dimanche 11 octobre 2015

Les Tarzanides (2e partie)

Nous voilà de retour , volant de branche en liane, pour la deuxième partie de l'exploration des tarzanides francophones!
Et à tout saigneur de la jungle, recommençons avec...

Zembla est un des nombreux clone de Tarzan, on le doit au célébre Augusto Pedrazza, sa création est le fruit d'une commande de Marcel Navarro, qui veut réagir face a l'énorme succès rencontré par  Akim publié chez son grand rival  Mon Journal, il veut aussi avoir son personnage de la jungle et surfer sur le succès des séries tarzanides. Au bout de quelques épisodes, Franco Oneta prend la relève car Pedrazza ne peut pas assurer seul la travail d'Akim et Zembla simultanément.
C'est dans le Spécial Kiwi 15 ( juin 1963 ) que les lecteurs découvrent pour la première fois les aventures de Zembla, un mois plus tard Zembla aura sa propre revue.
La revue Zembla devient rapidement l'un des plus gros succès de Lug jusque dans les années 80, où on observe les premiers signes du désintérêt croissant des lecteurs pour les publications petit format, Lug de plus condamne le personnage aux rééditions ce qui lui fait perdre ses anciens lecteurs, la reprise par Semic de Lug ne changera rien, Zembla s’arrête en décembre 1994 au bout de 479 numéros.


Les parents de Zembla sont assassinés alors qu'il est encore un enfant, il est abandonné dans la jungle recueilli et élevé par les lions, Zembla grandit et devient le protecteur de la jungle africaine. Assisté du jeune Yé-Yé et du magicien Rasmus, ainsi que des animaux Satanas, Bwana et Pétoulet, Zembla fait régner l'ordre et dispense la justice.

Je propose en bonus



Le Roi de la Savane, série espagnole appelée Rayo de la selva parue chez l'éditeur Maga en 1960 durant 83 numéros.
En France, publiée dans Whipee! puis Whipii! chez Aventures & Voyages, dans les n° 21 à 30 (novembre 1964 à avril 1967).
Carlitos, surnommé le Roi de la Savane vit en Afrique avec deux colosses de ses amis : le noir Samson et le blanc, le sergent  Jones. Ensemble, ils vivent des aventures qui les emmènent le plus souvent au coeur de civilisations étranges et inattendues dans ce continent africain.

Je vous propose


Tiki fils de la jungle
Tiki est un jeune tarzanide blanc. Il vit dans la jungle et fut élevé par le sorcier Massa. Ses meilleurs amis sont les animaux sauvages, parmi lesquels nous trouvons le lion Arek et Buik le singe. Ensemble ils se battent pour la justice et contre le désordre.
Adaptation d'une série italienne de Giancarlo Ottani (scénario) & Stelio Fenzo (dessin) parue dans la revue "Radar" chez Fasani. Créée par Hugo Pratt sous le nom de Kiwi il figlio della jungla mais qu'il abandonne après avoir dessiné 7 pages pour passer le relais à Stelio Fenzo. Parution en Italie de 1963 à 1967.

Revues concernées :
Lancelot n°36 à 79,  du 10/1964 au 06/1969
Safari n°110 à 151 du 10/1976 au 03/1983

Je vous propose



Djinga le Maître de la Jungle, utilise une arme originale: le boomerang. Physiquement, ce jeune héros ressemble assez à Tiki (voir au-dessus). Avec Gurik, un gros géant et Gloop l'ours, il vit des aventures mouvementées dans les jungles d'Asie, avec pour port d'attache un temple de Civa aux Indes.
dessiné par Julio Schiaffino, scénario de Jean Sanitas
Séries concernées :
-  Télé série bleue n°30  (04/66) au 38 (12/1966) sous le titre Djinga Jungle

On aimerait bien en lire un exemplaire, avis aux généreux contributeurs!!


Kali est une revue de bandes dessinées petit format trimestriel parue chez l'éditeur Jeunesse et Vacances et qui a eu 133 numéros de Juillet 1966 à Juin 1981 (35 albums). 51 numéros de Zora de 1967 à 1979.
Kali d'Ennio et Vladimiro (dessin / Brigade Ovni) Missaglia est un clone de Tarzan, mais ses aventures se déroulent en Inde. Il est accompagné d'une tigresse, Zama, et de son ami Kim qui lui-même a comme amie Kat, son inséparable petite mangouste. Il y a aussi sa soeur, Zora, qui vit aussi dans la jungle, utilise les lianes et tire à l'arc (plus féminin que le coutelas). Si Kali est habillé d'un pagne et armé d'un kriss, Zora est habillée d'un justaucorps bleu et porte des ballerines (c'est d'un pratique dans la jungle).
Je propose 






N'oublions pas Gai-Lurzan, parodie savoureuse de Marcel Gotlib, parue dans Vaillant n°1119 (1966).


Congo Bill (Congorilla) est un personnage appartenant à DC Comics et Vertigo (DC Comics). Congo Bill apparaît pour la première fois dans More Fun Comics n°56 (juin 1940). Il n’y reste qu’assez peu de temps car dans le n°68 (juin 1941) Clip Carson le remplace. Il s’agit en fait d’un échange de revue puisque Congo Bill apparaît lui le même mois dans Action Comics n°37, la revue qui publiait Clip Carson. Cette opération fut plutôt fructueuse pour Congo Bill qui restera au sommaire du comic jusqu’au n°261 (février 1960) alors que Clip Carson sombrera corps et âme dans l’oubli.


Congo Bill est un aventurier qui vit au congo. Un jour il sauva un vieil homme qui se révéla être un sorcier. En reconnaissance ce dernier lui donne un anneau magique. Quand Congo Bill le frotte son esprit rentre dans le corps d’un gorille doré hyper puissant et l’esprit du gorille prendra possession du corps de Congo Bill. Pour inverser le processus notre héros doit frotter un second anneau qui se trouve au doigt du gorille. Congo Bill n’accorde aucun crédit à l’histoire de son ami mais accepte l’anneau du mourant. Mais quelques temps après, il frotte l’anneau magique par curiosité. A sa grande surprise, il se retrouve en effet dans le corps du gorille doré, mais il se rend alors compte que son corps humain est occupé par l’esprit du gorille doré qui agit comme un singe. Il aura donc bien à l’esprit d’entraver son corps lorsqu’il effectuera le transfert afin de ne pas être blessé pendant l’échange. Il révèle donc à Janu son secret et laisse à ce dernier la tâche de l’attacher ou d’endormir son corps au moyen d’un somnifère. Il profite de ce pouvoir pour combattre le crime.
in Action Comics #191 (avril 1954)
Janu the Jungle Boy est un jeune orphelin qui a vécu dans la jungle depuis le décès de son père qui était guide de profession. Congo Bill va l’adopter et son jeune pupille va partager ses aventures jusqu’à la fin. Contrairement à son mentor qui ne possède aucun pouvoir, Janu possède celui de parler avec les animaux du fait qu’il a en grande partie été élevé par eux.
En France, la série a été publiée en seconde partie de multiples revues d'Arédit/Artima
Sigur n°10 ( novembre 1967 ) La mystérieuse météorite
Banzaï (1 série) n°3 ( septembre 1968)
Bomba n°1 (avril 1969)
Chico Juarez n°35 (septembre 1974) Un associé inutile
Aventures Films (2 série) n°12 (novembre 1975) Agame Stellio 
Audax (4e série) n°37 (septembre 1980) Puma

Je propose
Congo Bill dans L'anneau magique 
par Howard Sherman publié à l’origine dans Adventures Comics n°281.



Tanka, l'esprit de la forêt, est le fils de Tamar (voir plus haut). Il vit dans la jungle du Karunda, et ressemble beaucoup à Akim ou bien Tarzan. Il est l’ami des animaux et arrive à communiquer avec eux. Notre héros passe son temps à aider les faibles et les opprimés sans oublier ses amis les bêtes. Il est accompagné dans ses aventures par son amie Cynthia Wood, le guide Jérémie et Chimpa son chimpanzé qui ne le quitte jamais d’une semelle, Rââ (Lovely...) le perroquet et Savana la panthère...noire!
Publié dans Nevada (ed.Lug) du n°206 (05/1967) au 247 (02/1968) puis réédité du n°458 à 494 (09/1985 au 09/1988). Scénariste Lucien Carton (alias Carton Saint-Bert) et Yves Mondet (dessin) en alternance avec Claude Bordet.

Je propose
Tanka: Les Lunes Rouges dans



une couverture bien ridicule

En France, la série Bomba Jungle Boy (DC comics) fut publiée par Arédit/Artima dans sa propre revue dans la collection Pop Magazine, 7 numéros d'avril 1969 à octobre 1970 au format 18 * 26. Revue trimestrielle entièrement en couleur avec comme héros principal Bomba, l'enfant de la jungle.
Dessiné par Leo Sommers Jack Sparling.
Bomba  vit dans la jungle amazonienne et aide les animaux et les hommes de bonne foi.. Un de ses amis est Kawkaw (Coco?), un vautour géant, qui le sort de bien des situations critiques. Doto, un petit singe et Tiki, un perroquet complète sa ménagerie.

Je propose 
Bomba n°1 (avril 1969) avec une aventure de Janu voir Congo Bill


Bingo ressemble à Tarzan, mais en fait il est le fils de Liana et de Kongo le roi de la jungle. Sa contrée est un monde fantastique et est sujette à des multitudes d’aventures servies par des peuples inconnus et des villes ancestrales. Malgré tout, il arrive à Liana de les rejoindre en hélicoptère ! Cette même Liana sera enlevée et sa recherche servira de fil conducteur à de multiples épisodes les menant dans des contrées étonnantes.
Série espagnole appelée Pequeño Pantera Negra publiée de 1958 à 1964 dans sa propre revue chez Maga. Les scénarios sont de Pedro Quesada et les dessins de son frère Miguel. Cette série est sans doute la plus importante chez les tarzanides espagnols. Aventures & Voyages fait complètement l'impasse sur la première partie (Pantera Negra) dessinée par José Ortiz que l'on retrouvera sous le nom de Panthère Noire.
Publié dans Lancelot chez Aventures & Voyages, du n°83 au 146 (06/1970 au 03/1986).

Je propose 
Bingo: La Source de l'oubli ( Lancelot n°122 mars 1980)


Ka-Zar  (alias Kevin Plunder, créé par Stan Lee et Jack Kirby) est un mélange de Tarzan et de l'homme des cavernes Tor (créé par Joe Kubert en 1953) un tarzanide caverneux en quelque sorte. C'est l'héritier d'un riche aristocrate britannique, élevé par Zabu, un tigre à dents de sabre, après s'être perdu dans la forêt. Il vit sur la Terre Sauvage (Savage Land), une jungle cachée dans l'Antarctique et peuplée de dinosaures rappelant Le Monde perdu d'Arthur Conan Doyle.
En France Ka-zar apparaît la première fois dans le Strange n°12 (déc.1970) dans le 12 épisode de Dardevil.
Les autres apparitions dans les comic Français
- Une aventure des X-Men : Ka-Zar (Éditions Lug, 1975)
- Une aventure de Ka-Zar (Éditions Lug)
1- La Jungle oubliée (1976)
2- L'Île maudite (1976)
3- La Vallée des brumes (1977)
- Les Étranges X-Men n°4 : Au royaume de Ka-Zar (Éditions Lug, 1984)
- Ka-Zar n°1-6 (Arédit/Artima, 1982-1984)

Je propose



Kado, petit prince de la brousse, est une série tarzanide publiée par l'éditeur SFPI dans Kébir (1ème Série) des n°17 à 20 (décembre 1972 à mars 1973) et plus tard dans le titre Sony au n°13 (décembre 1973) toujours chez SFPI.

Il est l’ami des animaux de la jungle, il a la faculté de converser avec les animaux. Ses principaux alliés pour combattre les trafiquants et les bandits sont Tachou le léopard, Kek le chimpanzé et Rad le lion, en bref un vrai cadeau.

Je propose 


7 numéros aux éditions Héritage (1973) adaptation de la série US Jungle Action, on y trouve les aventures de Lorna la reine de la jungle, Tharn le magnifique et Jann de la Jungle. La Panthère noire (de Stan Lee) apparaît dans les 3 derniers n°.


Je propose




Yataca, fils du soleil  (1968-1989)
Analogue à Tarzan, il est toujours accompagné d'Umbala, son fidèle ami noir, armé d'une hache auquel il tient beaucoup. En dépit de cette arme redoutable, il se contente d'assommer ses ennemis sans les blesser. Umbala est aussi un chef de tribu éclairé, il lutte contre les superstitions de son peuple.



Pour se (dé)tendre (encore que ce ne soit pas le mot adéquat) voici  Jungla, la vierge africaine, revue de l'éditeur Elvifrance.
34 numéros d'avril 1970 à mai 1973. 10 recueils.
Série érotique.




Les Jumeaux de la Jungle
adaptation d'un comic US "Tono et Kono, the Jungle Twins" publié par la Western Publishing (17 numéros chez Gold Key), création de Chase Craig/Gaylord Dubois (textes) et Paul Norris (dessins) avec des encrages de Mike Royer.
En France, la série est parue dans Kronos (Sagédition, 1973-74) en changeant bien sûr les noms des héros (sinon ça l'aurait pas fait :) revue dont on reparlera dans le blog,
- dans le numéro n°1 : Les bijoux de la couronne, juin 73.
- n°4 : Entre les mains de l'ennemi, décembre 73.
- n°8 : De danger en danger, juin 74.

Aventures africaines de deux tarzanides jumeaux blancs, Kano et Tano, adoptés par Molo, chef d'une tribu. Ils ont pour compagnon, un éléphant nommé Lumbu.

Je propose



Gora Gopal
Série espagnole de 18 épisodes créée par Antonio Pérez Garcia dit Carrillo au début des années 70 publiée dans les revues "Super Pulgarcito", "Chito" ou "Zeppelin" aux éditions Bruguera. Il y eut d'abord un épisode "pilote" dans "Super Pulgarcito" en 1971, puis la série redémarre dans Chito en 1974 (N°8 à 13) ainsi qu'un autre dans "Chito Extraordinario". Enfin, une partie des inédits est paru au début des années 80 dans "Super Mortadelo" et "Tio Vivo" alors qu'entre temps, la France publiait l'intégralité de la série qui reste en partie inédite dans son propre pays.
Gora Gopal (Visage pâle en Hindi) est un tarzanide blond sévissant dans la jungle indienne, perdu enfant par son père lors d'un chasse au tigre, il a été recueilli par un ermite saint homme qui lui a tout enseigné sur son environnement et se faire respecter des animaux sauvages. Il combat tout ce qui risque de détruire sa chère jungle en particulier les hommes blancs.

En France, la série est parue dans Buffalo Bill N° 1 à 18 chez Jeunesse et Vacances (1973 à 1978).

Je propose



Mizomba (série chilienne du même nom, publiée  dans El Intocable, dessinée par Mario Igor).
En France, la série a été publiée dans Yataca chez Aventures & Voyages du n° 75 à 88 (septembre 1974 à Octobre 1975).
Mizomba est blanc et blond (il sent bon le sable chaud...) porte une peau de panthère négligemment drapée sur une épaule avec des bracelets métalliques et un coutelas à la ceinture. Il a été recueilli enfant par Mukala alors qu'avec sa mère, ils avaient fait naufrage sur les côtes africaines. Sa mère n'a pas survécu à l'accident tandis que Mizomba et son fidèle dogue Kiron furent adopté par le village des Walkis dont Mukala était le chef. En grandissant, Mizomba devient le Tarzan local faisant régner l'ordre et la justice, particulièrement avec les hommes blancs faisant irruption dans son domaine. Zanzor est son éléphant personnel.

Je propose Mizomba "Les Vautours de la Mer" Yataca n°82 (avril 1975)


Mawa, série colombienne appelée Mawa de la Jungla parue chez l'éditeur Edicol Colombia, créée par Juan Jara et Juan Marino. En France, publiée dans Safari (n°93-95) en 1975 puis dans Tipi (32 à 38, 41 à 48) de 1975 à 79 chez Aventures & Voyages.
Au coeur du Mato Grosso, dans la jungle brésilienne de l'Amazonie se dresse le Pic du Diable, c'est le territoire de Mawa, la reine blanche incontesté de ce territoire. Accompagné de ces deux jaguars Usha et Saak, elle fait régner l'ordre à la manière de Tarzan dont elle est un clone féminin. A l'instar de son modèle, on la voit croiser des civilisations secrètes et étranges ou lutter contre des sorciers malfaisants ou des lieutenants trop entreprenants...

Je propose Mawa "Le Monstre de la pleine lune"  Safari n°93 (mai 1975)



Shanna
Shanna O'Hara est la fille d'un propriétaire de mine de diamants nommé Gerald O'Hara. Elle est née dans la jungle africaine au Zaïre. À l'age de six ans, son père tua accidentellement sa mère durant une chasse au léopard. En grandissant, elle se sentit dans la jungle comme dans son élément naturel et se consacra à la protection des animaux des réserves contre les braconniers. Ina et Biri sont ses deux compagnons léopards.
Après que son père eut été enlevé par Mandrill, elle partit à sa recherche jusqu'à ce qu'elle soit elle-même kidnappée par le sorcier Malgato. Il la garda prisonnière dans la Terre Sauvage, une jungle préhistorique perdue dans l'Antarctique. Elle parvint à s'échapper avec l'aide du seigneur des lieux, Ka-Zar, dont elle devint plus tard l'épouse.
dessin de George Tuska & Ross Andru, scénario de Carole Seuling & Steve Gerber, adaptation de   Shanna the She-Devil (5 n°, 1972/73 -Marvel comics)
parue dans l'Inattendu (Artima) n°1-3,5 et 6 (janv.1975- juillet 1976)

Je propose tous les épisodes parus dans l'Inattendu



Zarawa
adaptation d'une série italienne Zan della jungla dessinée par Bruno Marraffa sur un scénario de Roberto Renzi.
Revues concernées :
- Akim n°408 à 416 (08/1976 au 12/1976)
- Bengali n°69 à 71 (12/1977 au 06/1978)
Les trois épisodes dans Bengali forment une histoire complète le mettant aux prises avec Akor, le singe géant, mais aussi racontant sa rencontre avec la jolie Mary.

Zarawa, grand blond costaud surnommé aussi le Singe Blanc, vit en Afrique. Tout comme Tarzan, notre héros est entouré d’animaux dont il comprend et parle leur langage. Sa fiancée est Mary, il est accompagné par Mug, un gorille, et son adversaire le plus redoutable est Akor, le singe géant, avec lequel il n'est jamais d'accord. Il ne déteste pas aussi  castagner les individus hostiles.

On aimerait bien en lire un exemplaire, avis aux généreux contributeurs!!


Bengala, série espagnole de Pedro Quesada et Leopoldo Ortiz (José Ortiz et Luis Bermejo ont aussi illustré la série) publiée en France dans Amigo (1re série) 1-25 de décembre 1964 à avril 1967 chez SFPI, puis reprise dans Tigre 47-56 (janvier à novembre 1976) et Samba 1-8 (décembre 1976 à juillet 1977) chez SEPP avant de revenir brièvement dans Amigo (2e série) réédition des premiers épisodes.

Maga Bengala est un tarzanide vivant depuis l'âge de 16 ans dans la jungle de l'Hindoustan en compagnie d'Abu son vieux protecteur hindou unijambiste et chevauchant Petit, un éléphant. On apprend que c'est le fils du colonel Sanders. Quatorze ans plus tôt, Sanders était parti à la chasse avec sa femme et son fils Jackie quand ils se sont fait attaquer par des bandits menés par Ruan Khan. On les laissa pour morts, sauf Jackie qui avait disparu. Le vieil Abu l'avait recueilli et sauvé. Bien plus tard, Bengala retrouve son père protègeant une expédition scientifique sans savoir que c'est lui car Abu refuse de lui révéler. Il aime en secret Patricia, la fille du Dr Martin.

Je propose 


Baru 
Série espagnole appelée Nobleza Salvaje, dessinée par de José Perez Fajardo en 1964 chez Maga durant dix numéros au format à l'italienne 16 x 21 cm comme supplément à Pantera Negra.
En France dans Samba du n°5 à 7 (avril à juin 1977) chez SEPP sous le titre Le Sauvage (dans une version incomplète) puis dans Bengali (113-117) de mars à novembre 1986 chez Aventures & Voyages sous le tire Baru, Fils de la Jungle

L’histoire se déroule en Colombie au 17ème siècle. Baru est un jeune indien seul survivant de sa tribu les Andaquis qui ont été anéantis par les Chocos, une tribu anthropophage. Il sauve la vie de Daniela, la fille de Don Alvaro, un riche propriétaire qui le recueille dans son  hacienda. Cette dernière est menacée à la fois par de cruels indiens Chocos et le traître Tierraseca.




Morgyn L'Homme Le Plus Fort Du Monde ou le puissant ou l'Hercule de la brousse est un tarzanide créé pour une revue anglaise The Rover en 1928 (texte agrémenté de quelques vignettes) repris dans Beano en 1938 cette fois-ci en comic dessiné par George Anderson pour 14 semaines, dans The Victor en 1963. Antonio Garcia l'a dessiné par The Wizard.
Publié en France en série annexe dans Captain Hornet (Impéria) 9 numéros éparpillés du 10 (janv.1977) au 48 (janv.1988) puis pour deux numéros dans Hercule (2e série) n°1 (oct.1987) et 2 (avril 1988). Dessin de Dc Thompson.

Morgyn se retrouve sur une île dénommée Black Island, suite à un naufrage. Mais notre héros ne se désespère pas pour autant. En effet, il est connu comme l’homme le plus fort du monde. Sa force herculéenne lui permettra d’être reconnu comme étant le maître absolu de l’île.

Je propose Morgyn et le Sultan dans Captain Hornet
n°15 (juillet 1977)


Gorak, l'homme au guépard
texte: R.Maric, dessin: P.Frisano
éditeur SPE collection Jeunesse joyeuse
2 albums (1979)
Un demi tarzanide car non exactement conforme au canon par son origine mais vit au milieu de la jungle entouré d'animaux.
Gorak surnommé l'homme au guépard, grand blond musclé, pagne blanc sur pantalon en peau! avec un couteau à la ceinture bien entendu, accompagné de Gip son fidèle guépard et Diana sa blonde fiancée bien moins habillée que lui. Ancien dompteur de cirque, à la faillite de celui-ci, Gorak décide de fuir la civilisation en Amazonie mais le danger est partout dans la jungle...

Je vous propose



Simba, sorte de petit Tarzan et surnommé le Fils du Fleuve, fut déposé par sa mère sur un fleuve afin de le sauver de l’attaque meurtrière d’indigènes. Recueilli et élevé par Zougor le lion et Bahar l'éléphant, Simba appris le langage et les habitudes de la brousse. Notre héros à pour ami le capitaine Patterson et le sergent O'Kneefe de la garnison britannique et n’a qu’une idée en tête : retrouver sa mère. 
dessiné par Stelio Fenzo (à qui on doit aussi Tiki d'ou la ressemblance), scénarisé par Loredana D'Este

Séries concernées :
- Zembla Spécial n°64 à 67 (03/1980 au 12/1980)
- Safari n°152 à 169 (06/1983 au 05/1987)
- Kiwi Spécial n°108 (08/1986)
- Brik n°216 (01/1987)

On aimerait bien en lire un exemplaire, avis aux généreux contributeurs!!


Fin (provisoire) de notre exploration

Très Bonne Lecture!!
merci à tous les scaneurs de la savane

Doc Mars

12 commentaires:

  1. Encore une fois je ne peux que m'incliner devant une telle mine d'information ! tx dear Doc de la jungle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi!
      Tu as raison, je vais changer de pseudo :4:
      Drôlement frileux nos visiteurs en ce repos dominical pourtant il y a de beaux petits lots dans la jungle :36:

      Supprimer
  2. ... Par contre tu ne me facilite pas la tâche pour "L'INTEGRALE" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolé!
      Je n'y avais pas pensé :12:

      Supprimer
    2. T'inquiètes, ça va le faire, en tout cas, sans flatterie aucune, je suis scotché et admiratif du taf accompli pour cette séquence tarzanide, un puits sans fond, enrichissant, ludique et incontournable pour les amateurs de slip léopard :) !

      good job my dear !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      Supprimer
    3. et les amateurs du string ficelle!!
      Je n'ai pas retrouvé les soutifs en noix de coco comme dans certains films de Tarzan mais je ne désespère pas :36:
      Merci de tes compliments, j'en rougis, mais pour ton blog que ne ferait on pas! :125:

      Supprimer
  3. ♫ Mais ça continue encore et encore ♪
    ♪ C'est que le début d'accord, d'accord... ♫

    Un grand merci Doc pour tous ces beaux extraits choisis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour la chanson, cher Altaïr!
      On va essayer de traquer notre gibier (à poil) dans d'autres revues :40:

      Supprimer
  4. Merci pour cette nouvelle série de partages, j'ai toujours eu un petit faible pour Kali, le dessin, la cadre indien, les scénars bien fichus et les couvertures ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi!
      D'ailleurs pour te Kaliner, j'ai en projet de faire des fiches plus détaillées sur plusieurs des revues citées dans le dossier.

      Supprimer
    2. Ca c'est une bonne nouvelle ! tu en as oublié un, le plus important peut-être, le roi de la savane :
      https://www.youtube.com/watch?v=E7vNbVd5VYI

      Bon je vais me coucher moi.... :4:

      Supprimer
  5. gracias por todos los que he podido ampliar mi biblioteca un abrazo

    RépondreSupprimer