mercredi 10 mai 2017

Josh Randall















 

Au Nom de la Loi est une revue de bandes dessinées petit format parue chez l'éditeur OZ. 38 numéros de novembre 1963 à décembre 1966. Format de parution 13 x 18 cm. Le héros principal de ce western est Josh Randall. Récits tirés de la célèbre série télévisée homonyme.
Successivement sous-titré Au nom de la loi, Josh Randall, El Cougouar

Steve McQueen, né Terence Steven MacQueen le 24 mars 1930 à Beech Grove dans l'Indiana aux États-Unis, et mort le 7 novembre 1980 à Ciudad Juárez au Mexique, est un acteur, producteur, pilote automobile et pilote de moto américain.Ses rôles d'anti-héros ont fait de lui une icône de la contre-culture. En 1974, il est la star de cinéma la mieux payée au monde.

AU NOM DE LA LOI
3 saisons - 94 épisodes - arrêtée en 1961
1e diffusion : 6 septembre 1958 sur CBS

Créateur : John Robinson et Thomas Carr
Distribution : Steve McQueen (Josh Randall), Wright King (Jason Nichols) et Mort Mills (Clark Daimler)


Un homme s’avance vers une affiche placardée sur un mur : « WANTED, DEAD OR  ALIVE ». Il l’arrache et laisse la caméra cadrer son visage impassible. Cet homme est un chasseur de primes, payé pour ramener les gens recherchés par la Justice, morts ou vifs. C’est son métier, il ne travaille que pour l’argent et se moque d’être mal vu des gens ordinaires. Il agit  Au Nom de la Loi dans un Ouest où la Loi a encore bien du mal à couvrir tout le territoire volé aux Indiens. Cet homme est Josh Randall, chasseur de primes.
Son arme est une Winchester 30/40 modèle 1884, dont il a scié la moitié de la crosse et une partie du canon. Malgré son activité de mercenaire, c'est un homme honnête qui n'utilise son arme qu'en état de légitime défense.Il n'hésitait pas à voler au secours de la veuve et de l'orphelin et, à plusieurs reprises, se faisait engager par un jeune garçon ou une petite fille pour retrouver leur père. C'est aussi un détective privé, même si les affaires qu'il doit résoudre sont parfois sans gloire. C'est à ce titre qu'il est engagé par une Japonaise pour retrouver son fiancé (la Japonaise), qu'il prête son concours à deux amoureux souhaitant échapper à un beau-père acariâtre (l'Enlèvement).»



Josh Randall - 029

7 commentaires:

  1. Steve McQueen : le "King of Cool" - Merci M'sieur Lulu ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J’ai adoré cette série TV…le mec cool, bon tireur, chasseur de prime mais respectueux de la loi. Et alors que dire de Steve McQween…un des acteurs le plus apprécié de son époque, inoubliable dans le film « la grande évasion dans le rôle du capitaine Virgil Hilts « le roi du frigo » (The Cooler King) et qui nous a, malheureusement, quitté trop tôt.

      Supprimer
  2. Merci à Josh Lulu pour ce flash-back télévisuel des sixties :4:
    Les éditions OZ ont décliné son concept Télé série en quatre couleurs: Bleue, Jaune, Verte consacré aux feuilletons de l'époque qui s'arrêteront au n°38 de la série Bleue. En 1967 5 n° d'une série Rouge ont été édité avec pour série principale Djinga Jungle.
    El Cougouar n'apparait qu'au n°31 de la série Jaune et n'a pas de rapport avec Josh Randall si ce n'est que c'est aussi un justicier du Far-West :8:

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a déjà présenté quelques BD de cet éditeur : série bleu « Les hommes volants » le 21/03/2017 et « Les indiens » le 02/05/2017.

      Supprimer
  3. A quand la série verte et Thierry la Fronde? :8:

    RépondreSupprimer
  4. prochainement " el cougouar "
    jack

    RépondreSupprimer