mardi 3 janvier 2017

La route de l'ouest n°13


 

La Route de l'Ouest est une revue de l'éditeur Aventures & Voyages.
183 numéros de juillet 1971 à janvier 1990. Format 13 x 18 cm. 61 recueils.
Revue créée pour recevoir les aventures de la série éponyme, elle a débuté comme trimestrielle avant de passer rapidement bimestrielle (à partir du N°14) puis mensuelle (à partir du N°31) devant le succès rencontré. La revue a été exclusivement consacrée au western.
En fait, la série avait débutée dans les pages de "Carabina Slim" avant de basculer dans sa propre revue. À partir du N°82, ce furent des rééditions car les aventures italiennes étaient terminées.

Pour plus d'informations veuillez consulter la très bonne fiche déjà éditée par Doc Mars:
http://bdvintagerares.blogspot.be/search?q=la+route+de+l%27ouest



Naissance de la série. 
Lien: Storia del west - 009 (italien)

La Storia del West (Histoire de l'Ouest) est l'œuvre qui consacre Gino D'Antonio parmi les meilleurs auteurs de la bande dessinée italienne. La série a été créée en 1967, au mois de juin, et a été le "pilier" de la collection Collana . D'Antonio a écrit les textes de tous les épisodes (73 dans la version originale, avec 2 autres épisodes ajoutés dans les années 80 pour un total de 75); pour les dessins, il a été aidé par une équipe de valeur absolue (Calegari, Polese, Tarquinio et d'autres). Cette série a été une charnière entre le western classique de Tex et les visions très innovatrices exploitées par I Protagonisti de Rino Albertarelli et par Ken Parker: il s'agit d'une célébration critique, mais toujours vivement partagée, du mythe de l'Ouest américain.

Qui sont les protagonistes? La série est caractérisée par la présence de plusieurs personnages qui, plusieurs fois, s'alternent et se rencontrent en tant que protagonistes.



















Le groupe "central" est constitué par la famille MacDonald/Adams, dont l'histoire familiale est vécue en parallèle avec l'histoire de l'épopée western, à partir de l'an 1804, c'est-à-dire le départ de l'expédition d'exploration de Lewis et Clark, jusqu'à l'an 1890, avec le massacre de Wounded Knee et la grande course en Oklahoma, événements avec lesquels cette épopée termine.
La traversée vers l'ouest des États-Unis a été au départ rêvée par Thomas Jefferson. L'expédition devait permettre l'étude des tribus amérindiennes, de la flore, de la faune et de la géologie de ces contrées. L'objectif était également d'évaluer la présence des trappeurs et des chasseurs britanniques et canadiens dans ce secteur. La mission assignée à Lewis par Jefferson consistait à trouver des fleuves navigables en vue de développer le commerce vers l'océan Pacifique.
Quelques-unes des très nombreuses images d'Epinal US sur Lewis et Clark  avec leur légendaire guide et interprète, Sacagawea, du peuple Shoshone, seule femme de l’expédition, qui leur permit de trouver le passage du Nord-Ouest. 

La ruée vers l’or en Californie est une période d'environ huit ans (1848 - 1856) qui commença en janvier 1848 par suite de la découverte d'or à Sutter's Mill, une scierie appartenant au Suisse Johann August Sutter, près de Coloma, à l'est de Sacramento, dans l'actuel État de Californie (États-Unis)1. La nouvelle se répandit rapidement et attira en Californie plus de 300 000 aventuriers, américains et étrangers.

Construction du chemins de fer: Dans la vallée de la Platte, l'Union Pacific est confronté aux Sioux et aux Cheyennes. La situation s'aggrave lorsque la ligne pénètre dans l'ouest du Nebraska et le sud-est du Wyoming, grands territoires de chasse des indiens. Ils attaquent peu les trains mais s'en prennent essentiellement aux lignes télégraphiques, et aux équipes isolées de topographes, de constructeurs de ponts à tréteaux et autres débiteurs de traverses. Le massacre des bisons unifia Sioux, Cheyennes et Arapahos contre les hommes du chemin de fer. À partir de fin 1866, ils incendient les dépôts de ravitaillement, scalpent les arpenteurs et massacrent les soldats. En 1867, Dodge et ses 800 éclaireurs Pawnees se lancent dans une guerre d'extermination des Sioux et des Cheyennes. En 1868, 5000 soldats patrouillent autour du chantier.






































































Le massacre de Wounded Knee 
Le 29 décembre 1890 dans le Dakota du Sud, cinq cents soldats du 7e régiment de cavalerie des États-Unis, appuyés par quatre mitrailleuses Hotchkiss, ont encerclé un campement de Lakotas avec l'ordre de les convoyer en train vers Omaha dans le Nebraska. Au matin, les hommes Lakota sont rassemblés et informés qu'ils doivent remettre toutes leurs armes à feu. Les soldats, craignant que des armes restent cachées, commencent à fouiller les tentes, provoquant la colère des Lakota. Lorsque les soldats tentent de désarmer un Lakota nommé Black Coyote, un coup de feu part. Une fusillade générale s’ensuit. La plupart des hommes Lakota, encerclés par les soldats, sont abattus. Les survivants se dégagent. C’est alors que les canons bombardent le village des femmes et des enfants.On a longtemps prétendu que 146 Lakota avaient été tués ainsi que 25 soldats de la cavalerie des États-Unis qui comptait également 35 blessés, Big Foot figurant parmi les morts. En fait, l'armée américaine reconnaît aujourd'hui que c'est 300 à 350 Amérindiens qui périrent lors de ce « massacre

Et voilà les membres de cette famille "spéciale": Brett MacDonald, la souche, émigrée de l'Europe en 1804; Pat MacDonald, son fils et véritable patriarche du clan, présent pour toute la série; les fils de Pat, Ben et Brett; Bill Adams, enfant du premier lit de la femme de Pat.
Pat MacDonald

Et encore les personnages féminins: Sicaweja, femme shoshone de Brett senior, dont le personnage est inspiré par la figure historique de Sacagawea; Brenda Adams, mère de Bill et femme de Pat; Belinda Hall, au début adversaire, puis amie et enfin partenaire de Bill; Lily, le premier - tragique - amour de Ben; Ursula qui, dans les derniers épisodes, devient la partenaire de Ben. Parmi les très nombreux personnages historiques qui apparaissent dans les pages de la série, il y en a un qui s'élève jusqu'au rang de protagoniste principal: Wild Bill Hickock.

George Armstrong Custer. La bataille de Little Bighorn s'est déroulée le 25 juin 1876 à proximité de la rivière Little Bighorn (affluent du Bighorn, un affluent de la Yellowstone), dans le Montana. À la tête des 647 hommes du 7e régiment de cavalerie, Custer décide d'attaquer un vaste campement amérindien dans lequel s'étaient rassemblés plusieurs milliers de Cheyennes et Sioux à l'appel de Sitting Bull. D'abord surpris, les Amérindiens repoussent la première attaque menée par les 3 compagnies du major Reno. Puis, menés par les chefs Sioux Crazy Horse et Gall et le chef cheyenne Lame White Man, ils se portent à la rencontre des cinq compagnies de Custer. Custer et ses 215 hommes sont anéantis.
Geronimo, en compagnie de Naiche et plusieurs membres de la tribu, s'échappe de la réserve de San Carlos, vivant de pillages, avant de se rendre. L'arrestation brutale du guerrier Ka-ya-ten-nae le pousse à s'enfuir une nouvelle fois le 17 mai 1885 avec 109 femmes et enfants, et 35 hommes. Depuis le Mexique, ses hommes lancent plusieurs raids meurtriers en Arizona et au Nouveau Mexique. Il est de nouveau retrouvé au Mexique par des éclaireurs apaches en mars 1886. Pendant une conférence avec le général Crook, il accepte de regagner la réserve avec les soldats américains. Il se ravise plus tard et s’échappe dans les montagnes avec Naiche, une quinzaine de guerriers et quelques femmes et enfants. Épuisé, fatigué de se battre, il finit par se rendre le 4 septembre 1886 avec 16 guerriers, 12 femmes et 6 enfants.

Qui sont leurs amis? Innombrables... Parmi les personnages historiques, il faut au moins citer Manuel Lisa, Jim Bridger, Kit Carson, Buffalo Bill, Calamity Jane, Wes Hardin, Billy the Kid, Wyatt Earp, Pinkerton. Il faut aussi citer les grandes figures historiques du peuple indien, souvent protagonistes des épisodes les plus touchants: Tecumseh, Toro Seduto, Capitan Jack, Cochise, Cavallo Pazzo, Geronimo, Woquini, Satanta, Victorio, Quanah Parker, Capo Giuseppe. Leurs histoires se mêlent aux histoires des personnages inventés par l'auteur, qui ont contribué à la beauté particulière de la série: Abele, l'ex esclave; Mac, le bizarre écossais. Et, encore, toute une série de personnages remarquables, souvent avec une seule apparition: Mulligan, Caballero, Fiore d'Ortica, Jud... et, avec eux, tous les autres qui sont vraiment innombrables. Le classement de quelques autres personnages est plus difficile, par exemple Custer ou Tom Horn.

Qui sont leurs ennemis? Comme pour les amis, la liste serait trop longue à dresser mais, en tout cas, ils appartiennent aux catégories qu'on s'attendrait dans une épopée western: pirates des fleuves, "comancheros", terroristes de guerre comme Quantrill, bandits comme Jesse James, tribus hostiles (comme, par exemple, celle des Nootka), faiseurs sans scrupules...

Je vous propose La route de l'ouest n°13

Lien: La route de l'ouest

13 commentaires:

  1. Très belle fiche, grand chef Lulu, le Geronimo du PF !!
    Un grand merci :4:
    Gino d'Antonio et Enzo Chiomenti ont signé une bonne partie des couvertures de la revue parfois relayés par Miro.
    La couverture du n°122 de La Route de L'Ouest est la réplique du n°1.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as remarqué Doc je reste dans l'historique. ..même quand il s'agit de western.

      Supprimer
    2. Absolument et je t'en félicite...
      enfin pas trop parce que après toi, nos fiches vont paraître bien maigres :)

      Supprimer
    3. Mais non Doc, toutes nos fiches sont super ...différentes mais chouettes.

      Supprimer
  2. Je garde un bon souvenir de cette serie qui présentait des histoires très sympas !
    Merci pour ce nouveau numéro !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue sur le blog et merci d'y faire un commentaire.

      Supprimer
  3. Excellent, mon cher Lulu ! :70:
    Encore une bien belle fiche ; voilà qui augure une riche année.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon cher Altair. ...enfin mon grand ami, ça va cartonner cette année.

      Supprimer
  4. Toujours un plaisir de lire les fiches de Lulu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'essaye toujours d'avoir une petite histoire à raconter...heureux que ça te plaise.

      Supprimer