mercredi 29 juin 2016

Danger (suite)


 

 Danger est une revue de bandes dessinées petit format parue chez l'éditeur Edi Europe Snec et Sepp. 63 numéros du 03/1966 au 10-1976. Récits de guerre. Episodes trouvés : - Bataille Aérienne - Bataille Sous Marine - Espionnage - Guerre - Guerre du Pacifique - Hannibal - Humour - Résistance - Serge Robert Brigitte

Je vous propose Danger n°09-22-33
Cliquez sur "plus d'infos"

lundi 27 juin 2016

Pampa

Aujourd'hui une ballade en Argentine? ou Western avec...
Revue mensuelle parue aux éditions Lug
32 n° du 09/1954 au 04/1957
format 160x210; 48 pages en Noir et Blanc
5 albums

Les couvertures sont de Roy D'amy (Rinaldo Dami), et reprises pour Spécial Rodéo et Ombrax.

Séries principales:
- Stormy Red (1 à 6)
série italienne
Stormy Red (est-il roux?) accompagné par le truculent Pardo  essaye de rétablir la justice auprès des opprimés et victimes nombreuses de l'Ouest américain tout en jouant des chansons sur sa guitare.

- Bull Rockett, l'homme de demain (5 à 32)
série argentine précédemment éditée dans la première revue de Lug Plutos.
Bob Gordon, reporter au quotidien Bayly, est envoyé par son rédacteur en chef à Las Vegas, à l’occasion d’un nouvel essai atomique. Il a pour consigne de prendre contact avec un certain Bull Rockett, ancien champion de boxe 1945 en catégorie poids moyens dans la Marine où il était sergent, par ailleurs pilote d’engins en tout genre. Mais Bull Rockett est surtout un inventeur génial et un scientifique réputé, membre du très fermé Comité de l’Energie Atomique. Après une prise de contact houleuse, les deux hommes sympathisent et Bull révèle au jeune journaliste qu’il est persuadé qu’un espion à la solde d’une puissance étrangère se dissimule au plus haut niveau de l’équipe en charge des essais atomiques… 
A l’issue de cette première aventure, Bob Gordon – qui n’a pas eu le temps d’écrire l’article demandé – perd son travail, mais est engagé par Bull Rockett comme assistant, en renfort de Slim « Pig » Pigmy, le mécanicien de Bull. Le trio est formé ! 
A noter que cette première histoire est racontée post eventum du point de vue de Bob Gordon ; cela deviendra une des caractéristiques narratives de cette série, à l’origine d’espionnage, mais qui intègre très vite de nombreux éléments de super-technologie et basculera à plusieurs reprises dans la pure science-fiction. 
Tai-Fu, Cité engloutie 
Par un caprice géologique, Tai-Fu, "île du rire éternel, cité de luxe et de plaisir avec la cour la plus fastueuse du monde" a été engloutie dans les eaux de la Mer Jaune, au cours d’une nuit de l’an 1215. Légende ? Il semble que non, car un navire océanographique vient de remonter à la surface d’étonnants vestiges archéologiques.
Pampa 5 (1.1955) et 6 (2.1955)
Nouvelle version (sous le titre Taï-Fu, cité engloutie) Hondo 107 (15.6.1965) ; dessin : Dino Zuffi

Opération DDT
Bull Rockett se rend à Niki-Niki, un îlot du Pacifique, pour tester l’emploi tactique de poussière radioactive. Mais le croiseur qui les emporte est soudain pris dans un violent typhon alors que ce n’est pas du tout la saison et un porte-avion est bientôt porté disparu. Sur l’atoll dévasté, Bull retrouve le responsable en la personne d’une vieille connaissance, le sinistre Docteur Okimoto. Celui-ci est l’inventeur de la bombe à super-vide "capable d’anéantir toute vie dans un rayon d’un kilomètre et de produire les pires typhons".
Pampa 7 (3.1955)

Le Tank Invincible
Un mystérieux inconnu exige que les savants atomistes du pays lui soient pas livrés, sous peine de destruction de la ville de New-York par un énorme engin blindé de son invention, entre autre équipé d’un lance-flammes atomique qui rend radioactif tout ce qu’il touche. Les autorités tentent d’abord de le détruire mais les bombardiers envoyés sont abattus en moins d’une minute. Le Général Lenson se propose alors de lancer ses parachutistes à l’attaque. Mais Bull Rockett prévoit un nouveau désastre et propose un autre plan afin de pénétrer dans la base ennemie.
Pampa 18 (2.1956) à 22 (6.1956)

Les aventures de Bull Rocket sont l’œuvre du scénariste Hector G. Oesterheld, pour la revue argentine Misterix. Les débuts de la série sont assez peu documentés. Selon certaines sources, elles débutent dans le n°176, daté 1.2.1952, dessinées par Paul Campanini – selon d’autres sources, les premières aventures auraient plutôt été dessinées par Julio Schiaffino. Ce qui semble établi, c’est que Francisco Solano Lopez prend assez rapidement le relais. Pour tout dire, les différences graphiques ne sautent pas aux yeux… et l’hypothèse d’un travail de studio ou pour le moins collaboratif n’est pas à rejeter a priori. Cette première version de la série a été traduite et publiée en France dans Plutos puis Pampa, en 1953/1957. 
Certains commentateurs affirment par ailleurs que vers 1955, Hector Oesterheld aurait remanié ses scénarios, en collaboration avec son frère Jorge, pour une série de 9 histoires de Bull Rockett publiées pour Editorial Frontera – la dernière étant sur un scénario original. 
Quelques années plus tard, le scénario d’Oesterheld est à nouveau repris, quasiment à l’identique, pour une nouvelle version graphique modernisée pour le compte des Editions Lug. Dessinées cette fois par Dino Zuffi, les aventures de Bull Rockett, "L’homme de demain", sont publiées à partir de 1963 dans Blek, puis ponctuellement dans plusieurs numéros de Spécial Rodéo, Hondo et Nevada. Trois des derniers épisodes de cette seconde version sont dessinés par Bertrand Charlas. 

Le 27 avril 1977, comme nombre d’intellectuels et d’artistes, Hector G. Osterheld est arrêté, et avec lui sa famille, par la junte militaire qui a pris le pouvoir en Argentine. Très certainement assassiné sans autre forme de procès, on ne l’a jamais revu. 
- Sergent York (1 à 17)
Les Légionnaires du West (sic)
série italienne, dessin et scénario de Roy D'Amy
En 1870, le gouvernement américain face au problème de l'expansion des colons dans le Far-West créa la Western Foreign Mounted Legion (La légion étrangére à cheval de l'Ouest) pour assurer la justice et l'ordre dans ces immenses territoires. Des hommes de tous les pays en faisaient partie.
Le sergent York est le héros de ce western. Il fait partie de l’armée américaine et est basé à fort Hope. Il est sous les ordres d’un colonel mais en réalité c’est York qui s’occupe de l’organisation du fort. Pour l’aider dans ses missions, notre héros peut compter sur son ami Caruso entre autres.

La censure des années 50 a aussi frappé le Sgt York (pourtant il n'y avait guère de quoi)  l'épisode  "Les Cavaliers du Démon" n'a pas été  publié dans Pampa cependant il l'a été lors de la réédition dans Ombrax en 1973.
- Rocky (21 à 24)
Aventures western de Rocky Palmer accompagné de Tim Nolan, un garçon débrouillard, et Wisky Bock, un vieux trappeur,

séries annexes:

- Concombre (3-4)
série humoristique italienne par Giorgio Rebuffi
Ici le héros (Beppe en italien) est seul alors qu'on le connait associé à Pipo dans la revue du même nom.

- les Trois Bill (19)
série italienne "Il Tre Bill" de Roy D'Amy, scénario de Gian Luigi Bonelli

- Buster Bir (23)

Infos complémentaires:
http://www.dlgdl.com/GENPAGES/DSE_CPA1.HTM
http://www.bd-pf.fr/Serie_3157-pampa.html
http://www.bedetheque.com/serie-26266-BD-Pampa-Lug-1re-serie.html
https://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9ctor_Germ%C3%A1n_Oesterheld


samedi 25 juin 2016

Gazelle blanche

Gazelle Blanche

Revue hebdomadaire de l'éditeur Sage.
52 numéros de juin 1949 à juin 1950.
Hebdomadaire de type récit complet au format 15 x 20,5 cm. 12 pages en noir et blanc
Ranch Magazine prit sa suite en 1950
2 albums

Couvertures : Ingam (1-23), Carlo Savi-Ingam (24-28), Pini Segna qui signe Pinin (29-44) et Marculetta (45-52)

Série principale:

Gazelle Blanche
Série italienne appelée Aquila bianca par Ingam alias Enzo Duflocq Magni puis Carlo Savi, Pini Segna et Marculeta durant 28 fascicules en 1949 pour l'éditeur italien Arc. 
Série reprise sous le titre Kerwo dans Heroic (grand format) (n°150-172) en 1956-57 puis dans Le Petit Shérif petit format n°1-20 en 1957-58.

Deux tribus indiennes du Canada trouvent la paix grâce à une enfant blanche tombée du ciel, qui, devenue jeune fille devient la compagne d’Ervo,fils du chef de la tribu des Castors, accompagnés dans leurs aventures par le trappeur Rugby, sa nièce Minie et le chien-loup Lip.

série annexe:

Tom Bill : la grande aventure de Boy
dans le dernier numéro, annonce Ranch Magazine qui succède à Gazelle Blanche.

Infos complémentaires:
http://www.danslagueuleduloup.com/GENPAGES/DSE_CGBL.HTM
http://www.bd-pf.fr/Serie_1867-gazelle-blanche.html

jeudi 23 juin 2016

Index


  • Dans la Famille : Périodiques, Petits Formats,
  • Editeur principal : IMPERIA  .
  • Nombre de pièces connues : 20 (série terminée)
        Albums/Fascicules Originaux : 16
        Intégrales ou recueils : 4 

  • Plage temporelle couverte :
        Plus ancien au n° 1 daté 11/1972
        Plus récent au n° 16 daté 02/1974

  • Autres informations (par défaut):
    Album Poche, 130x180 - Couverture Brochée - Dos Cahier - 128 pages - Noir et Blanc


Impéria était un éditeur français de bande dessinée, de 1951 à 1986. C'est l'un des plus importants éditeurs de petit format.



Episodes trouvés : aventures - espionnages



il n'y a pas beaucoup d'info sur cette bd


Je vous propose le n° 13



http://www.multiup.org/fr/download/aa4147c3ca7e5dc93532c5841752126e/index_13.rar



bonne lecture,

jacques









mardi 21 juin 2016

Cyclone (suite)












Toni Cyclone, pilote de chasse et son mécanicien et ami Toto cambouis















Cyclone est une revue de bandes dessinées petit format paru aux éditions Arédit dans la collection Courage Exploit. 35 numéros au format 13 * 18 cm de mai 1974 à mai 1977. Récits mettant en scène Toni Cyclone et des récits complets d’aventures.

Je vous propose Cyclone n°27-30-31

Cliquez sur "plus d'infos"

dimanche 19 juin 2016

La maison du Mystère

La Maison du Mystère est une revue de bandes dessinées petit format (13*19) parue aux éditions Artima dans la célèbre collection Comics Pocket. 

La série compte 21 numéros  publié à partir du 4e trimestre 1975 jusqu'en avril 1983. 164 pages jusqu'au N°4 puis 132 pages jusqu'à la fin.

Sur titré « serez vous assez téméraire pour entrer dans … » chaque numéro, comme le manoir des fantômes sorti 6 mois plus tôt, est composé d’une multitude de courts récits d’horreur créés par les meilleurs auteurs du genre avec principalement du matériel DC Comics : Ghosts, House Of Mystery, House Of Secrets (1°), My Greatest Adventure, Secrets Of Sinister House, Tales Of The Unexpected (1°) et Unexpected . 



A noter que les N° 9, 10, 11, 13, 14 font exception puisqu'ils proposent des récits complets de Garth.

NUMERO 2
NUMERO 15







Vous pourrez remarquer les 2 couvertures similaires entre le 2 et le 15 
(avec le même contenu ???? )







L'amateur de PF remarquera également le recyclage des 
couvertures deja publiées dans d'autres publications :


Comics VF ne donne pas le détail pour les N° 2 et 5 : Pas de matériel "comics". Si quelqu'un peut en dire plus ....





Modification de la maquette de couverture à partir du No 17 présenté à droite











Sources & infos :



vous propose le numéro 1 datant de 1975
avec au sommaire :



La vengeance du vaudou (16 pages)
House Of Mystery #193 (1) (07/71) Voodoo Vengeance
(Alan Riefe / Tony deZuniga / Tony deZuniga)
Sombre nuit, sombres rêves (9 pages)
House Of Mystery #193 (2) (07/71) Dark Night, Dark Dreams
    (Gerry Conway (as Francis X. Bushmaster) / Bill Draut / Bill Draut)
Terreur dans la montagne (98 pages)
VO ???
La marionnette diabolique (14 pages)
House Of Mystery #191 (1) (03/71) No Strings Attached
    (Len Wein / Bill Draut / Bill Draut)
L'étranger qui habite en moi (10 pages)
My Greatest Adventure #60 (4) (10/61) The Alien Within Me!
    ( / Alex Toth / Alex Toth)
 L'enfant de la mort (2 pages)
House Of Mystery #196 (3) (11/71) Child Of The Dead
    (Jack Oleck / Wayne Howard / Wayne Howard)
Les mains du destin (5 pages)
Unexpected #117 (2) (02/70) Hands Of Death
    (Murray Boltinoff (as Al Case) / Jerry Grandenetti / Jerry Grandenetti)








vendredi 17 juin 2016

Paras



 

LE CINÉ-ROMAN

Raconter un film comme une bande dessinée, c'est-à-dire dans un style narratif tout à fait similaire et en incorporant des ballons : tel est le concept du ciné-roman, un genre populaire de création italienne, très en vogue dans les années soixante mais aujourd'hui totalement disparu. Durant la glorieuse décennie 60, quatre grands éditeurs italiens inondent à eux seuls le marché français : Franco BOZZESI, Arturo MERCURIO (éd. Lancio), G. PONZONI (éd. Victory, de Varenne, puis Edisirio) et ROVELLI (éd. La Torraccia). Le mélo, italien de préférence, le western et, à des degrés moindres, le film de guerre, de cape et d'épée, le péplum et le fantastique approvisionnent les kiosques. MERCURIO a une prédilection pour le mélo ("Ciné Succès", "Ciné Sélection", "Toi et Moi, "Avec Toi"), PONZONI verse aussi sa part de larmes ("Votre Roman hebdomadaire", "Photo Roman", "Hebdo Roman") et cible un public masculin avec le western, créant en 1958 "Photo Aventures" (puis, "Western Aventures", "Les Récits du Shérif", Cow-Boy Magazine" et "Far West Magazine"), s'essaie aux films de cape et d'épée ("Aventures de Cape et d'Epée"), lance une intéressante série de films de jungle, "Jungle Film" en 1960, publiant un grand nombre de films avec Johnny Weissmuller. Des collections de poche éphémères se sont vouées à la guerre ("Attaque" et Paras"), sans oublier les 2 numéros fantastiques de "Wampir" (le 3e, trop mythique pour exister ?, a été interdit par la censure gaulliste). Quant à La Torraccia, elle se distingue par ses grands formats ("Roman Film d'Amour et d'Aventures"), dont les célèbres "Roman Film Color", seule tentative de la couleur dans les ciné-romans (mais pas pour toutes les pages).


mercredi 15 juin 2016

Jim Canada



 


Jim Canada est une revue aux éditions Impéria.
297 numéros de juin 1958 à mai 1986. Format 13 x 18 cm.
En Juin 1958, Impéria lance cette nouvelle revue qui connaîtra un succès tel qu’elle ne s’arrêtera qu’en mai 1986 au 297e numéro. Ce petit format qui démarre à 68 pages, passera progressivement à 132 à partir du n° 166, puis à 196 pages dès le n°275.

Jim Canada est sergent dans la police montée Canadienne (Les légendaires Tuniques rouges).
Fidèle à la réputation de cette troupe d'élite de l'armée britannique, il va tenter de faire régner l'ordre et la paix dans ces territoires encore sauvage du CANADA.
Toujours prêt à sauver une jolie femme en danger ou à traquer des prospecteurs malhonnêtes ou encore d'arrêter quelques trappeurs violents, le travail ne va pas manquer pour cet homme courageux.
Cette série est parue à l'origine dans la collection anglaise ''Thriller Picture Library'' sous  le nom de ''Dick Daring of the mounties''. 

La plupart des 50 premières couvertures sont d'origine anglaise.


 

 

Rapidement, la pénurie de matériel « anglais » oblige à faire appel à des auteurs français dans un premier temps (Claude Bordet, Bob Leguay, Georges Esteve) puis, par souci d’économie, à des auteurs espagnols réputés moins chers dès 1963 : Vincente Ramos, José Morante, Antonio Quinorero, José Maria Ortiz, Francesco Puerta, Luis Ramos et Cesar Lopez pour le dessin et Ramon Ortiga, Banolas, Hervas pour les textes.


Je vous propose Jim Canada n°1-2-5-40-43-48-80
Cliquez sur "plus d'infos"


lundi 13 juin 2016

Tom Nickson

Ah! Que voilà une revue bien oubliée...Tom Nickson

Petit format mensuel des Éditions Mondiales
55 numéros d'août 1957 à février 1962
68 pages en noir et blanc
6 albums.

D'abord publié au format 130x180 il change de format au n° 44 pour passer à 125x170
il sera absorbé par la revue Buffalo Bill au n° 46

Les couvertures sont signées par Paul Ordner, René Brantonne (29), Fernando Fusco (28) et Carlo Marcello (34-55) 

La  principale série est:
Tom Nickson

dessiné (au lavis) par Edmundo Marculetta, Fernando Fusco (n°26)
Tom Nickson est le chef d'une bande de trappeurs avec  Nell Longteeth, le trouillard, et Parker, le costaud grande gueule (le seul habillé en trappeur!) entre autres. Ils parcourent la prairie chassant le bison pour revendre les peaux, châtiant les bandits, calmant les indiens et les colons, la routine quoi....


Séries annexes:


- Richard Coeur d'Or
aventures médiévales

- Rocky Rider
fit son apparition dans L'Intrépide en 1955, c'est un western italien écrit par Marco Baratelli (puis Grecchi et Castelli) mis en images et en bulles par Mario Uggeri dans Il Intrepido en 1949 puis Il Monello de 1953 à 1963. En France, Rocky débute dans Tarzan fin 51 puis se poursuit dans L'Intrépide du n°131 au n°311 en 1961 et dans les petits formats Tom Nickson, Super J entre 1969 et 1972 (n°1-36), Tom Berry en 1972-77 (18-57), Rocky Rider n°1-23 (1971-77) puis Buffalo Bill en 1979-81 (n°26-32).

Rocky Rider est un jeune shérif très adroit aux armes qui exerce à Okard-City aidé de Mose (Betty), jeune femme à la Calamity Jane et Golia (Jimmy), un enfant qui se déguise en indien (peuple qu'il admire)...

- Le Petit Shérif
Il piccolo sceriffo est un western italien de Tristano Torelli, Giana Anguissola, dessiné par Lino Zuffi qui dura 460 épisodes! Publié en France d'abord dans l'Intrépide de 1949 à 1957 puis dans les petits formats: Tom Nickson du n°4 au 55 puis Buffalo Bill du n°46 au 54 en 1962.

Le héros succède à son père, assassiné comme shérif de la ville de « Prairie Town », il est accompagné dans ses aventures de sa soeur Lizzie, son ami Piggie et sa fiancée Flossie. 
L'intrépide adolescent fut imaginé en juillet 1948 pour Il Intrepido. Divers auteurs se succédèrent sur ses longues chevauchées comme G.G. Dalmasso, Renzo Barbieri (textes), Sergio Montipo, L. Bernini, Tacconi, Camillo Conti, Franco Paludetti (dessins).


Original de Brantonne pour la couverture du n°20

Infos complémentaires:
http://www.dlgdl.com/GENPAGES/DSE_CTNI.HTM
http://www.bedetheque.com/serie-19569-BD-Tom-Nickson.html
http://www.fantasmak.com/html/planches/brantonne3.html