mercredi 21 décembre 2016

Crack



 

Editeur : Éditions Mondiales
Nombre de tome: 44 de 1958 à 1962
D'abord intitulée Crack, la revue change de nom au n°3: Creek
Dessins de Jacques Souriau
Texte de Renaud Fontenay

Robin des Bois par Jacques Souriau

Pendant les années 30, Souriau a produit beaucoup de dessins pour Lisette, Pierrot ou Robinson, mais c'étaient essentiellement des illustrations accompagnant des récits. Ce n'est que peu à peu qu'il s'est mis à dessiner des BD (Jean Bolide en 1938, le Justicier des Mers en 1939). Pendant la guerre de 39-45, ces illustrés disparaissent, et il trouve du travail aux éditions Daubin, qui produisent des "récits complets". C'est à ce moment-là que Souriau se tourne vraiment vers la bande dessinée.



Le premier récit complet date de 1942, et il a été publié dans la fameuse collection des "Cahiers d'Ulysse". Il s'intitule la Rivière Étincelante, et il a été réédité dans Hop N° 30.
Après la guerre, Souriau continue à fournir des illustrations pour Lisette ou Pierrot, mais il commence aussi à collaborer avec les Editions Mondiales. Il y dessine d'abord des récits complets, puis des séries comme Fléchauvent reporter ou le Retour de Robin des Bois qui paraissent dans l'hebdomadaire Tarzan.









A partir de 1946, Souriau commence à dessiner plusieurs séries dans les hebdomadaires des Editions Mondiales, Tarzan, l'Intrépide, puis Hurrah. Robin des Bois sera repris dans Hurrah, pour lequel Souriau dessinera jusqu'à sa mort en 1957.

 


En fait, Jacques Souriau ne s'est tourné que très tard vers la BD. Il avait déjà 60 ans en 1946, et avait derrière lui une longue carrière d'illustrateur. Cela peut se remarquer dans ses planches, qui sont toujours très soignées, mais qui manquent parfois d’un peu de mouvement.
Malheureusement pour Souriau, Del Ducca exigeait de ses dessinateurs qu'ils mettent 5 bandes par planche de BD, afin que les récits aient une certaine densité. Par ailleurs, les hebdomadaires l'Intrépide et Hurrah étaient de relativement petite dimension pendant les années 50, et les dessins ne sont donc pas toujours bien lisibles.

Autre série de Souriau publiée aux Editions Mondiales, Handjar le Justicier a également connu une assez longue carrière,
 

C'est en fait une histoire de pirates, qui a été publiée dans l'Intrépide de 1952 à 1955. Handjar est au départ un rajah hindou qui tombe prisonnier d'une bande de pirates, puis il devient lui-même un corsaire et un chef respecté. Comme tout héros de BD qui se respecte, il défend la veuve et l'orphelin et combat toute une série de forbans sans foi ni loi qui sillonnent la Mer des Caraïbes. L'action s'y déroule bien sûr sans relâche. Ce récit haletant publié du n°120 au n°273 fut imaginé par Yves Dermèze et Jacques Souriau entre 1952 et 1955.  Il fut réédité dans le pocket « Bambino » du même éditeur.

Je vous propose Crack n°1 et Creek n°5


Lien: Crack - 001

Merci au  scanneur/retoucheur pjp pour cette BD.

Bonne Lecture

8 commentaires:

  1. C'est toi le Crack, Pjp !!
    Merci beaucoup ainsi qu'à notre cher ami outre-quiévrain Lulu ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, pjp est le champion pour trouver du bon et du rare.

      Supprimer
  2. .... Je croyais que le champion c'était Midas ...
    http://www.dailymotion.com/video/x9bb44_pub-midas-alain-prost-80-s_creation

    RépondreSupprimer
  3. En tout cas super merci pour cette rareté !!!

    RépondreSupprimer
  4. Bien peu de commentaires pour cette rare revue mais comme c'est bientôt Noël voici un petit bonus cadeau :
    Creek - 05 (nov 1958).cbz
    Bonne lecture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Altaïr, je me suis permis d'ajouter ton n° 5 à la fiche...et merci au scanneur.

      Supprimer