dimanche 24 janvier 2016

Navy (Impéria)



NAVY est une revue de l'éditeur Impéria.
179 numéros d'avril 1963 à septembre 1970. Format 13 x 18 cm. 68 pages. 22 recueils.
La revue présente essentiellement des récits complets de guerre (maritime) d'origine britannique issus de la revue de poche "War at Sea Picture Library". On peut y lire des bandes de Juan Zanotto, Victor de la Fuente ou Hugo Pratt. Les premiers numéros reprenaient d'ailleurs les couvertures de la revue anglaise.
Comme la revue britannique ne compta que 36 numéros, Impéria confia à son équipe de scénaristes et dessinateurs espagnols le soin de créer de nouveaux récits.
La revue commença avec des couvertures entourées de "flots bleus" jusqu'au numéro 12. Cette présentation disparut ensuite. Il semblerait que la revue War ait succédé à Navy.


              Juan Zanotto

Juan Vanni Zanotto est né le 26 septembre 1935 en Italie à Cuceglio, dans la région de Turin en Italie. Toute sa famille s'expatrie en Argentine lorsqu'il a 13 ans. Il débute dans la bande dessinée en 1953 pour Editorial Codex. A partir de 1954, il dessine notamment Rick della frontiera , El Mundo del Hombre Rojo (légendes des indiens d'Amérique du Nord) un an plus tard, deux westerns écrits par E. Grassi. À la fin des années 50, il s’installe à Londres et entame une collaboration de plusieurs années avec l'agence de publications anglaise Fleetway (récits de guerre publiés dans "Air Ace Picture Library", "War at sea Picture Library" et "Battle Picture Library", traduits pour certains en France par Impéria dans Rapaces, Rangers, Sergent Guam et Navy.

                   Victor de la Fuente

Né en 1927, dans les Asturies (en Espagne), Victor de la Fuente débute sa carrière très jeune dans la publicité et dans l’illustration. De 1940 à 1959 il s’installe sur le continent américain, entre le Chili (où il fonde une agence de pub) et les États-Unis. Il dirige la revue El Peneca, de 1944 à 1945, et travaille également pour la Dell Publishing de New York.
En 1959, il revient en Europe où il travaille pour le marché britannique (pour la Fleetway de Londres et les Écossais de la DC Thompson). C’est à cette période, en 1960 exactement, qu’il rencontre Victor Mora, scénariste avec lequel il va créer le western « Sunday  » : série publiée, en France, dans le pocket Pistes Sauvages en 1972, dans le quotidien France-soir en 1974 et 1975, dans le Nouveau Tintin en 1977 et 1978  et dans deux albums édités par Hachette.




Navy - 052 - Mer en furie
                  Navy - 052
Un U-Boote se cache au milieu d'un convoi et est attaquer avec des grenades sous-marines par un navire d'escorte américaine.

Vu du côté Allié
Après la chute de la France, le Royaume-Uni, pour continuer son combat contre l'Allemagne nazie, ne peut plus compter que sur un ravitaillement venant d'outre-mer, principalement de son Empire colonial ou du continent américain. L'effort de guerre britannique est constamment tributaire des importations de pétrole et de matières premières, et de la moitié del'alimentation humaine (en calories). Tout repose sur la capacité de transport disponible. Un cargo moyen, comme les Liberty-Ships, transportent 10 000 tonnes de fret. Un seul de ces cargos peut transporter l'équivalent de 300 chars, 3 millions de fusils ou 10000 tonnes de viande. L’URSS. Elle sera ravitaillée, en partie, par des convois passant par l'Arctique. Pour une bonne part, les fournitures transitent par les îles Britanniques ; le reste est apporté par les cargos des convois de l'Atlantique qui les quittent pour gagner directement l'Islande. En novembre 1941, ce sont 500 000 tonnes de nourriture qui sont envoyées aux Soviétiques.

Avril 1941 : en un mois la Luftwaffe, flotte aérienne allemande et les U-Boot, surnommés les « loups gris », coulent près de 600 000 tonnes de navires alliés. Après que la Luftwaffe a été envoyée combattre sur le front de l’Est, seuls restent dans l’Atlantique les bombardiers à long rayon d’action. Ces derniers repèrent les navires alliés et transmettent leurs coordonnées aux sous-marins qui interviennent alors en meutes, réalisant de véritables carnages parmi les convois.
L’U-109 a organisé un total de neuf patrouilles de guerre dans sa carrière 
et a coulé 12 navires ennemis pour un total de 79 969 tonnes. 
Le 4 mai, Il a été coulé par quatre grenades sous-marines 
d'un avion de la RAF libérateur (89 Escadron) au sud de l'Irlande
Günther Prien figure au 9ème rang des commandants d'Unterseeboots les plus titrés de la seconde guerre mondiale, totalisant 31 victoires à bord de son U-47. Le sous-marin de Günther Prien disparaît corps et bien le 7 mars 1941, détruit par une de ses propres torpilles.
Otto Kretschmer - En novembre 1940, il coule trois croiseurs commerciaux armés pour un total de plus de 46.000 tonnes. À cette époque, "Otto le taciturne" devient le "roi du tonnage" parmi les sous-mariniers et il ne sera jamais détrôné. Lors de sa dernière patrouille, il aura beaucoup de réussite et attaquera 10 navires. Il sera capturé après avoir sabordé l'U-99 le 17 mars 1941 à 03h43 au sud-est de l'Islande après avoir été endommagé par des charges de profondeurs lancées par le destroyer britannique HMS Walker. Kretschmer parviendra à faire surface et sauvera 40 de ses 43 hommes d'équipage  avant que le sous-marin ne plonge pour la dernière fois. Après sa capture, il passera plus de six ans et demi en captivité dont quatre ans au camp 30 situé au Canada

Navy - 060 - A cause d'une lettre
          Navy - 060

 
Un COPP canoé avec le lieutenant Bob Smith
L’opération Fortitude, en vue du débarquement allié du 6 juin 1944, a consisté en la collecte de renseignements sur la nature des obstacles installés sur les plages et sur la composition du sable. Une unité est mise en place, baptisée COPP (« Combined Operations Pilotage Parties »). Elle est formée d’hommes-grenouilles qui doivent débarquer silencieusement de petits sous-marins ou de canoës. Ces hommes-grenouilles effectuent un grand nombre de missions à partir de janvier 1944. Fin février, ces missions sont interrompues afin de ne pas éveiller l’attention sur cette zone en cas d’incident.








Sergent Bruce Ogden-Smith et  le Major général Logan Scott-Bowden
                          

Bowden est l'un des derniers membres survivants de l'organisation de la COPP, et son histoire est typique du travail de l'unité. Au nouvel an 1943, comme « Royal Engineers Majors » de 24 ans, il est monté sur une canonnière à Gosport, avec son compagnon le sergent Bruce Ogden-Smith, pour une mission top secrète afin d'arpenter la zone autour de la plage de Ver-sur-Mer. Pour assurer l'atterrissage en toute sécurité de chars et véhicules blindés lourds, les planificateurs du débarquement avait besoin d’avoir des informations  sur les plages de Normandie. Sous le nez de l'ennemi, la paire a pris des mesures détaillées le long de la plage avec des tarières métalliques et les stockant dans des conteneurs spéciaux pour l'analyse des échantillons à leur  retour au Royaume-Uni.

Navy - 136 - Canonnière en patrouille





Des artilleurs australiens bombardent les positions italiennes à Bardia, en Libye, le 29 décembre 1940

Bardia (Lybie) - Les Italiens y ont construit d'importantes fortifications, pendant la Seconde Guerre mondiale, sous le commandement du général Annibale Bergonzoli. Le 21 juin 1940, la ville est bombardée par la 7ème escadre de la flotte britannique de Méditerranée. Le 9 décembre 1940, à la suite d’un nouveau bond enveloppant vers l’Ouest, au-delà de Tobrouk, une brigade blindée britannique, arrivée à la route côtière, a intercepté une importante colonne d’Italiens en retraite. Les troupes italiennes qui ont échappé à la capture se sont réfugiées à Bardia, où la 7ème division blindée britannique les a encerclées.Les troupes de l'Axe réoccupent la ville en 1941, et elle est reprise le 2 janvier 1942 par la 2e Division d'infanterie sud-africaine et des unités de cavalerie néo-zélandaises.
Les troupes sud-africaines, mal entraînées et équipées, subissent des pertes importantes, mais l'opération permet néanmoins la libération d'environ huit mille prisonniers de guerre alliés et la capture d'environ six mille prisonniers de l'Axe.


Des soldats britanniques près de Bardia, en Libye, le 5 janvier 1941

Des prisonniers italiens quittent Bardia, en Libye, le 5 février 1941

Navy - 001 - Le cargo du diable


Navy - 011 - Blocus


Navy - 030 - Les spéciaux


Navy - 033 - Un coup de chance


Navy - 034 - Les rescapés


Pour les amateurs des publications anglaise Fleetway (récits de guerre publiés dans "Air Ace Picture Library", "War at sea Picture Library" et "Battle Picture Library"), voici le n° 450



Merci aux scanneurs des n°1-11-30-33-34. Ils se reconnaîtrons. 













16 commentaires:

  1. Wunderbar!!
    Ein Wort: erstaunliche Arbeit, Meine Freundin Lulu!
    :4:

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Danke mein Freund, Korvettenkapitän Lulu tut sein Bestes um schöne Präsentationen zu geben.

      Supprimer
    2. Ich war ein Oberleutnant der Luftwaffe, Kapitän.

      Supprimer
    3. Doc...on est dimanche et tu ne nous a pas dis quel gâteau tu manges aujourd'hui!!!!

      Supprimer
    4. Gâteau renversé aux pêches, merci de me le rappeler ;)

      Supprimer
  2. Approuved par ze bdmag free exhumators corporation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Grand maître un effort s'il vous plait...la même phrase mais en allemand s.v.p.

      Supprimer
    2. Heu, je crois que ça va pas être possible mein Freund, Entschuldigung ( si google trad a bien fonctionné) :)

      Supprimer
    3. Je viens de lire le 1, très bon! Je me demande si ces BD n'étaient pas plus structurantes pour les jeunes que celles d'aujourd'hui.
      Gana

      Supprimer
    4. Qu'est-ce à dire?
      Un développement SVP ;)

      Supprimer
  3. ♪ In the navy ♫

    https://www.youtube.com/watch?v=InBXu-iY7cw

    :35:

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. http://www.ebay.fr/itm/song-sheet-THE-ARMY-THE-NAVY-and-the-AIR-FORCE-1938-ww2-/361112095742
      U-Boot
      https://www.youtube.com/watch?v=50YwLs8CnWw
      大東亜戦争海軍の歌 - Chant de la marine impériale japonaise
      https://www.youtube.com/watch?v=kR1Lqje5oys

      Supprimer
    2. Militaro-mélomanes, dirais-je ;)

      Supprimer
    3. C'est fou le ton théâtral des speakers de cette époque:"et le sous-marin par cette dure mer de novembre, reprend sa faction vigilante"...c'est pas beau ça...et la présentation, comme-ci l'U-Boot est un gentil douanier qui contrôle les navires dans l'Atlantique. .

      Supprimer