samedi 14 novembre 2015

Bob Mallard


Je l'avoue, je ne connaissais rien à cette revue, je l'avais lu en série dans Vaillant et Pif.
Voici Bob Mallard
Revue bimestrielle Grand Format parue chez Jeunesse et Vacances
6 numéros de mars 1977 à janvier 1978 au format 205x270
un numéro 7 annoncé dans le n°6 n'est jamais paru
64 pages en noir et blanc
2 albums de 3 n°
La série principale:
Les aventures de Bob Mallard 
de Jean Sanitas (scénario) et André Chéret (dessin)

Bob Mallard est un pilote d’avion hors pair. Sa dextérité lui permets de piloter toutes sortes d’engins volants. Il met son talent au service du bien et de la science. Ses aventures lui permettent de voyager à travers le monde entier accompagné de son ami Puchon.

Bob Mallard n'appartient à aucune armée et n'a donc pas à se soucier d'une quelconque hiérarchie. Cette complète indépendance l'amène à pratiquer la voltige acrobatique, l'essai de prototypes ou bien encore le transport aérien en tout genre. En compagnie de son ami Puchon, il lutte contre les trusts internationaux et parcourt le monde entier de l'Antarctique au Pacifique, de l'Asie à l'Amérique du Sud. Elancé et blond, la nuque rasée, Bob Mallard incarne physiquement le héros pur et dur, cher aux années 50. 

De 1946 à 1957, cette série d'aventure est animée par Rémy Bourlès (dessin) et Henri Bourdens (scénario). Le trait se veut classique, les situations réalistes.

En 1957, ces deux auteurs passent le relais à Francisco Hidalgo (qui signe sous le pseudonyme d'Yves Roy) pour le graphisme; Jean Sani (alias Sanitas) assure, quant à lui, la partie textes. Le dessin se fait plus figé, les détails techniques, plus véridiques, Puchon devient même un brun à moustache (vraisemblablement pour le différencier de son collègue Mallard). Les deux aviateurs continuent pourtant de vivre mille et une péripéties. Pour le plus grand bonheur des lecteurs de l'hebdomadaire Vaillant.

En 1962, Francisco Hidalgo confie l'illustration de Bob Mallard à André Chéret. L'arrivée de Chéret redonne un second souffle à cette série, le traité puissant et dynamique de ce dessinateur jouant bien sûr un rôle essentiel. Très vite accaparé par sa série Rahan, Chéret met cependant sur la touche Bob Mallard, en 1969. 
Sept années plus tard, plusieurs histoires de cet aviateur sont reprises dans un magazine homonyme, aux éditions Jeunesse et Vacances.

Séries annexes:
- A Bâbord et le Père O.K.
d'Eugène Gire

Série humoristique ou un ancien marin un peu naïf, A Bâbord, toujours accompagné de Minet, son chat, et du Père OK, un perroquet parlant, est en butte aux agissements crapuleux d'un autre marin, unijambiste et borgne. Tout finit bien aux dépends du minable escroc.

- Loup Noir
de Jean Ollivier(scénario) et  Kline (dessin)

Loup Noir est un indien né d'un père Apache et d'une mère sioux, il n'appartient à aucune tribu en particulier. Il parcoure l'Ouest américain sur son cheval Shinook, accompagné du loup Topee, d'un jeune sioux nommé Petit-Nuage et parfois du trappeur Shorty, il régle les conflits entre tribus et avec les colons blancs.

Il incarne le symbole des valeurs de tolérance et de justice.
Au travers de ses aventures, non dénuées d'une certaine nostalgie, est véhiculé un message humaniste et écologiste tendant à la défense d'une nature sauvage et authentique.

Avec le récit des aventures du cowboy Teddy Ted, cette série a constitué dans les années 1970 à 1975 l'une des deux histoires de western du journal Pif Gadget en présentant le point de vue des indiens.


Infos complémentaires:
http://www.bd-pf.fr/Serie_634-bob-mallard.html
http://www.bedetheque.com/serie-11816-BD-Bob-Mallard.html



Je vous propose
n°4 (septembre 1977)

Bob Mallard - La Peur Blanche (Vaillant n°1045 - 23 mai 1965)


Bon vol!!
Scaneurs avionneurs  divers et variés, merci!
Je vous proposerai d'autres Bob Mallard  en RC Vaillant si la demande est là...

Doc Mars

5 commentaires:

  1. Réponses
    1. Rien à dire de plus maintenant.
      Je pensais ne pas mettre de fiche aujourd'hui, puis je me suis dit qu'il fallait au contraire montrer sa détermination face à la barbarie.

      Supprimer
    2. Le billet était déja programmé et je n'étais pas sur place pour faire quoi que ce soit, et puis tu as raison, il faut continuer, ne laissons pas la barbarie, l'obscurantisme et la connerie gagner....

      Supprimer
  2. Merci Doc.
    Je vais parcourir tout ça ne serait-ce que pour l'épisode de Loup Noir à conseiller à tous en ces périodes d'intolérance et de bestialité.
     :21:

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien vu :)
      Merci à toi, je referais une autre fiche car ce n'était vraiment pas un bon jour.
      et aussi du Loup Noir :)

      Supprimer