vendredi 10 mars 2017

Flash Espionnage




  • Dans la Famille : Périodiques, Petits Formats,
  • Editeur principal : AREDIT  .
  • Dans la collection : Comics Pocket (1)
  • Nombre de 'pièces' connues : 125 (série terminée)
        Albums/Fascicules Originaux : 83
        Intégrales ou recueils : 42 
  • Plage temporelle couverte  :
        Plus ancien au n° 1 daté 04/1966
        Plus récent au n° 83 daté 10/1977
  • Autres informations :
    Dessin: Collectif / - Album Taille 130x190 - Couverture Brochée - Dos Carré - 160 pages - Noir et Blanc


L'âge d'or d'ARTIMAdurera jusqu'à la fin des années cinquante. Pour faire face à la désaffection du lectorat que connaissent ses bandes dans les années soixante, Artima tente de corriger le cap en faisant varier le format, la périodicité et le contenu de ses titres. Mais rien n'y fait : de 1961 à 1963, l'éditeur est contraint de mettre fin à la plupart de ses séries.





C'est une maison d'édition moribonde que rachètent lesPresses de la Citéen 1963, mais c'est seulement durant la dernière quinzaine d'avril 1965 que la mention de copyright change sur les fascicules. Spécialisées dans l'édition de romans populaires, les Presses de la Cité voient dans l'acquisition de l'éditeur de Tourcoing une opportunité de se diversifier. La commission de censure exerçant alors un contrôle strict sur les bandes dessinées et les Presses de la Cité ne souhaitant pas être trop exposées en cas de scandale, elles décident de satelliser leurs activités BD en créant une structure gérée de manière indépendante qu'ils nommentAREDIT, nom déjà utilisé à la fin de l'année 1956 lors du lancement des premiers petits formatsBig BoyetFoxieparARTIMA.




Alors qu'ARTIMAavait misé sur la publication de petits formats en couleurs, Arédit débute plus modestement en s'orientant vers la publication de fascicules de poche en noir et blanc, un format assez proche de celui des romans que publient alors les Presses de la Cité. C'est ainsi que la collection Comics Pocket voit le jour en avril 1966 avec la publication deFlash Espionnagen° 1. À ses débuts, la collection propose pour l'essentiel des adaptations de romans publiés par les Presses de la Cité, le plus souvent dans le cadre de sa collectionFLEUVE NOIR. Les genres abordés sont l'espionnage et le polar (Coplan,OSS 117,Atomos,Flash Espionnage…une quinzaine de titres en tout), l'anticipation (Sidéral(2e série)), l'angoisse (Hallucinations) et l'étrange (Eclipso). Les rares récits d'origine américaine alors publiés (surtout duDC, mais aussi duMarvelou duCharltonà l'occasion) ne servent que d'histoires de complément quand la pagination l'exige.




Les premiers titres à être entièrement consacrés aux comics serontSpectreen avril 1967 etEclipsoen avril 1968. L'expérience s'étant avérée concluante, le début des années soixante-dix voit la création d'une demi-douzaine de nouveaux titres. Dans les même temps, certains titresFLEUVE NOIRsont envahis par le matériel comics (Étranges Aventures,Vengeur). Pour minimiser les problèmes avec la commission de surveillance, Arédit fait figurer sur la couverture des Comics Pocket la mentionbandes dessinées pour adultes, une mention qui lui fait tourner le dos à toute une partie du lectorat… du moins jusqu'à la création en 1970 de deux collectionsgrand public:CosmosetPop Magazine.




En effet,ARTIMA(ce nom réapparaît) publie ce qui échappe àLug(Strange,Titans,Novaetc.), notamment pour cause de censure. En publiant sous l'étiquette de BD pour adultes, la maisonAREDITéchappait ainsi aux contraintes de loi 49-956, mais perdait aussi le droit à l'affichage en devanture des kiosques à journaux.



Le dessinateur José de Huescar :

Nationalité : Espagne 
Né(e) à : Albacette , le 27/08/1938
Mort(e) le : 29/04/2007
Biographie : 

José Antonio de Huéscar (dit Garvi) est un dessinateur d’origine espagnole, né à Albacette le 27 août 1938 qui émigra en France en 1970.
Il débuta sa carrière en travaillant pour l'agence Espagnole "Selecciones ilustradas".
Puis en France, il travailla en tant qu'illustrateur, notamment pour de nombreux ouvrages d’enfants et des couvertures de petits formats comme Pirates, Akim (1re série), Bengali, Apaches, Coup Dur, Les Rois de l'Exploit, Whipii! ou encore Brik de Mon Journal. Pour le même éditeur, il dessine Skate Bob dans la revue Skaters en 1979.
Côté BD, on lui doit de nombreux récits policiers pour Arédit/Artima (Flash Espionnage, Richard Dragon , Coplan en 1971-74, Nick Carter en 1975).
Pour Pif Gadget il produisit des illustrations diverses (jeux, gadgets), des récits complets comme Un raid en enfer (n° 289, texte de Roger Lecureux), les graphismes de la série l’Agence Eureka en 1975, Mannix (1975), les Vélodétectives (1981), Les aventuriers du macromonde en 1982, Rahan (1982) et Yvain en 1983-86.
Dans Rintintin et Rusty, il dessine Dan, l'homme à la moto sur des textes de Pierre Castex de 1972 à 1973.
Il a également collaboré avec les éditions Larousse illustrant des parties de la Découverte du monde en BD et de L'Histoire du far West en 1981. Sur scénario de Jean Ollivier, il sort deux albums de Mowgli d’après Kipling en 1982 aux éditions Vaillant G.P Rouge et Or, pré-publiés dans Pif Gadget. Il a fourni des récits complets pour la revue Le Journal de Ludo des éditions Vaillant en 1979.
Sous le pseudonyme de Garvi on le retrouve au sommaire de la revue "Circus" en 1987, pour Le Batard de Vénus avec Maraud, une bande érotique éditée en album dans la collection Marquis de Glénat en 1994.)
Il était notamment l'époux pendant 37 ans de la dessinatrice Carmen Levi avec qui il réalisa entre autre l'album "Dadadou", même si le nom de Levi n'apparait pas.
Il a disparu le 29 avril 2007 dans la Drôme. 




Ce pocket fut le premier Arédit à aborder le thème sur l'espionnage tirés sur des romans et des films à succès.
La couverture du n° 1 était une photo de Sean Connery.



Quelques sites de références :




En attendant voici le lien de la présente bd intitulée :
FLASH  ESPIONNAGE n° 33, Graine d'espion
(Série - avril 1972 )






Nouveaux liens :

http://www.multiup.org/fr/download/2875638a25936771325805fa7828da8b/flash_espionnage_33.rar

à bientôt

Jack

6 commentaires:

  1. MERCI POUR CE PETIT DOSSIER INTERESSANT!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour
      je remets les liens aujourd'hui
      jack

      Supprimer
  2. et voilà mise à jour des nouveaux liens,

    jack the flash

    RépondreSupprimer
  3. Graçe à Jack, on en aura pris de la graine :8:
    Merci cher ami !!
    :4:

    RépondreSupprimer
  4. Merci et pour la fiche et pour cette BD.

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour ce nouveau PF. :70:
    Après Lulu 007, voici maintenant Jack 007. la Belgique est un véritable nid d'espion !

    RépondreSupprimer