mercredi 29 juillet 2015

JANUS STARK

JANUS STARK

J'avais déja publié il y a quelques temps quelques numéros ICIet bien la mission continue car aujourd'hui 4 nouveaux numéros à vous proposer !!!



Petit rappel :


Janus Stark est une revue de l'éditeur de Petit format Aventures & Voyages qui a eu 135 numéros de juillet 1973 à Avril 1990.Trimestriel du N°1 jusqu'au N°34, il devient mensuel à partir du N°35. Outre les aventures de Janus Stark (sorte de Houdini fantastique), la revue proposa de nombreuses séries de fantastique et de science-fiction le plus souvent d'origine britannique mais aussi italienne.

N'oublions pas l'autre série phare de la revue :  Adam Eterrno

Cette série anglaise du même nom parue parue à l'origine dans la revue "Thunder", puis dans "Lion" (54 épisodes entre 1971 & 1974), et enfin dans "Valiant" (45 épisodes entre 1974 et 1976).

Au XVIème siècle, Adam est l'assistant d'Hemlock, un alchimiste. Quand celui-ci découvre la potion 'immortalité, Adam ne peut se retenir d'y goûter. Malheureusement, il est pris en flagrant délit par son maître qui lui lance une malédiction : il ne pourra mourir que par une arme en or. Dans la bagarre qui suit, la maison de l'alchimiste brûle emportant son propriétaire dans la tombe. 







Adam (devenu en cours de route, Eterno) voit les siècles passer sans vieillir malgré une nette propension à chercher le danger pour enfin connaître le repos éternel. Parvenu à notre époque, il se fait éperonner par une voiture plaquée or et il se met à errer à travers les âges, s'arrêtant parfois à une époque, où invariablement, il porte secours aux gens.Ayant découvert la possibilité de secourir ses concitoyens, sa
propension à rechercher la mort disparait. 

Dès lors, à chaque fois qu'il résoud un problème, il s'évapore pour se transporter dans une autre époque où il officie à nouveau.......



Plus d'infos :
chroniques-des-pf-adam-eterno/
wikipedia
http://janustark.free.fr/
http://bdmonjournal.free.fr/janus/

vendredi 24 juillet 2015

Récits complets Marvel : Serval

Retour aux édtions Lug avec cette série intitulé Récits complets Marvel - 52 numéros publié entre février 1984 et novembre 1996 !!!! Aujourd'hui je vous propose le numéro 1 intitulé : SERVAL

Scénario : Claremont, Chris
Dessin : Miller, Frank
Couleurs : <Quadrichromie>
Dépot légal : 02/1984
Editeur : LUG
Format : Format normal


Qui est Serval ?


Véritable nom : James Howlett

Profession : Directeur d’école, professeur, aventurier, ancien barman, ancien videur, ancien espion, ancien agent gouvernemental, ancien mercenaire, ancien militaire, ancien marin, ancien mineur, probablement plusieurs autres professions au cours de son existence

Statut légal : Citoyen canadien, sans casier judiciaire ; peut-être une double, voire triple, nationalité avec le Japon et l’île souveraine de Madripoor Identité : Secrète pour ce qui concerne James Howlett ; pour sa nouvelle identité de Logan, inconnue du public mais connue de la plupart de ses proches et des autorités

Autre identité : Serval (Lug) ; Logan, l’Agent Dix, l’Arme-Chi, l’Arme-X (dans le double sens « Arme-10 » et « Arme « lettre X »), le Borgne, Canada, « Canucklehead », l’Expérience X, Emilio Garra, Jim Logan, Mai’keth, la Mort, le Mutant n°9601, Patch, Peter Richards, Wildboy, probablement d’autres encore

Taille : 1m60
Poids : 88,5 kg (avec l’adamantium sur son squelette, 136 kg)
Yeux : Bleus
Cheveux : Noirs
Source : http://www.marvel-world



dimanche 19 juillet 2015

TONY CYCLONE (encore !!!!!)

Toni Cyclone (et son mécanicien Toto Cambouis) est un pilote d'avion créé par Roger Melliès qui va apparaître dans divers Petits Formats (ou ancêtres des Petits Formats) comme Dynamic avant d'avoir son propre Petit Format.

Dans Dynamic (1° série) Toni Cyclone alterne avec d'autres héros comme Tarou.
Dans Dynamic (2° série) Toni Cyclone est toujours la série principale.

Dans "Toni Cyclone", un vrai petit format, on trouve des rééditions des histoires déjà paru dans les deux Dynamic souvent appelés grands formats qui existant juste après la seconde Guerre Mondiale ont petit à petit cédé leur place à des petits formats qui souvent gardaient le même nom.



Les autres titres déja proposés  :

TONY CYCLONE - BDMAG

mardi 14 juillet 2015

Bat Lash


Bat Lash est une revue de bandes dessinées petit format parue chez l'éditeur Arédit Artima dans la collection Comics Pocket.  

Seulement 8 numéros entre mai 1970 et décembre 1971. 

La série proncipale est Bat Lash,  un Western humoristique même si les histoires et les dessins peuvent être parfois un peu plus sombres qu'il n'y parait. 



On y retrouvait également : L'As Ennemi, Aventures, B'Wana Beast, Cheveux de Feu, Colombe et Faucon, Debbi et Buddy, Malibu .....




AU SOMMAIRE DU NUMERO PROPOSE AUJOURD'HUI :


BAT LASH  "Un cow boy au couvent"
(Dessins : Nick Cardy - Scénario : Sergio Aragones)

Bat Lash dont le vrai nom est Barthélemy Lash est le héros de ce western pas comme les autres. En effet le personnage est un peu décalé. C'est un pacifiste et un joueur invétéré mais aussi un homme à femmes qui ne lui apportent que des ennuis. Western avec une certaine tendance à 
l'auto dérision et au comique. 





les 3 GI's (Guerre)

La guerre dans les petits formats fut un filon inépuisable pour les auteurs. Action, héroïsme, courage, patriotisme, violence sont des sentiments qui animent l’homme depuis la nuit des temps. Ce genre de récits  fut très largement diffusé dans des séries souvent importantes comme chez l’éditeur Imperia avec Garry, Attack, les cinq As parmi tant d’autres.





Le mississipi (Aventures)

Les épisodes d’aventures n’ont pas de héros récurrents. Cela va de l’exploration de continents, en passant par la recherche de trésors sans compter les énigmes résolues par de jeunes gens. C’est généralement en récit complet que nous trouvons ces histoires chez tous les éditeurs et pour tous les ages. 



Colombe et faucon "les cancres" 
(Dessins : Steve Dikto - Scénario : Steve Skeates)

Colombe et Faucon sont deux frères qui sont aussi deux super-héros. Don est la Colombe et est plus réservé et timoré que son frère Hank qui ne pense qu’à se bagarrer et à jouer les caïds. Deux personnalités opposées qui se retrouvent à combattre le crime. 




Cheveux de feu "le fleuve d'or"
(Dessins : Joe Kubet)

Cheveux de Feu est un enfant blond dont les parents furent massacrés par les Indiens Pieds-Noirs. Seul l’intervention du chef permit de sauver l’enfant. Il fut donc adopté par la tribu. Mais lorsque plus grand, Cheveux de Feu alla voir les colons blancs, ils le prirent pour un indien et le chassèrent. Il resta donc pris entre deux cultures et deux modes de vie. (voir aussi Bill Tornade et Tor )




Source et liens utiles :



jeudi 9 juillet 2015

34 Camera

Savez vous quel était le premier petit format 13 x 18 qui a été créé?
Il se nommait 34 édité par Vaillant en avril 1949.
Pourquoi donner un titre de chiffre à une bd? Parce qu'il n'avait que 34 pages lors de sa parution.
Quelques mois plus tard parut le célèbre Super Boy des éditions Impéria (octobre 1949).



122 n° parus d'avril 1949 à janvier 1956.
2 numéros spéciaux
19 recueils dont 1 album contenant les 8 premiers numéros.
Cette revue bimensuelle puis mensuelle contenait différents récits complets d'aventures, de science-fiction,  mystères et voyages etc...


Le n°47 contient une histoire de science-fiction "Trois Hommes dans la Lune" et une histoire policière.


par la suite il devient 34 Camera puis Camera 34 (au 77) à partir du n° 111 Camera tout court pour 10 numéros + 1 spécial Tour de France 1955. Cette revue s'arrête en janvier 1956.


Les plus grands dessinateurs de l'époque tel que Cézard, Claude Henri, Forton, Gilon, Souriau, Dupuis etc... y ont participé.



Avec aussi des adaptations bd de films célèbres tels "le salaire de la peur", "la rivière sans retour", "le cuirassé Potemkine" par Gilon etc... 
Aux 2eme et 4eme plat de couverture figuraient des photos de personnages célèbres de l'époque tel des acteurs, sportifs etc...

Infos complémentaires:

lundi 6 juillet 2015

Barbarella

Aujourd'hui je vous propose 2 albums de la belle et sexy Barbarella, héroïne de Bd créée en 1962 par Jean-Claude Forest. 

Barbarella est une affriolante terrienne en exil qui explore les planètes les plus éloignées de la galaxie.

À l’heure de la libération sexuelle, les traits sensuels et l’érotisme que dégage l’héroïne éponyme ne laissent en effet aucun lecteur indifférent.



L’image de la femme dans la bande dessinée, était jusqu'alors le plus souvent cantonnée à des rôles de figurante asexuée, explose donc avec Barbarella, qui ouvre la voie vers une bande dessinée adulte et libérée. Rapidement devenu une référence, l’oeuvre était introuvable depuis de nombreuses années.





Dessinée sur le modèle de Brigitte Bardot elle incarne la femme moderne à l'ère de la libération sexuelle.  Barbarella est une fille libre, sauvage, indépendante.








Elle rencontre des extraterrestres souvent séduisants et expérimente la «machine excessive », un orgasmotron.








Barbarella apparaît d'abord dans les pages de V Magazine au printemps 1962 avant de sortir en album en 1964 aux éditions Éric Losfeld.

Cette publication fait scandale et consacre Barbarella comme première bande dessinée pour « adultes », alors qu'elle n'est que légèrement érotique.





Que l'album soit publié par un éditeur traditionnel anticipe cependant la révolution sexuelle. Le trait sensuel et l'imagination de Forest ont assuré son succès, la Bd est adaptée au cinéma  par Roger Vadim en 1968 Avec Jane Fonda dans le rôle-titre





En 1966 Serge Gainsbourg  chante 
« Barbarella garde tes bottines
Et viens me dire une fois pour toutes
Que tu m'aimes, ou sinon
Je te renvoie à ta science-fiction »
dans « Qui est in qui est out ».




On la voit dans une publicité pour Perrier en 1967 



et dans Mystérieuse matin, midi et soir (1970) adaptation de L'Île mystérieuse de Jules Verne. Jean-Claude Forest, désireux de toucher un public d'enfants et de jeunes adolescents contacte Pif Gadget, où il s'était fait connaître vingt ans plus tôt avec des histoires humoristiques






Dans l'album de Gotlib Rhââ GnaGna, une petite fille rêve qu'elle est un mélange de Barbarella et d'Alice au pays des merveilles, vivant des aventures érotiques. Cette aventure fut publiée dans le premier numéro de Fluide glacial (réédité à l'occasion des 25 ans du magazine dans le n°286).







Quelques personnages récurents :

Duran 
vieillard borgne qui aide Barbarella. C'est à ce personnage qu’un célèbre groupe pop britannique des années 1980 empruntera son nom : Duran Duran.

Pygar 
l'ange, le dernier des ornithanthropes (homme-oiseau). Aveugle, il est guidé par Barbarella.

La Reine noire 
maléfique, elle règne sur la ville de Sogo entourée d'un labyrinthe, sur la planète Lythion.

Lio 
brune adolescente sauvée par Barbarella, elle doit sauver la ville gouvernée par son père dans Les Colères du mange-minutes. (La chanteuse Lio en a tiré son nom de scène.)

Mado 
robot prostituée (gynoïde). Barbarella répare sa « panne ».

Narval 
un aiguiote (homme aquatique), venu de Citerne IV pour achever ses expériences scientifiques dans Les Colères du mange-minutes.

L'artiste 
autoportrait de Jean-Claude Forest, nommé L'Orticario dans Les Colères du mange-minutes, puis Browningwell dans le monde onirique du Semble Lune, il a un enfant avec Barbarella.



Source & Liens utiles :



vendredi 3 juillet 2015

Captain Hornet

Ce n'est pas du Frelon Vert dont nous allons parler (baygon, baygon) mais du Captain Hornet (trop pour être vrai frelon) un petit héros besogneux injustement oublié.


Petit format édité par Arédit dans la collection Courage -Exploit puis Héroïc.
100 pages
Cinquante numéros mensuels parus de novembre 1975 à avril 1981.
1 Hors Série (08/1979): Le trésor de Von Strow
17 Albums


De genre inclassable (techno-policier?), Captain Hornet parait pour la première fois dans le mag britannique The Hornet (tiens, comme c'est original!) n°475 (oct.1972) jusqu'en 1976 et dont il fait la majorité des couvertures (en fait il s'agit de la première page de l'histoire en couleurs, les trois ou quatre suivantes étant en noir et blanc).

Le ou les dessinateurs semblent inconnus, toutefois José Ortiz parait être l'auteur de quelques épisodes.
Dans le PF français, l'histoire est courte d'une dizaine de pages (retaillées de l'originale de l'édition anglaise), les séries annexes ont souvent plus de pages d'histoire que Captain Hornet.

Hornet n'a pas de pouvoirs particuliers, il pourchasse le crime sous toutes ses formes, se balade dans un camion laboratoire, le pantechnicum, ou il range son engin en forme de bourdon armé de rayons paralysants (le bourdon volant faisant aussi sous-marin à l'occasion) qui peut saisir les objets avec ses pattes mécaniques. On le verra ainsi emporter une voiture, un cheval, une bombe, des hommes et même porter secours à un naufragé en mer ou s'échapper grâce à son échelle.


Tout de rouge vêtu (dans l'édition anglaise, les couvertures françaises sont plus détaillées avec un pull rayé!) il porte un curieux casque avec deux yeux globuleux et deux petites antennes au dessus (censé le faire ressembler à l'hyménoptère à rayures sus nommé ?) dont je n'ai jamais compris l'utilité et qu'il continue à porter sous son apparence civile, imper et chapeau mou (toujours classe, les british). 
J'oubliais l'indispensable projecteur manuel (sic) de rayon, le jet-pack et quelques autres gadgets technologiques.




Quoi de mieux pour connaître les agissements des malfrats que la presse!

On ne confondra pas Captain Hornet avec le Captain'Horn, revue des éditions Siecle datant de 1948 et dessiné par Enrico Bagnoli dont je reparlerai un jour si vous êtes sages.


Séries annexes:
Morgyn l'Homme Le Plus Fort Du Monde (héros musculeux du type Hercule)
Strongbow
Tomahawk
diverses séries médiévales, de guerre, d'aventures africaines, de fiction...

Liens utiles:
http://www.bd-pf.fr/Serie_823-captain-hornet.html
http://www.comicbd.fr/Vpf-Captain-Hornet.html
http://www.bedetheque.com/serie-21874-BD-Captain-Hornet.html