dimanche 18 décembre 2016

Colt




 

Colt est une revue de bandes dessinées en petit format parue chez l'éditeur Edi Europe, Snec et Sepp. 70 numéros du 08/1966 au 12/1976. Format de parution 13 * 18 cm. Principalement des histoires de guerre.

Je vous propose Colt n°05 et n°10


Cliquez sur "plus d'infos"





Lien: Colt - 005 
 



U-570 - LE SEUL NAVIRE AYANT ÉTÉ CAPTURÉ PAR UN AVION.

Chantier de construction Blohm & Voss à Hambourg.
Lancé le 20 Mars 1941.
Mise en service le 15 Mai 1941.
Affecté à la 3ème U-Flottille, à Kiel de Mai 1941 au 27 Août 1941
Kapitänleutnant Hans Joachim Rahmlow U-58, U-570
Du 24 Août 1941 au 27 Août 1941, départ de Trondheim pour l'Atlantique Nord. Hans RAHMLOW, commandant de l'U-570, est depuis peu aux U-Boote (Avril 1940). Il a commandé l'U-58, U-Boot d'entraînement, du 25 Novembre 1940 au 06 Avril 1941. Sur quarante trois hommes d'équipage, seul quatre ont effectué des patrouilles de guerre (l'ingénieur mécanicien Erick MENSEL, deux second-maîtres et un homme d'équipage). Le 1er Officier, Bernhard BERNDT, est depuis six ans dans la Kriegsmarine, mais vient juste d'arriver aux U-Boote. Le 2ème Officier, Walter CHRISTANSEN, a été admis au printemps...L'U-570 appareille de Trondheim à 08h00, le 24 Août 1941. De nombreux équipements présentent des problèmes (compresseur d'air bruyant, diesels mal réglés, des éléments de batterie sont mal arrimés, des T.L.T. sont indisponibles, un T.L.T. avant fuit, les hydrophones n'ont pu être réparés par manque de pièces de rechange etc...). Dès le départ, les hommes sont tombés malades, car très peu amarinés. La puanteur à bord est insoutenable. Le 26 Août 1941, il s'échoue et deux heures sont nécessaires pour reprendre la navigation. L'U-570 recherche le convoi Halifax 145 (HX 145). Le 27 Août 1941, il est positionné à quatre-vingts miles au Sud de l'Islande. Les hydrophones étant en panne, la recherche du convoi se fait en surface, à la vue. A 08h00, il plonge.


A 10h50, il vient en immersion périscopique et regarde si il y a du trafic en surface, mais omet de regarder le ciel.

Un bombardier  Lockheed Hudson se prépare à larguer des charges de profondeur.






























Il fait surface. Un "Hundson" du 269 Sqn (Squadron/Leader J.H. THOMPSON), basé à Kaldadarnes (Islande) le repère et lui lance quatre charges de profondeur. Les impacts des explosions sont terrifiants pour l'équipage.

 

Les cadrans des manomètres se brisent, les lumières s'éteignent, il se produit des fuites au niveau des batteries, dégagements de chlore. La ventilation s'arrête etc... C'est la panique et quelques hommes d'équipage montent à la passerelle et déploient un drapeau blanc... Le "Hudson" continue à cercler au dessus de l'U-570. THOMSON par radio donne sa position et demande de l'aide.
Deux des Lockheed Hudsons du squadron n°269 à RAF Kaldaðarnes (1941)




























Un autre "Hudson" du 209 Sqn (Hugh Eccles) en route pour l'Islande reçoit son appel et se dirige vers l'U-Boot.
L' U-570 juste après l'engagement - notez les lourdes vagues se brisant sur le pont du sous-marin, bas dans l'eau.





























Eccles prend des photos et sert de relais-radio. Thompson est ensuite relevé par un "Catalina" du 209 Sqn (F/O E.A. Jewiss) qui a coulé l'U-452 (K.L. Jürgen March), le 25 Août 1941.


Le dégagement de chlore l'empêche de plonger. Il envoie un message à Dönitz : "Impossible de plonger, suis attaqué par avion...". En réponse le Dönitz donne l'ordre à plusieurs U-Boote de venir lui porter assistance. L'U-82 (K.L. Siegfried ROLLMAN) fait route vers l'U-570 pour sauver l'équipage. Mais il ne peut le faire car les patrouilles ennemies l'en empêchent. Quand Derby-House à Liverpool, Quartier Général des 'Western approaches' capte les messages du Coastal Command et les messages échangés entre l'U-570 et Dönitz, c'est le branle-bas de combat. C'est une possibilité de capturer un U-Boot, avec sa machine Enigma, ses livres de code etc... L'Amiral Parcy NOBLE donne l'ordre à plusieurs bâtiments d'intercepter l'U-570 : deux destroyers quatre cheminées (four-stack) ex américains, le canadien "Niagara" et le britannique "Burwell" et quatre chalutiers anti-sous-marins britanniques "Kingstone Agathe", Northen Chief", Waswater" et le "Windernere". Derby House donne l'ordre au "Northen Chief" d'éviter que l'U-570 ne se saborde. Le "Northen Chief" (Capitaine N.L. KNIGHT) arrive sur les lieux à 22h00, il pleut et la visibilité est nulle.


Le "Catalina" de JEWISS et plusieurs "Hudson" cerclent au-dessus de l'U-570 et lâchent des fusées éclairantes, afin de montrer la route au "Northen Chief". KNIGHT prévient en scott à l'U-570 que si il se saborde, les survivants ne seront pas secourus... En réponse RAHMLOW dit "Je ne peux pas me saborder, sauvez nous demain, s'il vous plait !!!". Le 28 Août 1941, deux destroyers et trois autres chalutiers anti-sous-marins arrivent sur les lieux. Le commandant du destroyer britannique "Burwell" (S.R.J. WOODS) prend le commandement de la petite force navale.


Un "Northrop" avec un équipage norvégien apparaît au dessus de l'U-570 et lui lance deux charges de profondeur, sans aucun dommage. WOODS prend contact avec l'appareil par radio et évite ainsi une nouvelle attaque. Le "Kingston Agathe" (Lt H.B. CAMPBELL) essaye de passer une remorque, mais une mer forte l'en empêche.
L' U-570 est pris sous contrôle suite à l'abordage par quatre hommes armés de la Marine royale du HMS Kingston Agate. Leur radeau en caoutchouc Carley peut être vu attaché au flanc de l'U Boot; photo prise à partir d'un PBY Catalina lors d'un passage bas - Matin, le 28 Août 1941.































CAMPBELL et deux hommes d'équipage vont vers l'U-Boot dans un radeau sauvetage. En prenant beaucoup de risque, ils arrivent à passer une amarre. CAMPBELL reste à bord pendant cinq heures. Il part seulement après que l'équipage de l'U-570 soit arrivé à bord du chalutier. En dépit que plusieurs équipements de l'U-Boote ont été détruits avant le départ de l'équipage, il reste beaucoup de choses à découvrir.

L’U-570 échoué sur la côte de l'Islande à Þorlákshöfn, photo prise probablement 30 Août 1941

Le remorquage est entrecoupé de plusieurs incidents et de ruptures de remorques. L'U-570 arrive à Thorlakshafn (Islande), le 29 Août 1941.
Reddition de l'U570  par son commandant Hans-Joachim Rahmlow.



























Des officiers sous-mariniers montent à bord. L'intérieur de l'U-570 est complètement bouleversé. Des traces de vomis, des excréments, du pain, de la farine etc.. jonchent le sol. Les allemands ont cassé la direction de tir des torpilles, la console des hydrophones, le gyrocompas. Les experts concluent qu'il n'y a pas de danger à faire naviguer l'U-570. Un équipage réduit, commandé par George R. COLVIN arrive en Islande pour l'armer. Après quelques réparations mineures, l'U-570 fait route vers la Grande-Bretagne.
L'U-570 devient Graph




























Le 05 Septembre 1941, l'U-570 est remorqué vers Hvalfjord. Le 19 Septembre 1941, reprend la mer. Le 29 Septembre 1941 est rebaptisé H.M.S. "Graph" et est commandé par Peter B. MARRIOT. Il est affecté à Barrow-in-Furness, le 03 Octobre 1941.
Il est remis en état et fait de nombreux essais dans la Clyde, pour évaluer ses performances. Des tests de propulsion, de limite d'immersion, de temps pour plonger etc.. sont menés à bien. Il est à noter que les britanniques et les américains sont impressionnés par les performances de ce Type VII
En Septembre 1942, il devient opérationnel dans la Royal Navy.
Le 21 Octobre 1941 dans le Golfe de Gascogne, mène une attaque, sans succès, contre l'U-333 (K.L. Peter Erich CREMER). Quatre torpilles sont tirées, mais l'U-333 les évite.
Fin de l'année 1943, le "Graph" va en carénage à Chatam, mais des défauts apparaissent et il est mis en réserve à Aberdeen.
En Mars 1944, il est remorqué vers la Clyde pour y être ferraillé. Le 20 Mars 1944, il s'échoue sur l'île d'Islay (Ecosse) après avoir cassé sa remorque. Il est déséchoué et est ferraillé en 1947.
Drapeau de l'U-570 exposé à Londres


Lien: Colt - 010
 

9 commentaires:

  1. Merci tonton Lulu pour la présentation de cet épisode de la grande Histoire avec tes fiches toujours très bien documentées et merci pour le PF.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J’adore quand les récits de BD correspondent à de vraies histoires comme celle-ci qui raconte la capture de ce U-Boot.

      Supprimer
  2. Ah! Je ne suis pas le premier :)
    J'avais peur de devoir ressortir mon Colt Lulu 44 car l'endroit semblait désert...
    Mercis dominicaux à qui de droit, Gott mit Uns !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Colt 1860 Army: Munition : balles ogivale ou ronde en calibre .44, charge propulsive: 2 grammes de poudre noire...Ils ont intérêt à commenter car le colt 44 fait de méchants trous.

      Supprimer
  3. Pour les passionnés
    http://www.u-boote.fr/
    J'ai habité juste à côté de la base sous-marine de LA PALLICE ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Impressionnant la base de La Pallice…actuellement c’est une ruine, un musée ? Ça a quelle utilité?

      Supprimer
  4. https://www.youtube.com/watch?v=EBGnYq1U0E0
    "...Ce patrimoine est devenu public car racheté par l’Etat mais demeure inaccessible car délégué au port autonome, situation plus que paradoxale. A l’image du quartier après la désindustrialisation, elle est devenue invisible, insignifiante aux yeux des gens du quartier mais aussi de ceux de La Rochelle."
    Le site apparaît dans le film Das Boot (le bateau - 1981) de Wolfgang Petersen.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, j’ai regardé des extraits du film et on découvre le U-Boot qui sort de l’U-Bunker …on reconnait bien la base sous-marine de la Pallice…au moins ce vestige aura servi à quelque chose...et le film...une pure merveille.

      Supprimer