lundi 26 octobre 2015

Old Bridger

Je ne vais pas vous parler d'un vieux joueur de bridge mais d'une revue western (encore!)
Old Bridger

Old Bridger est une revue petit format parue aux éditions Mondiales (Del Duca).
63 numéros de novembre 1956 à janvier 1962.

1 n° spécial : Le fils de Raviolitos (pour les pâtes Milliat Frères) juin 1958
10 albums
Format de parution 13 * 18 cm.
Bimensuel de 68 pages en noir et blanc

Superbes couvertures de Paul Ordner


A partir du n°64 devient Old Bridger et Creek
pour 9 numéros mensuels de 132 pages (n&b) de mars 1962 à  mars 1963
1album

La série principale est:
Old Bridger (scénarisé et dessiné par Bob Dan)
C'est un trappeur, éclaireur de l'armée, en tout cas un justicier qui combat ou fait la paix avec les indiens, résoud les tensions entre les colons blancs et les tribus et ne déteste pas l'aventure risquée.
Dans les premiers numéros, Old Bridger a un visage assez marqué presque vieillissant, il rajeunira par la suite. Toujours vétu de la célèbre veste en daim à franges et coiffé parfois d'un bonnet raton-laveur (comme Davy Crockett) ou d'un classique Stetson.

Séries annexes :

- Kit Carson
On ne présente plus ce héros pur et sans reproche, le Bayard du Far West, pionnier le plus célèbre de la conquête de l'Ouest américain. Il fut tour à tour trappeur, guide puis éclaireur militaire. Ici il est même marié.

- Roman-photo "Le Gentilhomme proscrit"
Aventures du temps de Louis XIII

- Tom sans peur
Aventures en Angleterre du temps de Richard Coeur de Lion

- Aventures diverses:  Les Chevaliers du Roi, Fleur de Pêcher, Vasco de Gama....


Infos complémentaires:
http://www.bd-pf.fr/Serie_3071-old-bridger.html
http://www.fantasmak.com/html/ordner.html
http://www.wyohistory.org/encyclopedia/bridger-trail


Je vous propose 3 numéros d'Old Bridger




Bonne Lecture!
Merci au  vieux scaneur

Doc Mars

5 commentaires:

  1. J'ai failli louper ce second post de lundi.
    Merci Doc.
    :31:

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Altaïr!
      Merci à toi, mais il me semble que Mister A. se soit emmêlé les pinceaux car c'était seulement Sitting Bull de prévu ;)

      Supprimer
    2. J'avoue ..... Cela doit être du au choc :)

      Supprimer
  2. Moi aussi, j'ai eu un choc.
    Je ne connaissais pas ce PF alors j'ai feuilleté.
    Dès les premières pages, on est dans le bain. Le grand héros, blanc pur, est un pacificateur qui maintient la paix à grands coups de révolver et de torgnoles. Les méchants, les indiens bien sûr appartiennent à des "tribus primitives au crâne aplati" (SIC). Il n'aura donc aucun mal à mettre en déroute, à lui seul, toute une tribu armée jusqu'aux dents. C'est quand même un civilisé et par conséquent un être largement supérieur.
    On en apprend plus que dans un livre d'école sur la mentalité de l'époque.
    Un peu hard quand même le mythe américain. Surtout quand on sait que la moitié de ces pauvres ouvriers agricoles étaient constitués de noirs, de mexicains et de métis.
    :81:

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle analyse de ce "héros" américain dessiné et scénarisé par un français Bob Dan. :70:
      Le (faux) mythe du Far West américain est construit par Hollywood avec ses westerns d'après-guerre. La réalité est ailleurs, spoliation massacres et exploitations en tous genres, on peut rajouter à ta liste les ouvriers (involontaires) chinois qui ont construit les voies ferrées et morts par milliers dans l'indifférence totale.

      Supprimer