dimanche 29 janvier 2017

Jim Boum par Marijac

Après la fiche sur le  Magazine Coq Hardi  présentée il n'y a pas longtemps, voici aujourd'hui deux nouvelles aventures de Jim Boum dessinées par Marijac

- Le Mustang Fantôme (Magazine Coq Hardi n°27 du 15/12/1947)

- Le Saumon d'argent (Coq Hardi n°20 à 38 - 1946, réédité dans Cocorico n°1 à 4 -1957)

en Bonus: une BD animalière  "Patos, enfant de la Brousse" publiée en 1939 dans «Le Journal de Bébé» puis en 1950 dans «Coq Hardi» avant d'être reprise dans «Le Journal de Nano et Nanette» en 1964.
Pittoresques histoires animalières, mettant en scène le jeune éléphant Patos et un gigantesque boa, ainsi que le singe Tartezan, la petite autruche Joséphine et l'irascible Rhinocéros, dans un graphisme très original de Marijac.

Marijac alias Jacques Dumas était un artiste et éditeur français pour notamment Coq Hardi créé en 1944 qu'il vendra plus tard aux éditions Montsouris, il travailla aussi pour les éditions Gordinne puis créa un Pierrot nouvelle formule, il revendra ses titres au groupe Chapelle en 1967. 
Il est surtout connu pour ses séries "Guerre à la terre" avec Liquois et Duteurtre, "Poncho Libertas" avec Le Rallic, "Capitaine Fantôme" avec Cazanave, "Colonel X" avec Mathelot ainsi que pour Frimousse, Sitting bull, Jim Boum et particulièrement " Les Trois mousquetaires du maquis" dont il fut le scénariste et le dessinateur. 
Il lança aussi "Aventures de demain" qui révéla en France les dessinateurs anglais de BD SF.


Infos complémentaires:
http://bar-zing.blogspirit.com/tag/tartezan
http://bdzoom.com/74572/patrimoine/coq-hardi-vie-et-mort-d%E2%80%99un-journal-premiere-partie/
http://bdzoom.com/74786/patrimoine/coq-hardi-vie-et-mort-d%E2%80%99un-journal-deuxieme-partie/

Tiré de ma colllection perso

Glénat 1977


Bonne Lecture !!
Remerciements à la BDream Team DM&Starman


Doc Mars

7 commentaires:

  1. Salut Doc, plus que 2 liens qui fonctionnent...je conseille celui de Free.

    RépondreSupprimer
  2. Si je compte bien, Marijac mettait plus ou moins 18 images par page (le saumon d'argent)...une autre époque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Glénat a remonté les planches à l'italienne de la parution originale qui comptait en moyenne 15 cases par page, 16 pages par histoire.
      Ca en fait du dessin ;)

      Supprimer
  3. Encore un coup de génie, n'en déplaise aux aigris et aux vieux réac (j'me comprends !!) Merci Doc ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dois en avoir d'autres en récit complet à l'italienne, un peu compliqué à scanner, le papier se déglinguant n'arrange rien ;)

      Supprimer