chaque fascicule s'est vendu à plus de 100 000 exemplaires, Panthère Blonde va connaître la même réussite en France. Signe qui ne trompe pas: tant en Italie qu'en France la censure s'en mêle. Et pourtant, dès son arrivée en France la demoiselle est partiellement rhabillée, subissant le même sort mais dans des proportions moindre, qu'une autre héroïne d'Ingam Magni (pseudo d'Enzo Dufflocq Rienza Magni) la jolie Gazelle Blanche.
La Panthère Blonde est encore un bébé quand, grâce à sa servante et nounou chinoise Feuille de Lotus, elle échappe au massacre de sa famille à Sumatra, victime de la secte du Dragon Vert (ou en Inde, la secte des Thugs… suivant les versions: voir Loanna dans Aventures APG).

Elle vit maintenant dans la jungle de Bornéo avec sa servante et son singe Tao, farceur comme il se doit dans une série de ce genre. Logée dans une spacieuse demeure sur pilotis, donc à l'abri des fauves, elle bénéficie de presque tout le confort moderne avec mobilier et (lave)vaisselle, s'offrant même alcool et cigarettes. Elle combat aussi les pirates à l'occasion.

infos complémentaires:
http://www.stiring.net/encyclobd/page3.html

Je propose



Chez Audax (petit format paru aux éditions Artima, 88 numéros et 7 recueils de janvier 1950 à novembre 1953, format à l’italienne 21 * 27 cm, récits complets) nous trouvons pas moins de trois tarzanides bien différents.

Moha (dessin d'André Gosselin) est un tarzanide métis noir, en pagne rouge, accompagné par Baëra, une panthère...noire. Le seul tarzanide aux anneaux à l'oreille
n°8 L'infernale poursuite (02/1950) titrée 2éme aventure de Moha (jamais vu la première!)
n°12 La victoire de Moha (03/1950)
n°18 Le monstre ravisseur (04/1950)
Moha a été réédité dans Tarou  n°14 et 15: "Moha et les Pithécantropes" texte de Lortac, dessin de G. Niezab, au décès de ce dernier, il est repris par Gosselin qui termine la série en 1958, toujours chez Artima.
Je vous propose de retrouver Moha dans Tarou n°15  n°15 (mars 1955)


Ardan (dessin de Dupuich) ancien boxeur blanc devenu justicier de la jungle, pagne rouge et accompagné d'un lion.
n°24 Echec au champion (juillet 1950) 1ére aventure
n°27 Le trésor des Masumbos (oct.1950)
n°32 Le rapt mystérieux (oct.1950)


Rugha (créé par Géo Mattéi) pagne en peau de bête avec poignard (indispensable accessoire du tarzanide confirmé), bracelets dorés aux poignets en coquetterie. Avec un nom pareil, il ne doit pas être facile à vivre, tue du tigre au 3éme épisode.
n°44 Le temple d'or (oct.1951)
n°47 Le royaume des ténèbres (aux prises avec des bêtes préhistoriques) oct.1951
n°51 La rivière maudite (janvier 1952)
Rugha se trouve aussi dans Ardan n°104 (oct.1960) Le Prix d'une vie, dans Toni Cyclone n°6 et 8 (05-07/1962),  S.O.S. (2e série) n°1 à 6 (05/1972 au 04/1973), Cyclone (2e série) n°1 à 9 (01/1984 au 08/1985).

infos complémentaires:
http://www.bd-pf.fr/Serie-295-audax.html

Je propose 
Cyclone (2e série) n°1 (1984)
avec en plus une aventure de Tamar



Ardan (1ère série) est une revue parue chez l’éditeur Artima.
114 numéros de février 1952 à août 1961 plus deux spéciaux et 12 recueils.
Format de parution 17 x 23 cm. 36 pages.
voir http://bdvintagerares.blogspot.fr/search?q=ardan

Tim l'Audace y est notre tarzanide africain, musculeux à souhait et vêtu d'un slip immaculé (heureusement qu'Omo est là), véritable roi de la jungle qui zigouille du croco, du lion, des chasseurs d'ivoire et des cannibales fous (pas forcément dans cet ordre).
Le premier numéro est un superbe hommage à Hogarth, mais ce sera le seul fascicule dessiné par les
frères Giordan. Dès le n° 2, c'est Bob Leguay qui prend la relève. Epaulé par de nombreux scénaristes (M. Perry, M.A. Rayjean, P. Ducher, J. Lombard...), Bob Leguay, sous la pression de l'éditeur
fait évoluer le personnage qui abandonne rapidement son pagne pour se civiliser et devenir reporter.
A partir du n°8 (09/1952) il se rhabille donc pour devenir journaliste aventurier, quel perte pour la ligue des gentlemen tarzanides!
Après avoir parcouru le monde, il reviendra pourtant à ses premiers amours et rejoindra la jungle. Mais il conserve ses vêtements et devient, tel "Jim la Jungle", un aventurier de la brousse qui partage
ses exploits avec un Noir nommé Salam. Après une centaine de numéros, Bob Leguay abandonne Tim l'Audace qui est repris par Robert Hugues.
La série éponyme se poursuit jusqu'en 1965, puis jusqu'en 1977 avec des rééditions.

On y trouve aussi Tarou en 1953

infos complémentaires:
http://bdvintagerares.blogspot.fr/2015/02/tim-laudace.html#more

Je vous propose
n°2 (mars 1952)
ou
002_-_Les_fleurs_maudites.cbr
(version "retravaillée")

un grand merci à Lulujojo!


Tarou est une revue petit format parue chez l'éditeur Arédit Artima (les couvertures sont de Bob Dan). 263 numéros de janvier 1954 à juillet 1977 dont une partie dans la collection Courage Exploit.
Histoires tournées vers l’aventure dont le principal héros (texte et dessin par Bob Dan) est un autre tarzanide de bon aloi :

Tarou, fils de la jungle.
D'abord habillé d'un seyant slip informe rouge, il revêt à partir du  n°3 son uniforme: marcel blanc sur pantalon d'équitation (vert ou bleu) avec des bottes de cuir.
Tarou, fils d'un ingénieur et d'une indigène malaise, a cinq ans lorsqu'un cataclysme dévaste la forêt, tuant ses parents. Il sera sauvé par une tigresse qui l'élèvera. Par la suite, Tarou aura de nouveaux compagnons, deux tigres Kharis et Chouka puis un lion: Salvator, un singe: Bali et bien entendu, une compagne, la jolie Denise, qui partagera ses aventures dans les jungles du monde entier.

voir la fiche sur Tarou  par Lulujojo (excellente, à ne pas manquer)

On y retrouve aussi Tamar, roi de la forêt dans le n°77 (mai 1960) voir plus bas

Je propose "Tarou disparait" ou l'on retrouve Denis, Salvator et Bali



Robin, l'enfant de la brousse dans Nano et Nanette en 1956.
Marijac a adapté cette série anglaise Robin Alone, the wild boy of the forest de Bill Lacey (paru dans Mickey Mouse Weekly 1950-1954) dans Pierrot en 1953-55.
Robin erre dans les plaines américaines avec ses animaux, vivant tous en harmonie; un cerf, un raton laveur, un coyote, un ours, un aigle, et Cheeki, un singe. L'aigle, Ewak, est souvent montré pensant avec le texte au-dessus de sa tête et conversant avec les autres animaux.
Il n'y a jamais eu d'explication sur les origines de Robin ou la raison pour le chimpanzé de voyager dans les grandes plaines avec le jeune garçon. Le sous titre anglais précise toutefois que l'enfant sauvage de la forêt connait le language des animaux. Il ira même sur la Lune!

Quelques planches en VO (Mickey Mouse Weekly et Sun Herald australien)



Akim (1re série) est une revue de l'éditeur Aventures & Voyages.
756 numéros d'avril 1958 à février 1991 au format 13 * 18 cm.
Bimensuel à partir du numéro 23.
Le héros principal est Akim dessiné par Pedrazza Augusto avec aux scénarios Renzi Roberto. A noter les nombreuses couvertures dessinées par Chiomenti Enzo.

Akim, de son vrai nom Jim Rank, est orphelin, suite au naufrage du bateau où se trouvaient ses parents. Jim est adopté et secouru par Kar, un gorille, qui l’élève comme son propre fils et lui donne son nouveau nom, Akim. Il apprend la langue des animaux qui l’entourent et deviendra leur roi, grâce à son équité et à sa bravoure. Plus tard, il épousera Rita (Turner). Ils recueilleront Jim qui devient leur fils adoptif. Nous suivrons nos trois héros dans leurs aventures, toujours secondés par Kar le gorille et les deux guenons Zig et Ming, Baroi l'éléphant et le lion Rag.
Akim pendant ces multiples aventures croisera la route de savants fous, de criminels, des peuples disparus (Romains, Mongols, Vikings, Indiens, tribus Africaines etc...), des animaux mythiques: licornes, minotaures, des bêtes préhistoriques monstrueuses,des plantes carnivores et même des Martiens!
Revues concernées : - Akim - Akim 2 - Akim Color - Bengali - Swing 2




Akim color: 133 numéros de décembre 1967 à février 1979. Réédition en moyen format et en couleurs des aventures de notre héros (reprise des épisodes compris entre le 1 et le 212). Scénario de Roberto Renzi et dessin d'Augusto Pedrazza; dessinateur des couvertures Onofrio Bramante.




Akim 2ème série est une revue de bandes dessinées petit format parue chez l’éditeur Mon Journal Multimédia. 120 numéros du 04-1994 au 03-2004.




Djeki la Jungle, dans le mensuel Jim Taureau, en 1958, édité par la Sagédition (qui n'a pas encore repris Tarzan).
Ce personnage sera réédité dans Pépito Magazine en 1966
Il s'agit d'une BD britannique Jungle Jef et ses amis Cheeko et Boko, publiée dans Lion en 1957, textes de Rex King.
Franchement copié sur Tarzan, perdu dans la jungle alors qu'il était enfant et ayant grandi auprès des animaux, ce sauvageon vit dans la brousse africaine, flanqué de Tchiko, son chimpanzé, Patapouf, un jeune éléphant et Jako le perroquet. Il fait régner sa loi sur les fauves et les tribus noires.


Je vous propose l'aventure de Djeki la jungle dans  Jim Taureau n°17 (août 1959)

Le n°17 complet sera proposé ultérieurement dans la fiche consacré à la revue Jim Taureau





Tamar, série espagnole appelée Tamar el rey de la selva (le roi de la jungle) créée par Ricardo Acedo (scénario) et Antonio Borrell (dessin) en 1961.
En France, la série a été publiée sous le titre Tamar, roi de la forêt  dans Tarou n°77 (mai 1960) Tim l'audace (1re série) n°3 en mars 1962, dans Cyclone (2e série) chez Arédit/Artima pour 7 numéros (2 à 8) du 04/1984 au 06/1985, il est même paru chez Lug dans Nevada du n°162 au n°205 (04/1967) ou est annoncé la naissance de son fils, Tanka.
Orphelin de parents blancs qui ont péri dans la jungle, Tamar a grandi parmi les bêtes sur lesquelles il a acquis un ascendant indiscutable. Rahu est sa fidèle lionne.

Je vous propose




King la Jungle dans un mini-format, édité par les éditions des Remparts (1960-62) est adapté de Giungla King une série italienne de Pigni Segna de 1959 (a aaussi dessiné quelques histoires de Zagor et Akim).
Tarzanide pur jus, seul rescapé d'un crash d'avion dans la jungle africaine, tout bébé il est recueilli et élevé par le lion Gaor. Devenu adulte et très costaud, Gaor l'emmène voir une tribu d'hommes blancs. Ils parlent entre eux sans probléme, mais le reste des prédateurs de la jungle aimeraient bien le croquer...
Je propose le n°1, les aventures de Jungle King commence à la page 70!


Banga, chez le même éditeur, des Remparts, de 1961 à 1972.

Cet "As de la Jungle" est lui, aussi d'origine italienne, dessiné principalement par Lino Brazzi, pour les frères Spada, éditeurs associés aux éditions des Remparts.
Ce tarzanide blonc, vétu d'une seyante tunique léopard, est accompagné par sa fiancée Moara ainsi que de sa panthère apprivoisée nommée Iros, il combat l’injustice qui ne manque pas dans ces contrées sauvages.

Je propose le  n°11


Très Bonne Lecture!!
merci à tous les scaneurs de la jungle

Doc Mars

20 commentaires:

  1. Alors ça, si c'est pas un dossier béton je vends mon slip sur ebay !

    RépondreSupprimer
  2. Panthère, le slip?
    Je ne prétends pas être exhaustif dans ce vaste dossier dont je prévoie une troisième et quatrième partie en fonction de ce que vous pouvez (et vous y êtes fortement invité) nous apporter comme complément, je compte sur vous.
    :59:

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Evidemment pour le slip !!!! et oui PARTICIPEZ !!!!!!!!!!!!!!!!!!

      Supprimer
  3. EXCEPTIONNEL !!!
    Alors là, chapeau bas (et en plus ce n'est que la première partie...).

    Doc, au nom de tous les PFistes, je te propose pour une médaille (la plus haute distinction bien sûr !).

    Je n'oublie pas non plus les autres membres de l'équipe qui la méritent aussi grandement.

    Quelques jours d'absence et on accumule un important retard à rattraper. Je m'y mets tout de suite.
    Ce blog est vraiment d'une grande qualité.

    BRAVISSIMO !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi!!
      Cela nous donne la pêche pour continuer.
      :23:

      Supprimer
  4. Bravo et félicitations pour cet article de rois !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ton appréciation!
      Tu dois bien avoir quelque idée de tarzanide oublié...

      Supprimer
    2. Il faudrait aussi faire une fiche avec le nom le plus ridicule du PF .... Jim Taureau déja au moins la 3ème place !!! Banga moi j'en buvait à une époque !!!! je vais chercher ce que je peux avoir !

      Supprimer
    3. Attends demain, ça vaut son pesant de cacahuètes!!
      Mais Djeki (la honte) est pas mal

      Supprimer
    4. Oui, pas mal aussi ! par contre la panthère blonde ..... hummmmmmmmm ....

      Supprimer
    5. J'ai peut être ton bonheur...Pantera Rubia! Que guapa mujer!!

      Supprimer
  5. Je crois qu'il y a une histoire d'amour entre la panthère blonde et le slip d'Anacho....à suivre. En tous cas ta présentation est une merveille et elle nous fait découvrir des Tarzan inconnus...et la belle fiancée d'Anacho en plus...on va avoir dur pour égaler Doc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un grand merci à toi!!
      Pas de compétition pour autant mais grâce à Mister Slip, pardon A., une saine émulation dans le domaine si souvent décrié des PF.

      Supprimer
  6. Pour ceux qui veulent le tintin N°602 du 5 mai 1960 état correct, trouvé à 8 € ici :
    http://www.leboncoin.fr/livres/664422541.htm

    bon, je dit ça comme ça moi ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas la peine!!!
      Je l'ai déjà :)
      En Bonus
      l'Homme la Jungle
      http://www.mediafire.com/download/3ixpkliju2i9i8g/L%27Homme_de_la_Jungle__Tintin_602.cbr
      pour le Tintin c'est l'édition belge n°12 de 1960
      http://www.mediafire.com/download/22dvofdnt2akfas/Le_Journal_de_Tintin_-_1960_%2812%29_%28Edition_Belge%29.cbz

      Supprimer
  7. Un petit bonus (tardif, mais mieux vaut tard que jamais) et même un bonus dans le bonus.
    Il s'agit d'un petit récit extrait aussi de l'hebdomadaire Tintin (Édition belge), le n° 01 de 1978, intitulé :
    Johnny Weissmuller - Un champion olympique nommé Tarzan.

    le lien :
    http://www.gigamirror.com/download/8BXSKJCH

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement !!!! never too late ! merci Altaïr !!

      Supprimer
    2. Tarzan te remercier toi l'Altaïr de la Jungle du PF!!
      https://www.youtube.com/watch?v=VasDiLee9Q0
      Le cri de Tarzan,Oooooooh....
      http://next.liberation.fr/culture/2014/08/12/tarzan-jingle-de-la-jungle_1079599
      :8:

      Supprimer
    3. Oh iih oh IIh ooooh iih Oh iih ooOOh !
      Tarzan3.mp3

      Il paraitrait que le cri aurait été lancé à la suite d'une scène où Maureen O'Sullivan enlaçant son partenaire qui s'élançait accroché à sa liane aurait glissé sur son corps huilé et se serait malencontreusement retenue à une certaine partie de l'anatomie de son partenaire. (Quel farceur ce David Wallechinsky !)

      Supprimer
    4. C'est comme cela qu'a été inventé la tyrolienne (yodl) quand son créateur s'est coincé les parties dans l'engrenage :8:

      Supprimer