vendredi 8 janvier 2016

Défi (suite)



Je vous propose les n° 13 et 28



Défi - 013 - Le Goût du sang

                                                                                      Correspondant de guerre: Robert Capa
Défi - 013
Robert Capa et Ernest Hemingway
avec leur conducteur Olin L.Tompkins

 Le 6 juin 1944, Robert CAPA est le seul photographe (travaillant pour Life) présent lors du débarquement allié en Normandie, sur la plage d’Omaha Beach, dans le secteur désigné "Easy Red" face à Colleville-sur-Mer. Pendant plus de 6 heures, sous les obus et entre les balles, il photographie la guerre d'au plus près. Aux côtés des soldats, il prend 119 photos. Malheureusement, un laborantin de Life, pressé par le temps (les photos sont arrivées juste avant le bouclage), ferme dans sa hâte la porte de l’appareil de séchage. L’émulsion des pellicules fond. Au final, il ne restera que 11 photos à peu près acceptables, mais plutôt floues.

L’une des photos les plus marquantes prises par Capa, le jour J, est celle d’un soldat allié qui, à peine sorti de sa barge de débarquement, tente par tous les moyens de rester hors de l’eau alors que le poids de son arme le gêne, ou bien de manière plus plausible, le GI a choisi de rester au ras de l'eau pour s'exposer le moins possible aux tirs ennemis, la plage d'Omaha, la plus meurtrière du jour J, ayant ensuite été surnommée " Omaha la sanglante " (" Bloody Omaha ").  
Entouré par les projectiles, et bientôt par les cadavres, Robert Capa trouve refuge derrière l'un des pieux d'acier de la défense nazie. Ainsi adossé, il photographie les combattants américains alourdis par leur équipement, qui tentent péniblement, parfois vainement, de maintenir la tête au-dessus de la surface de l'eau.
Abandonnant finalement son pieu d'acier, le photo-reporter s'abrite derrière un tank amphibie. Capa abandonne ensuite son imperméable Burberry, qui pèse une tonne. Il rejoint la plage en se plaçant dans le sillage de deux militaires. Tente brièvement de creuser un trou avec une pelle. Tremble tellement qu'il n'arrive plus à changer de pellicule. Fait marche arrière, s'engouffre dans un bateau dans lequel un obus fait exploser les gilets de sauvetage. C'est à bord de cette barge, en fin de compte, que le photographe épuisé est ramené vers l'USS Chase. Il fait partie des 10% qui ressortent indemnes de la première vague d'assaut sur Omaha la sanglante.


 

              LIFE - 7 december 1936              LIFE - December 14 - 1936                  LIFE - November 30, 1936


Défi - 028 - Les yeux fermés


Défi - 028


Forces en présence :
Alliés : 160 000 hommes, 600 chars, 1800 canons ;
Axe : 365 000 Italiens, 40 000 Allemands.
Débarquement anglo-saxon en Sicile
Dans l'ensemble, les Alliés débarquèrent sans rencontrer de résistance. Inexpérimentés et gênés par la tempête, les US débarquèrent dans des secteurs parfois imprévus ou disséminés.  Heureusement, la faible valeur militaire des divisions côtières italiennes évita un véritable massacre dans le camp US
Soldats britanniques en Sicile traversant le village de Pachino
Les Britanniques attaquèrent dans le secteur de Pachino et s'emparèrent rapidement de leurs objectifs, entrant dans Syracuse à la tombée de la nuit. Pour leur part, les Américains saisirent des aérodromes voisins du secteur de Gela.  La division italienne Livorno lança une contre-attaque inefficace dans la région.
PzKpfw V Panther colonne de la Panzer Division Hermann Göring
Grenadiers de la Division Herman Goering passant à coté d'un Elephant Tank Destroyer détruit.
Le 10 juillet vers midi, la division blindée Hermann Goering, autrement plus combative, attaqua la zone de débarquement US et, contournant plusieurs points d'appui, fut sur le point de rejeter les Américains à la mer.  Finalement, la contre-attaque échoua pour diverses raisons : un manque d'expérience d'une partie des effectifs allemands, un bon nombre de chars en mauvais état, la présence d'oliveraies en terrasses empêchant une bonne progression des blindés. Au centre toutefois, disposant d'effectifs limités, Patton dut engager des renforts envoyés par avion à  partir de la Tunisie.  Le 11 juillet, appuyée par la division Livorno, la division Hermann Goering revint à l'assaut. Les Italiens furent presque immédiatement repoussés par le feu de l'artillerie navale. L'assaut allemand, mené de 6H00 à midi fut très sérieux et ne put être contenu qu'à 1800 m du littoral.  Finalement, les Allemands, ayant perdu 16 blindés, durent renoncer.

Soldats britanniques entrant dans Catane sous les applaudissements de soldats italiens

Occupant Syracuse, les Britanniques progressèrent vers Catane.  En route, de violents combats se déroulèrent autour du pont de Primosole.  Utilisant efficacement le terrain, les Allemands bloquèrent les Britanniques devant la ville. Libéré de l'essentiel de la pression allemande, Patton passa à l'assaut le 19 juillet.  Le 22, il s'empara de Palerme. Les armées alliées convergèrent ensuite vers Messine, les Américains par l'intérieur de l'île, les Britanniques par la côte. Catane tomba le 5 août et les Américains entrèrent dans Messine le 17. 
Au cours de la deuxième semaine d'août 1943, des dizaines de milliers de soldats germano-italiens
purent évacuer la Sicile en toute tranquillité
Ayant résisté farouchement pendant un mois, les Allemands réussirent à évacuer l'essentiel de leurs forces vers l'Italie continentale. Pour les Alliés, la conquête de la Sicile s'avéra être une difficile transition entre la campagne d’Afrique du Nord et celle d'Europe.

Bilan :
Pour les Allemands, le combat retardateur s'acheva sans trop de dégâts, soit 37.000 hommes perdus, l'essentiel de leurs troupes et du matériel étant évacués entre le 11 et le 17 août (soit près de 60000 combattants sauvés). Les Italiens perdirent, quant à eux, en Sicile, 130000 combattants, généralement faits prisonniers. Les Alliés eurent pour leur part 23934 tués ou blessés.









7 commentaires:

  1. Sixième livraison de Victoria. Et .... Bonne Année 2016

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le link est ici

      http://tebeosycomics.blogspot.com.es/2016/01/victoria-349-397-holandes.html

      Supprimer
  2. Bonne année et merci pour cette sixième livraison. Je te souhaite beaucoup de succès avec ton blog pour l'année 2016.

    RépondreSupprimer
  3. Toujours aussi fantast(h)istorique fiche, cher Lulujojo!
    Merci pour ces nouveaux défis ;)
    Vous aurez certainement reconnu James Mason (l'acteur anglais aux 130 films) sur la couverture du n°28.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Doc, comment fais-tu pour reconnaître James Mason? Tu es formidable.

      Supprimer
    2. J'avoue .... 130 films, voyons voir .... Bon après consultation sur imdb base effectivement impressionnante carrière mais à part 2 ou 3 films le reste de sa filmo m'est assez étrangère, pourtant ce visage ( maintenant que le doc l'a signalé ) me semble familier.

      et merci au Prof Lulu toujours aussi fourni et interessant !

      Supprimer
    3. Facile! C'est un acteur que l'on n'oublie pas.
      Il a incarné Rommel dans "Le Renard du Désert" et dans un autre film plus anecdotique italo-anglais "Les Rats du Désert" ;) et le capitaine Nemo dans Vingt mille lieues sous les mers qui a du inspirer l'illustrateur de la revue.

      Supprimer