lundi 31 août 2015

Fantax

Voici une revue assez fantaxtique et fantomatique:
Fantax, le gentleman fantôme
sous-titré "publié avec l'autorisation spéciale de Lord Neighbour"

Mensuel édité par les éditions Pierre Mouchot.
Couverture : Brochée
Format : 210 x 297
12  pages / couverture en couleurs / intérieur noir et blanc, bleu et noir alternativement.
39 n° de juillet 1946 à avril 1949.

Fantax, sous ce nom se cache le mystérieux Lord Horace Neighbour, aidé par son épouse Patricia et secondé par son majordome Murph, qui combat le crime sous toutes ses formes (espions, mafia, Ku Klux Klan ou nazis).
Grand et musclé, il est vétu d'un justaucorps rouge et noir avec un grand "F" sur la poitrine (au cas ou on le confondrait avec un autre!) masqué comme il se doit et doté d'une courte cape rouge (qui sert à quoi? A rien).
Il n'a pas d'armes autres que ses poings mais il en joue abondamment, c'est Pat(ricia) qui a un pistolet dans son sac et n'hésite pas à s'en servir quand son chéri est en danger.
Pas de pouvoirs extraordinaires mais il sait piloter des avions (à réaction!), nager longtemps sous l'eau, faire du ski, conduire un traineau à chiens et même échapper à une avalanche!


Fantax est un des premiers héros costumés publiés dans la presse française et, sans doute, le plus connu de son époque. 
Dessin de Chott, quelques épisodes ont été dessinés par Robert Rocca.
Scénario : J.-K. Melwyn-Nash ("d'après un reportage de..."), à partir du n°30 le scénario est de Chott.


Fantax avait fait auparavant une première et brève apparition en 1946 dans le journal hebdomadaire lyonnais Paris-Monde Illustré, "Fantax chez les Gangsters" du no 26 au 47.

Chott lance Fantax Magazine, en fin année 1949, qui va durer six numéros. Ce sont des nouvelles policières, peu illustrées pour un public plus âgé.
Il y a eu une 2e série (format à l'italienne) édité par la SER 5société d'éditions rhodaniennes), 9 numéros de février 1959 à octobre 1959.
2 albums de 4 n°.
Tous dessinés par Rémi Bordelet, Chott en écrivant les scénarios.

La série se fait particulièrement remarquer par sa violence, voire par un certain sadisme, qui vaut à ses auteurs quelques déboires judiciaires. Fantax n’hésite pas, par exemple, à torturer ses adversaires pour leur faire avouer leurs crimes.
L'acharnement judiciaire conduit en 1959 au découragement de Chott, son dernier auteur, et à l’arrêt de la série.
Intégrale Fantax - volumes 1 à 5 (2011) 
5 volumes contenant la réédition des fascicules n°1 à 39 publiés par Pierre Mouchot (Chott) de 1946 à 1949 (+ les n°1 à 4 de 1959). Albums cartonnés reliés dos toilé rouge, 114/116 pages.Tirage limité à 800 ou 1000 exemplaires. Editeur Connaître Chott. 28€ le volume.
Strange nouvelle série n°9 bis (n°344 bis) Spécial origines
- checklist francophone de Jack Kirby et le premier épisode de Fantax.
Paru aux éditions Lug/Organic comix en 2009.

Infos complémentaires:
http://www.bd-pf.fr/Serie_1629-fantax.html
http://www.bd-anciennes.com/blog/chott-ou-la-passion-big-bill-fantax-et-les-autres/
http://www.coolfrenchcomics.com/fantax.htm



vendredi 28 août 2015

Astrotomic viso-fiction

Astrotomic viso-fiction
et plus précisément nous parlerons du Capitaine Véga (vidi, vici)


PF mensuel des Éditions Mondiales (Del Duca)
39 numéros de Astronomic  du 11/1958) au 02/1962
puis intitulé Astrotomic et Aventures Boum du n°40 (03/1962) jusqu'au n° 49 (12/1962)
à partir du n°5 dans la collection Les Belles Aventures
8 albums

Excellent PF de science-fiction dont les couvertures furent dessinées d'abord par Paul Ordner et Rick Yager puis par Raphael Marcello à partir du n° 6 jusqu'au 49.

La série principale est:




Le Capitaine Véga - en anglais il s'agit du Captain Condor (1952-1964), pilote spatial du futur créé par Frank S. Pepper pour le journal britannique Lion dès le n°1 pour contrer le succés de Dan Dare chez Eagle. Le dessinateur était Ron(ald) Forbes puis plus tard Geoff Campion, Reg Bunn, John Gillatt et Keith Watson.

Condor commence ses aventures dans "Le Hors-la-loi de l'Espace" comme prisonnier dans les mines sur une lune de Saturne, injustement incarcéré pour avoir refusé d'obéir au dictateur des planètes qui règne sur le système solaire en l'an 3000.


En s'échappant du bagne et devenant hors-la-loi spatial, il mène la résistance contre le dictateur, finalement renversé après 38 épisodes. Devenu commandant de patrouille spatiale interplanétaire, il connait de nombreuses aventures jusqu'en 1964.  
Dans Astrotomic, on trouve les aventures suivantes du capitaine Véga:
S.O.S. Capitaine Véga
du n°1 au n°15 (mélange de deux histoires "The S.O.S. from the Stars" n°1 à 4 et "Outlaw of Space" n° 5 à 15 qui est le vrai début des aventures du Capitaine Vega)

Ultime Combat
n°16-17-18

Planète sans retour
n°19 à 26

Missions
n°27























L'homme de Mars du n° 28 (mars 1961) au n°33 (août 1961)
("Mystery on the Moon", Lion n°208 - février 1956 au 256 - janvier 1957) le capitaine Véga, chargé de surveiller la construction d'un soleil artificiel à proximité de la Terre, se trouve aux prises avec Snar Krul et sa bande de bandits martiens décidés à détruire le projet graçe à leur vaisseau spatial invisible. C'est sans compter sur l'opiniâtreté de Vega.

Les animaux en plastique n°34
Cap sur Déros n°35
La course au bouclier n°36
La vallée flamboyante n°37
L'arbre éponge n°38
Face à la griffe n°39
La couronne de Trianos n°40
Un appel dans l'espace n°41
Captifs n°42
La révolte de l'ombre n°43
Signal de détresse n°44
Le dernier round n°45
Au secours de la Terre n°46
Les forbans de l'espace n°47
?? n°47 et 48

Quand on lit la bande française, on ne peut que s'apercevoir que le dessin est très simplifié comme décalqué et parfois assez horrible. En relisant le comic anglais je me suis aperçu que le trait est bien meilleur, de plus la couleur ajoute un plus non négligeable mais le remontage-copiage par Astrotomic va jusqu'à oublier des détails des cases comme la disparition du pisto-laser des Snarcs dans l'exemple ci-dessus! Mais bon, quand on aime....



Séries annexes:
Archie ( voir http://bdvintagerares.blogspot.fr/2014/07/archie.html )
Rick Random n°7 à 10
Les Visiteurs de l'Espace n°11 à 16
Buck Rogers
Ace O'Hara
Mike en l'an 2000 (BD italienne)

et des récits complets signés René Giffey, Bob Dan, Rémy Bourlès en provenance de la revue L'Intrépide- Hurrah du même éditeur.

Dans le n°1 vous pourrez lire "Zone interdite Direction Lune!" traduction du récit Destination Moon, lui-même adaptation du film, paru en 1950 dans Fawcett Movie Comic n°3.



Infos complémentaires:
http://www.dlgdl.com/GENPAGES/DSE_CAMC.HTM
http://www.bedetheque.com/serie-23554-BD-Astrotomic-viso-fiction-et-Aventures-Boum.html

samedi 22 août 2015

La famille Rollinson

La famille Rollinson est une série britannique publiée dans la revue Knockout du numéro 772 du 12/12/1953 au N° 1013 du 26/07/1958. En france c'est dans Atome Kid (série 1) que l'on a ou découvrir ces aventures.

En ce qui concerne l'édition britannique, d'autres épisodes furent publiés dans les numéros annuels de Knockout Fun Book (1956 à 1960), indépendamment de la parution hebdomadaire. 

Ces numéros publiaient une histoire complète des Rollinson (en noir et blanc ou en bichromie). 



Le format était un peu plus petit mais sur un papier de meilleur qualité. Malheureusement ces épisodes ne furent pas repris dans la parution française.

En France la première publication se fit de 1957 à 1959 dans les numéros 7 à 34 d'Atome Kid, avec une interruption au numéro 12, mais comblé par un épisode double au numéro 20.

Les épisodes sont en N&B et les premiers épisodes sont débarrassés de leur bichromie noir et rouge présente dans l'édition britannique mais la mise en page d'origine est conservée malgré un léger rognage de leur bord pour rentrer dans ce format et les phylactères sont parfois repositionnés. 



La traduction est assez fidèle, quitte à éliminer quelques mots pour tenir à l'intérieur de la bulle, car le français est une langue moins concise que l'anglais.

Après le rachat des éditions Artima par les Presses de la Cité en 1962 et leur changement de nom en Arédit, la série est de nouveau publiée en France dans le mensuel Monde Futur, du numéro 14 (juin 1974) au 31 (juin 1976) dans un format plus réduit (18 par 13 cm), et toujours sans mention des auteurs, mais avec une marque de copyright Arédit.

Cette seconde parution dans Monde Futur bouleverse complètement la mise en page d'origine pour tenir dans le format Arédit particulièrement réduit.

Chaque page ne contient que deux, trois ou quatre vignettes, contre six à huit dans les éditions précédentes. La plupart des vignettes ont été redécoupées une par une et redimensionnées.

Certaines ont un décor plus large, complété par des retouches de dessin, tandis que les images « panoramiques » sont rognées latéralement..



De surcroît, Monde Futur opère des altérations de dessin, de dialogue ou de scénario plus marquées comme au début de l’aventure ou les Rollinson apparaissent en vêtements terriens contemporains des années 50. Berthe portait alors une jupe sous le genou et des sandales plates lacées sur la cheville (Atome Kid 7). La réédition dans Monde Futur 14 retouche son habillement, lui mettant une jupe au-dessus du genou, et des chaussures à talon haut.

Dans Monde Futur N°16, c'est 25 images éliminées ! En fait les premiers jours de la famille Rollinson sur Titan (publiées dans Atome Kid 9), ce qui rend moins compréhensible l’engouement soudain des jeunes Titans pour la boxe anglaise..... (voir d'autres exemples ici ) -Wikipédia-



Une ultime parution partielle a vu le jour dans la 4e série d'Aventures Fiction, 
(N°1 de septembre 1986 au N°9 de juin 1987) titrée "Zektrons contre Titans" en 91 pages.


Graham Cotton
On  pas trop d'info concernant les déssinateurs et en l'absence d'indications on attribue une bonne partie à Graham Coton mais le style du dessin et de la narration permet de distinguer plusieurs dessinateurs (3 au moins, peut-être même 4), tous anonymes (que ce soit dans les versions anglaise ou française). d''après l'index britannique de Steve Holland on pense fortement à Ron Clarke (scénariste) et à Ian Kennedy.




La liquidation de la saga

De Knockout no 991 à no 1013, soit Atome Kid numéro 32 à 34 : changement de dessinateur (peut-être Ian Kennedy) avec une amélioration passagère (personnages aux attitudes plus dynamiques) et un scénario assez banal (départ de fusée vers la Lune dans un style anticipation technique réaliste, très daté du début de la conquête spatiale, menace d’invasion de la Terre par des extra-terrestres insectoïdes, thème bateau de la paranoïa entretenue pendant la guerre froide). Le scénario est centré sur Bob et Joe devenu adulte et l’aspect famille Rollinson se réduit à l’insertion de temps à autres de quelques vignettes montrant papa Rollinson et le reste de la famille. Les décors sont indigents, la narration se traîne et s’achève dans la raideur du dessin des personnages caricaturaux et la lourdeur des dialogues répétitifs qui expliquent et réexpliquent l’action. Triste final pour une série qui fut remarquable.....


La Série à souvent été confondue avec la Famille Robinson, certainement à cause de l'édition allemande appelée : Familie Robinson auf neuen Sternen (La Famille Robinson sur de nouvelles étoiles). L'édition teutonne fut éditée dans un magazine féminin allemand Libelle - Für die Frau, du numéro 8 du 19 février 1955 au numéro 36 du 3 septembre 1955.






A noter que les noms de personnages de la série britannique furent francisés : ainsi Dad, Mum, les aînés Betsy et Bob, les jumeaux Joey et Joy devinrent respectivement Papa, Maman, Berthe et Bob, Joe et Joelle.



Et pour finir petit guide illustré :


Sources & Liens utiles :

http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Famille_Rollinson_dans_l'espace
http://www.comicbd.fr/Ep-Famille-Rollinson.html
http://26pigs.com/knockout/index.html
http://www.forumpimpf.net/viewtopic.php?f=1&t=962&start=80

L'histoire débute par l'enlèvement de toute la famille Rollinson (Papa et maman Rollinson, Bob et Berthe, Joe et Joëlle) par des robots humanoïdes qui les abandonnent au large de Saturne.
Suivent d'innombrables rebondissements dignes de Flash Gordon, à suivre de parution en parution

L'intégrale parue dans Atome kid :

mardi 18 août 2015

Tarzan


Aujourd'hui une nouvelle aventure du Roi de la Jungle, j'ai nommé 





Qui ne connait pas le roi de la jungle ? Toujours imité, jamais égalé ! Créé par Edgar Rice Burroughs en 1912 dans le roman Tarzan seigneur de la jungle, La bande dessinée et le cinéma consacreront le mythe, bien qu'en particulier pour
le cinéma ce soit au prix d'une trahison colonialiste du personnage et des histoires d'origine mais ceci est une autre histoire.


Aujourd'hui au programme le numéro 6 de Tarzan (série 7 ) dans la collection "APPEL DE LA JUNGLE" déssiné par Russ Maning (aout 1978) intitulé : LE DEMON DES ABIMES !!!!!

vendredi 14 août 2015

TIM L'AUDACE


Voici aujourd'hui un nouveau numéro de


Et pas n'importe lequel puisque c'est le N° 1 !!!

En février 2015 nous vous avions déja proposé 


Petit rappel sur le PF :
Tim l'Audace est une série de bandes dessinées en petit format parue 
la première fois en 1947 dans une collection publiée par les éditions Publivog.
Les frères Giordan, Bob Leguay et Robert Hugues se sont succédé au dessin.
Edité par Arédit dans Courage Exploit






 Quelques infos dispo ici :
http://www.bedetheque.com/serie-32426-BD-Tim-l-audace-4e-serie.html
http://www.bd-pf.fr/index.php?cPath=4352_4508_4511


jeudi 13 août 2015

AKIM

 En juin 2013 je vous proposais 2 numéros de cette excellente revue. Et bien aujourd'hui je vous en offre 3 autres !!!!

AKIM
Akim est une série de bande dessinée italienne, publiée en petit format. Elle détient le record du nombre de numéros avec un total de 756 soit trente années de parution bimensuelle chez Aventures & Voyages.

Akim est l'un des nombreux « clones » de Tarzan aussi appelé tarzanide. Si dans les premiers épisodes, le dessinateur Augusto Pedrazza se révèle assez maladroit, son style va s'affiner pour acquérir une souplesse qui sera un peu sa marque de fabrique.
Sans jamais égaler pour autant les plus grands artistes du 9e art, notamment à cause du rythme de publication imposant la réalisation de 50 pages tous les quinze jours.


Les Personnages

Akim : (alias Jim Rank) est le fils du consul (et comte) britannique (Frederick Rank) de Calcutta. Toute la  famille rentre en Europe quand leur bateau fait naufrage. La mère et son fils échouent sur une plage africaine. Peu de temps après, elle est dévorée par une panthère. Jim est adopté par un gorille qui le soigne et le nourrit. Il apprend le langage des animaux et devient leur « roi ». Il épouse Rita et adopte, à son tour, Jim qui devient comme leur fils. Il est entouré d'une "cour" d'animaux fidèles : Zig et Ming les guenons, Kar le gorille, Baroi l'éléphant et Rag le lion.







Voici donc les numéros proposés aujourd'hui :

mardi 11 août 2015

Junior

Aujourd'hui grâce au Doc Mars vous allez avoir droit à de nouveaux numéros de "Junior", le supplément de l'hebdomadaire Chez Nous.

Edité par Mirax (Bruxelles)

Album Taille 210x280 - Couverture Brochée - Dos Cahier - 24 pages - Mixte C et N&B
Junior sup. de l' hebdo. Chez Nous
Editeur : S.A. Mirax, 60, rue St-Pierre, Bruxelles.





Hébdomadaire consacré à la jeunesse avec des bandes-dessinées comme Jérôme (Willy Vandersteen) ou Tounga le Ghmour (Édouard Aidans), dans un cadre inspiré par la Guerre du feu, l'histoire d'un jeune et valeureux guerrier de la Préhistoire. On y retrouve également Tintin, ou encore Michel Vaillant (Jean Graton) , Blake et mortimer, et évidemment  les pages "blagues", des dossiers, des jeux, tout pour les 8 - 12 ans !!! comme nous !!!




lundi 10 août 2015

Adieu Coyote



«Litteul Kevin est orphelin». C'est ainsi que les éditions du Lombard ont annoncé le décès de Coyote, célèbre dessinateur de bandes dessinées français, né en 1962 à Rodez et décédé le 9 août à Toulouse, à l'âge de 52 ans, des suites d'un accident cardiaque. Il avait toujours refusé de donner son vrai nom. «Parce que c'est Coyote, point à la ligne. Même dans ma famille on m'appelle comme ça», avait-il déclaré en 2009 à la Dépêche du Midi.

Créateur de la série Mammouth & Piston, Coyote est notamment devenu l'un des piliers de la revue Fluide glacial, avec laquelle il a collaboré près de quinze ans, à partir de 1990. C'est d'ailleurs dans ses colonnes qu'il a développé le personnage de Litteul Kevin, un jeune qui adore taquiner ses parents et rouler sur sa Harley-Davidson.


Coyote, avec ses tatouages sur les bras et sa longue chevelure, était en effet fan de moto.


 Il a d'ailleurs commencé dans plusieurs revues de moto, pour lesquelles il a publié plusieurs illustrations à ses débuts, après avoir démarré sa vie professionnelle en tant que graveur sur marbre dans le funéraire dans les années 1980.


Après avoir quitté Fluide glacial en 2005 pour intégrer Le Lombard, Coyote avait poursuivi sa carrière en développant la série Les Voisins du 109. Son dernier ouvrage et également dernier tome de Litteul Kevin est paru en 2013.

«Coyote était un personnage unique et attachant dont les apparences de “gros dur” cachaient beaucoup de tendresse et de générosité, soulignent les éditions du Lombard, tout en rappelant l'une de ses phrases. «Faire des livres et un enfant, c'est tout ce que j'ai trouvé pour devenir immortel», avait confié le dessinateur en 2011, à l'occasion des vingt ans de sa carrière. «Ces mots résonnent étrangement aujourd'hui», commente avec tristesse son éditeur.

STRANGE SPECIAL JEUX [le Numéro 2 !!!!!]


Toujours l'été, encore l'été ( air connu ) donc aujourd'hui grâce à 
Ticomix 
voici le numéro 2 demandé !!!!!


Au sommaire :


On y retrouve encore et avec notre plus grand plaisir nos super-héros préférés !!!!!! 

Infos  :
http://www.bedetheque
http://marvel


samedi 8 août 2015

STRANGE SPECIAL JEUX


Et oui l'été, farniente, jeux sur la plage et les indispensable mots-croisés, rébus et autres passe-temps ! 


Et bien aujourd'hui vous allez être gâtés avec ce numéro 1 de STRANGE SPECIAL JEUX

Petit historique : 7 numéros publiés au mois de juin, le premier datant de 1982 et le dernier de 1988.

Dans les années 70/80, les journaux destinés à la jeunesse avait pour habitude, qui continue à l'heure actuelle, de sortir au moment des vacances d'été un numéro spécial contenant des jeux : rébus, charades, mots croisés ou flèchés, énigmes, points à relier etc...





Qui n'a pas eu un exemplaire de Pif ou de Mickey de la sorte ?


C'est donc en 1982 que Lug  se lance également dans la publication estivale et ludique avec Strange spécial jeux, 

Cette série est plus anecdotique qu'autre chose, et ne cherchez pas quel artiste américain a dessiné les différents ouvrages, ce ne sont que des dessinateurs de la maison LUG (Mitton, Tota...) qui ont illustrés ces albums !!!!



On y retrouve évidemment tous les héros que l'on pouvait lire dans Strange, Titans, Spécial Strange, Spidey  ..... 

Source :

http://www.bedetheque
http://marvel


lundi 3 août 2015

ZEMBLA

Aujourd'hui de nouvelles aventures de :






Les origines : C'est l'artiste Augusto Pedrazza qui donna vie sur le papier à ce clone de Tarzan sous l'impulsion de Marcel Navarro, créé pour rivaliser avec le personnage italien Akim créé lui aussi par Pedrazza.


Au bout de quelques épisodes, Franco Oneta prend la relève car Pedrazza ne peut pas assurer le dessin d'Akim et Zembla simultanément.


Zembla devient rapidement l'un des plus gros succès de Lug jusque dans les années 80 où la montée en puissance des publications Marvel condamne le personnage aux rééditions.



Donc voici pour vous chers ami(e)s les 4 nouveaux numéros :





LE LIEN :

zembla.7z

Les autres numéros :
Zembla