samedi 30 janvier 2016

Pecos Bill

Le tireur le plus rapide à l'ouest du Pecos, c'est Bill!
Pecos Bill
Revue PF bimensuelle parue chez PEI
sur titrée "Aventures de..." et sous titrée "le légendaire héros du Texas"
52 n° de novembre 1950 à décembre 1952
6 albums
format 140x205 mm, 32 pages en couleurs et N&B
En 1953, la numérotation reprend au n°1 pour 24 n° ainsi de suite chaque année jusqu'en 1957!
Au total la revue aura 166 n° et 20 albums
La série qui donne son nom à la revue est:
Pecos Bill
série italienne créée en Italie en 1949 dans Albi d'Oro par le scénariste Guido Martina et le dessinateur Pier Luigi De Vita puis superbement dessinée par Rafaele Paparella mais aussi D'Ami, Canale et Dino Battaglia.
Pecos Bill est une sorte de justicier, figure mythique de l'Ouest américain, armé seulement de son lasso et chevauchant son cheval, le fougueux Tempête (ou Cyclone suivant les revues), il vient en aide aux caravanes et aux faibles jeunes femmes contre des  bandits de tout acabit, des indiens féroces et autres malfaisants. Grand blond athlétique n'hésitant pas à user de ses poings, vêtu d'un pantalon à longues franges et d'un gilet en cuir, il plait beaucoup aux dames sans qu'on lui connaisse de fiancée attitrée, toutefois peut-être une préférence pour  Micaela, la matadora qui malheureusement mourra dans ses bras.
En compagnie de Davy Crockett et Calamity Jane, ses deux compagnons de route et même parfois de Kora, une louve, Pecos Bill passe l'essentiel de son temps à sauver la veuve et l'orphelin tandis que Davy Crockett apporte une touche d'humour et Calamity Jane, une voleuse repentie, la touche féminine, mais aussi un côté un peu plus sombre. (WikiPf)

** 
Les premiers récits évoquant ce personnage ont été publiés en 1917 par Edward O'Reilly pour The Century Magazine, et réimprimés en 1923 dans le livre Saga of Pecos Bill. O'Reilly a déclaré que ces récits faisaient partie d'une tradition orale des contes racontés par des cow-boys au cours de l'expansion vers l'Ouest.

Pecos Bill, huitième et dernier enfant d'une famille de pionniers en route vers l'Ouest, tombe à 6 mois du chariot familial. Recueilli par des coyotes et élevé par eux, il ne sera retrouvé que des années plus tard ayant appris le langage des oiseaux, des serpents et autres animaux des plaines du Far West. Devenu propriétaire d'un ranch, il travaille sa technique du lasso (un crotale lui sert de corde) pour tout attraper même une tornade l'empêchant ainsi de ravager sa propriété. Au passage il invente le rodéo pour distraire ses cowboys. Son étalon blanc est surnommé Faiseur de veuves car personne à part Pecos n'a jamais pu le monter ni même sa fiancée anglaise Slue-Foot Sue. Il serait mort littéralement  de rire en voyant  un type de l'Est accoutré comme un cowboy d'opérette.

Pecos Bill apparait au cinéma dans le film d'animation Disney de 1948 Mélodie Cocktail. En 1995, il sera interprété par Patrick Swayze dans le film Les Légendes de l'Ouest (Tall Tale).


Infos complémentaires:
http://www.dlgdl.com/GENPAGES/DSE_CPBI.HTM
http://www.bd-pf.fr/Serie_3213-pecos-bill.html
http://www.bedetheque.com/serie-19231-BD-Pecos-Bill-Aventures-de-PEI-1re-serie.html
http://www.stiring.net/bd/pecos/
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pecos_Bill

jeudi 28 janvier 2016

Le Trou Noir

Adaptation en Bd du film réalisé par Gary Nelson (production Walt Disney Pictures) et sorti en 1979. Cette histoire avait été publiée auparavant dans "Le Journal de Mickey" dans la même année.

C'est une des oeuvres modernes de Jack Kirby parmi les moins connues et dont seule l'édition française en propose une version complète.

Il est certes possible de trouver des planches en anglais sur le Net, certaines en couleurs,d'autres en noir & blanc, mais rien de complet, loin de là, au grand dam des lecteurs anglo-saxons.





Résumé : Depuis que l’homme s’est rendu compte de l’immensité infinie de l’univers, il n’a cessé de rechercher des traces de vie extra-terrestre… Le vaisseau Palomino est en fin d’exploration d’une région inconnue de la galaxie. Ce 24 décembre, un vaisseau spatial se matérialise soudain sous forme d’hologramme au milieu de l’équipage ébahi. Il s’agit du Cygnus, un vaisseau-sonde disparu lors d’une mission quelque 20 ans plus tôt et qui maintenant se trouve au bord d’un trou noir, la force la plus destructrice de tout l’univers.



Le Cygnus ?… il était habité et son équipage dirigé par le docteur Reinhardt dont la fille d’un membre de l’équipage d’alors –Kate- fait partie de la présente mission. Le Cygnus est un témoin du passé et le commandant du Palomino décide de lui rendre une ultime visite.


Le vaisseau s’immobilise bientôt à côté de son « vieux frère », lequel s’illumine soudain. Y aurait-il encore quelqu’un à bord ?… L’équipe d’inspection, accompagnée du robot V.I.N.C.E.N.T. pénètre bientôt par un sas d’ouverture. Que vont-ils découvrir ? …














Production Disney atypique, née de la vague de science-fiction déferlant sur le monde à l’époque, Le trou noir est assez méconnu, malgré un casting bien pourvu, jugez plutôt : Anthony Perkins, Robert Forster (Jackie Brown) et  Ernest Borgnine (La horde sauvage, L’aventure du Poséidon).

Le trou noir est tributaire de nombreux récits de science-fiction, de façon on ne peut plus flagrante : beaucoup de Planète interdite pour la structure générale, Star Wars pour le décorum et les pistolets laser, et un brin de 20 000 lieues sous les mers... En secouant bien, vous obtenez le cocktail du Trou noir, auquel il faudra ajouter le côté mystique de 2001, l’odyssée de l’espace !!!!


Le terme « trou noir » a été inventé par le physicien américain John Wheeler en 1967, pour décrire une concentration de masse-énergie si compacte que même les photons ne peuvent se soustraire à sa force gravitationnelle. Un trou noir est, d'abord et avant tout, caractérisé par l'existence d'un horizon : c'est la surface sphérique dont même la lumière ne peut sortir, et en deçà de laquelle même cette dernière est inexorablement entraînée vers une singularité centrale. Les trous noirs stellaires se forment à l'occasion de l'effondrement gravitationnel de certaines étoiles massives qui explosent en supernova. On sait qu'il existe des trous noirs ditssupermassifs contenant de quelques millions à quelques milliards de masses solaires dans les galaxies, mais l'on necomprend pas bien comment ils se forment. Il pourrait exister des minitrous noirs issus des phases très primitives de l'univers à sa naissance.



Infos sur la bd :
Editeur : Hachette 
Année : Janvier 1980
Scénario & dessin : Jack Kirby
Couleurs : <Quadrichromie>
Dépot légal : 01/1980

mardi 26 janvier 2016

Navy (suite)



 


Suite de la fiche du 24/01/2016
NAVY est une revue de l'éditeur Impéria.
179 numéros d'avril 1963 à septembre 1970. Format 13 x 18 cm. 68 pages. 22 recueils.
La revue présente essentiellement des récits complets de guerre (maritime) d'origine britannique issus de la revue de poche "War at Sea Picture Library".

Je vous propose les n°77-92-93-94

dimanche 24 janvier 2016

Navy (Impéria)



NAVY est une revue de l'éditeur Impéria.
179 numéros d'avril 1963 à septembre 1970. Format 13 x 18 cm. 68 pages. 22 recueils.
La revue présente essentiellement des récits complets de guerre (maritime) d'origine britannique issus de la revue de poche "War at Sea Picture Library". On peut y lire des bandes de Juan Zanotto, Victor de la Fuente ou Hugo Pratt. Les premiers numéros reprenaient d'ailleurs les couvertures de la revue anglaise.
Comme la revue britannique ne compta que 36 numéros, Impéria confia à son équipe de scénaristes et dessinateurs espagnols le soin de créer de nouveaux récits.
La revue commença avec des couvertures entourées de "flots bleus" jusqu'au numéro 12. Cette présentation disparut ensuite. Il semblerait que la revue War ait succédé à Navy.


              Juan Zanotto

Juan Vanni Zanotto est né le 26 septembre 1935 en Italie à Cuceglio, dans la région de Turin en Italie. Toute sa famille s'expatrie en Argentine lorsqu'il a 13 ans. Il débute dans la bande dessinée en 1953 pour Editorial Codex. A partir de 1954, il dessine notamment Rick della frontiera , El Mundo del Hombre Rojo (légendes des indiens d'Amérique du Nord) un an plus tard, deux westerns écrits par E. Grassi. À la fin des années 50, il s’installe à Londres et entame une collaboration de plusieurs années avec l'agence de publications anglaise Fleetway (récits de guerre publiés dans "Air Ace Picture Library", "War at sea Picture Library" et "Battle Picture Library", traduits pour certains en France par Impéria dans Rapaces, Rangers, Sergent Guam et Navy.

                   Victor de la Fuente

Né en 1927, dans les Asturies (en Espagne), Victor de la Fuente débute sa carrière très jeune dans la publicité et dans l’illustration. De 1940 à 1959 il s’installe sur le continent américain, entre le Chili (où il fonde une agence de pub) et les États-Unis. Il dirige la revue El Peneca, de 1944 à 1945, et travaille également pour la Dell Publishing de New York.
En 1959, il revient en Europe où il travaille pour le marché britannique (pour la Fleetway de Londres et les Écossais de la DC Thompson). C’est à cette période, en 1960 exactement, qu’il rencontre Victor Mora, scénariste avec lequel il va créer le western « Sunday  » : série publiée, en France, dans le pocket Pistes Sauvages en 1972, dans le quotidien France-soir en 1974 et 1975, dans le Nouveau Tintin en 1977 et 1978  et dans deux albums édités par Hachette.

vendredi 22 janvier 2016

Le Fabuleux monde de Krypton




Le monde fabuleux de Krypton est le titre d'une

série d'histoires publiées dans les années 70 dans la série US Superman (1°). 



Première publication dans le N° 233.




La parution n'est pas "linéaire" puisque 27 épisodes publiés entre janvier 1971 et septembre 1982. La série prendra fin donc avec le N° 375. 


A noter une publication dans SUPERMAN FAMILY N° 182 (mars 77)



En france on retrouvera presque l'intégralité de ces aventures dans
 plusieurs publications et pas forcément dans l'ordre !

C'est principalement sagédition qui se chargera de 
la publication dans notamment :

Superman Géant (2° série)
Batman et Superman Géant
















Superman Poche
Superman et Batman et Robin




























Mais aussi chez Arédit / artima

Flash (Pop Magazine )

La série est décrite comme "les récits inédits de la planète natale de Superman". On y retrouvera bien sur les parents de Superman, d'ailleurs la série débute d'ailleurs avec Jor-el le 36 Norzec 9994 soit heu, il y a quelques années et nous relate sa rencontre avec Lara. Les 2 premiers numéros (233 et 234) sont tiré du psycho-journal de Jor-el.

Les histoires seront également centrées sur les questions sociales, la géographie sans oublier la faune et la flore parfois étrange de Krypton ! Connaissez vous le vieux continent appelé Urrika ? La Mer Bouillante ? La Forêt de Verre ou Les Chutes de Feu ? Non ? Et bien grâce au BdMag vous allez enfin pouvoir découvrir ces lieux fantastique et en apprendre davantage sur la planète natale de Superman !

Urrika
Lurvan

























La planète Krypton était située à 50 années-lumière de la Terre dans la galaxie de Xeno, tournant près d'un gigantesque soleil rouge, baptisé Rao et apparue 9 milliards d'années auparavant en même temps que sa galaxie Xeno, les traces des premiers humanoïdes remontant elles à 1 milliard d'années. Ils en outre particulièrement vulnérables à la magie et disposent d'une technologie ayant des siècles d'avance sur la nôtre, ayant par exemple inventé le télescope ou le moteur électrique bien avant que les êtres humains n'en aient eu l'idée. Cette dernière est basée sur des cristaux où peuvent être stockées d'énormes quantités d'informations et doit beaucoup à la Maison des El, l'une des nombreuses dynasties composant ce peuple, basée sur des castes, les deux plus importantes étant les guerriers d'un côté, et les savants de l'autre, dans lesquelles les El s'illustrèrent à de nombreuses reprises tout au long de l'Histoire kryptonienne.




Sources et lien utiles :
Série VO : Superman (1°)
http://sorcerersskull
http://comicsgen
http://anniceris.blogspot

mercredi 20 janvier 2016

Les Chroniques de Krypton

Nous sommes en 1981 et Krypton n'a pas encore livré tout ses secrets.


 Dc décide donc de continuer d'étayer la légende de la planète au soleil rouge avec ces Chroniques.

Encore une mini série sorti entre septembre et novembre de l'an de grâce 1981, et ce, of course pour les States.

Il faudra que le lecteur francophone attende juin 1982 et le Superman géant (2°série) n) 17 pour enfin découvrir cette mini saga.


Tout commence par la convocation de Clark Kent et de Perry White dans le bureau de leur supérieur Morgan Edge .


Il veut produire une biographie sur Superman. Il demande donc à Kent la lourde tâche d'enquêter sur les racines de Superman. Kent accepte à contre-coeur, ne connaissant lui même que peu de choses sur ses origines.



Il se transforme alors en superman et rejoint la Forteresse de Solitude. 
Sur place il retrouve sa cousine Supergirl. Heureux hasard, c'est le jour de jonction des 
axes cosmiques ou plus simplement le jour où le monde de Kandor réintègre 
notre système dimensionnel !


Nos deux Kryptoniens embarquent à bord d'un vaisseau spatial pour rejoindre la ville de Kandor située sur la planète Rokyn. Sur place, Van-zee montre à Superman le mausolée dédié à la mémoire des honorables membres de la maison des El. L'histoire débute sur le récit de l'un de ses ancêtres, un certain Gam-el (sans jeu de mot, c'est un blog sérieux ici ), architecte de son état.

Sources et infos :
https://www.mycomicshop
http://www.comicsvf.com/fs/17234.php

lundi 18 janvier 2016

LE MONDE DE KRYPTON

LE MONDE DE KRYPTON
(série 1)
World of Krypton (1st Series)
(DC, 1979)



L'histoire de Superman est familière pour tout(es) fans du super-héros Kryptonien. Pour ceux qui ignorerait encore la genèse du super-héros rouge et bleu je vous refait un mini topo :

Sur une planète sur le point de mourir, Jor-El savant de la planète Krypton sauve son fils unique, Kal-El en le plaçant dans un minuscule vaisseau spatial à destination d'un planète ou il pourra survire. 



Ce bébé finira par arriver sur la planète Terre, où le soleil jaune de notre monde réagit avec sa physiologie en lui procurant des pouvoirs remarquables. Kal-El, rebaptisé Clark Kent deviendra l'unique Superman !


Mais avant ?



Que s'est-il passé sur Krypton ?




Et bien assez peu de détail à part une ou deux pages dans Action Comics # 1.

Il faudra attendre 1979 pour que DC décide de publier cette 
mini série narrant les derniers jours de Krypton.



La série VO 





01 - The Jor-El Story (23 pages) - (07/79)
(Paul Kupperberg / Howard Chaykin / Murphy Anderson)
02 - This Planet Is Doomed ! (23 pages) - (08/79)
(Paul Kupperberg / Howard Chaykin / Murphy Anderson)
03 - The Last Days Of Krypton (20 pages) - (09/79)
(Paul Kupperberg / Howard Chaykin / Frank Chiaramonte)


En france, la série fut publiée dans Batman poche N° 26 et dans Superman poche N° 31 et N°34





Batman Poche (Sagédition) n° 26 (02/80) - L'histoire de Jor-El alias Superman
Superman Poche (Sagédition)  n° 31 (03/80) - La planète est condamnée !
Superman Poche (Sagédition) n° 34 (06/80) - Orphelin des étoiles