jeudi 9 février 2017

Navy - 087















 

Navy est une revue de bandes dessinées petit format parue chez l'éditeur Impéria. 179 numéros d'avril 1963 à septembre 1970. 22 recueils. BD de batailles maritimes.

Je vous propose Navy n°87


Lien: Navy - 087


U-47 le tueur de Scapa Flow

Dimanche 8 Octobre 1939.

U-boot VIIC U-47 sur le quai
du port de Wilhelmshaven

Oberleutnant zur See Engelbert Endrass (1911 - 1941)
Le U-567 est coulé et disparaît avec tout son équipage 
(47 hommes) au nord-est des Açores
04h00 du matin, l'Oberleutnant zur See Engelbert Endrass, premier officier de quart, voit arriver une silhouette sur le quai du port de Wilhelmshaven où était amarré le U-boot VIIC U-47.
C'est le commandant du U-47, qui d'un pas pressé franchi la coupée, monte à bord.
Il croise son premier officier, le salut rapidement et, il lâche: "Larguez partout !".
Le U-boot appareille lentement et quitte Wilhelmshaven en direction de la Mer du Nord.

Kapitänleutnant Günther Prien (1908- 1941)
 Le sous marin de Günther Prien disparaît corps et
bien le 7 mars 1941, détruit par une de
ses propres torpilles
Celui qui vient de donner l'ordre d'appareillage, c'est Kapitänleutnant Günther Prien, un commandant de sous-marin qui a déjà à son actif quelques victimes depuis le début de la WWII, qui sont les cargos Bosnia, Rio Claro et, Gartavon. Après sa sortie du port, Prien quitte le kiosque.
Le commandant traverse l'espace réduit du poste central et, part dans le réduit qui lui sert de cabine. Depuis quatre jours, Prien prépare une mission directement avec le commandant en chef de la force sous-marine de la Kriegmarine, l'amiral Dönitz. Ce matin du 8 Octobre, aucun de ses membres d'équipage ne connait l'objet de sa mission, et ce n'est surement pas maintenant qu'il va leur annoncer.



Jeudi 12 Octobre 1939

L'équipage ne sait toujours rien de la mission.
Il se doute bien que la mission est d'importance, car cette nuit, ils ont laissé filer un pétrolier de 8 000 tonneaux croisé au Nord-Est de l'Écosse.
A l'annonce du contact, Prien a simplement répondu: "Cap au 180, en avant toute".

Vendredi 13 Octobre 1939

6h30


























Prien a fait poser l'U-47 sur le fond à 90 mètres de profondeur.
Il a demandé à son premier officier de rassembler l'équipage dans le poste central.
Endrass a fait rassembler tout le monde, mais depuis hier soir, il connait l'objectif de la mission.
Prien arrive, regarde ses hommes et lache: "Demain nous entrons dans Scapa Flow"
Il explique ensuite la mission en détail et, son souhait de détruire le maximum de bâtiments de la Royal Navy. Puis, il envoie son équipage dormir. Réveil à 16h00.

19h15




Poste de combat.
Le U-47 vient à l'immersion périscopique, rien à l'horizon, la mer est vide.
Le U-Boot fait surface et met le cap sur la baie de Scapa-Flow.



























23h07

Un destroyer est repéré sur tribord.
Prien ordonne la plongée et, fait poser sur le fond, à 30 mètres, l'U-47. Le destroyer s'éloigne. Dix minutes plus tard, l'U-47 refait surface et reprend son cap.
L'U-47 passe entre les champs de mines et les barrages d'épaves qui bloquent l'entrée des passes de Scapa Flow.

Mais Prien se rend compte qu'il n'est pas dans la bonne passe, il est dans Skerry Sound alors qu'il devrait être dans Kirk Sound.
Prien fait corriger la route et, il se retrouve enfin dans la bonne passe.
L'U-47 dépasse un premier barrage de mine, puis la première épave.
C'est bien la bonne passe, Prien reconnait la position de l'épave donnée par les avions de reconnaissance de la Luftwaffe.
Le courant dans la passe est puissant, il ne cesse de pousser le U-Boot vers la cote.



23h20

L'U-47 vient de dépasser la troisième et dernière épave.
Le courant s'apaise, Prien et son équipage sont dans Scapa Flow.
Le U-Boot file dans la baie, la cote est toute proche.
Prien aperçoit même une route qui longe la baie. Soudain une voiture apparaît et la lueur de ses phares éclaire le kiosque. Le commandant de l'U-47 se croit démasquer durant quelques instants, mais, il n'en est rien, la voiture continue de filer dans la campagne écossaise.





Le U-Boot file maintenant à travers la baie, mais Prien est inquiet, pas la moindre trace de bâtiment de la Royal Navy, la baie semble vide.
Il ignore en effet que l'Amiral Forbes a envoyé la Royal Navy en chasse depuis le 7 Octobre, contre le KMS Gneisenau et le KMS Köln. Le Hood, le Repulse, le Nelson et le Rodney sont en pleine mer.
Seul le Royal Oak a fait demi-tour et, est au mouillage à Scapa Flow.
Prien donne l'ordre d'obliquer vers l'ile de la Cava, dans l'espoir de trouver des unités de la Royal Navy au mouillage.


00h50
Les hommes de quart au kiosque repèrent deux ombres.
Prien consulte rapidement son registre des silhouettes.





Il les identifie.
En premier c'est le Royal Oak et masqué derrière, il croit voir le Repulse, mais c'est en fait le Pégasus.
-"Distance ?"
-"3 000 mètres, commandant!"
00h58
-"Paré à lancer ?"
-"Paré !"
-"Tube 1, 2 et 3, feu !"

La première torpille est destinée au Repulse/Pégasus, les deux autres sont à l'attention du Royal Oak.
01h01m 35sec
Une explosion retentie.
Les marins de l'U-47 exultent.
Mais la joie est de courte durée.
Sur les trois torpilles une seule a été au but...et encore, en guise de but, elle a explosé sur la chaine d'ancre du Royal Oak.
Prien se dit que tout est perdu, les anglais vont réagir et donner l'alarme.
Mais, il n'en est rien, sur le Pégasus, les hommes de quart croient à une avarie sur le Royal Oak. Prien n'en croit pas ses yeux et, il fait activer le rechargement des tubes lance-torpilles.
Pendant que ses hommes s'affairent à la salle des torpilles, il fait présenter la poupe de l'U-47 et, fait tirer une torpille arrière, mais cette dernière manque le Royal Oak et, elle va se perdre dans la baie.

01h13




























Les tubes sont enfin rechargés.
Prien fait réduire la distance avec la cible.

01h23


-"Tubes 1, 2 et 3, feu !"
Sous l'impact des trois torpilles, le Royal Oak saute littéralement en l'air avant de se disloquer sous les explosions de ses soutes à munitions et de ses chaudières, il emmène avec lui 833 marins. Mais pour le commandant Prien, il n'est plus temps de s'attarder.
Il met le cap sur la passe de Kirk Sound et, il fait pousser au maximum les machines de son U-47.
Dans la baie, c'est l'affolement chez les anglais, les projecteurs fouillent le ciel et la baie à la recherche de celui ou ceux qui viennent de couler un des leurs.

Destruction du  HMS Royal Oak

Alors que l'U-47 tente de s'échapper, les veilleurs dans le kiosque annoncent un destroyer par le travers tribord.
Prien demande de pousser les machines au maximum pour tenter d'échapper au bâtiment anglais.
Mais le courant de la passe est puissant et, avec la marée, il s'est inversé.
Prien l'avait contre lui à l'aller, il l'a de nouveau contre lui au retour.
Le destroyer repère le U-Boot et, aussi bizarre que cela puisse paraître, il lui demande avec son projecteur sémaphore de s'identifier, avant de rompre la poursuite quelques minutes après.

De nouveau la passe, les champs de mines, les block-ships, puis la pleine mer.
L'U-47 est sorti de Scapa Flow.

6h30

Prien donne l'ordre de plonger, il fait poser le sous-marin sur le fond.






















20h30

Après quatorze heures d'attente, en ce 14 Octobre, le sous-marin refait surface et, se remet en route.
L'U-47 repart, mais après quelques temps de navigation, les veilleurs repèrent un groupe de destroyer.
Le U-Boot plonge et va de nouveau chercher le salut en se posant au fond.
Trente-deux grenades sous-marines vont être lancées, mais aucune ne va toucher ou endommager l'U-47.


Dimanche 15 Octobre



Après une journée entière en plongée, Prien revient à l'immersion périscopique.
La mer est de nouveau déserte, l'U-47 fait surface et met le cap sur Wilhelmshaven qu'il atteint le 17 dans la journée.










Merci à Altaïr pour le scan
Merci à ce site pour toutes les informations:


http://www.aeronavale-porteavions.com/viewtopic.php?f=74&t=1427

4 commentaires:

  1. Merci, mon Lulu, pour ce nouvel épisode d'histoire !

    RépondreSupprimer
  2. Dur, dur d'avoir un commentaire aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
  3. Désolé d'arriver un peu tard mais superbe fiche, mon cher Lulu !!
    Mille mercis à toi et Altaïr :10:

    RépondreSupprimer