mardi 25 juillet 2017

Rintintin - 083 - 148













 

RIN TIN TIN et Rusty est une revue mensuelle des éditions SAGEDITION présentant de nombreuses BD réalistes inspirées de séries télévisées et quelques séries humoristiques. La revue a connu deux séries au cours de sa longue existence. La 1ère série a duré 119 numéros de mars 1960 à janvier 1970. Sur les couvertures, un petit logo coloré en haut à gauche indiquait « Vedettes T.V. » : en fait, Rin Tin Tin, comme beaucoup de séries de Sagédition est à l’origine un comic book de Dell Comics ou Gold Key de la Western Publishing dont les couvertures se résumaient à l’habillage d’une photo des héros de la série TV adaptée arborant un logo marqué Dell ou Gold Key dans le coin supérieur



Rintintin, mascotte du 35th Aero Squadron,
sur un aérodrome de Toul en novembre 1918.
Le 15 septembre 1918, le caporal américain Lee Duncan, un mitrailleur sur bombardier Airco DH.4 du 135th Aero Squadron (en) de l'United States Army Air Service découvre une femelle berger allemand (Betty) et ses cinq chiots de quelques jours, seuls survivants d'un chenil d'un camp de l'armée impériale allemande bombardé à Flirey. Les soldats se partagent les six chiens.


Le soldat  Lee et baby Rinty
Le caporal Lee Duncan adopte deux chiens qu'il nomme Nénette et Rintintin en référence à deux poupées fétiches que les enfants lorrains offrent aux soldats pour leur porter chance.




Quelques mois après, seuls les chiots de Lee Duncan survivent.
Pendant le retour aux États-Unis, Nénette meurt durant la traversée de l'Atlantique. S'avérant un animal exceptionnellement habile, Rintintin se produit dans divers spectacles. Le producteur et réalisateur Darryl Zanuck le voit sauter à plus de quatre mètres pour franchir une palissade et demande de filmer le chien. Rintintin joue ensuite dans une série de trente westerns produits par la Warner Bros, dont le premier sort sur les écrans en 1923. Rintintin y interprète le rôle d'un chien de la cavalerie des États-Unis, prodigieusement intelligent et assurant souvent le succès des missions. Rintintin meurt le 10 août 1932, à l'âge de treize ans, Lee Duncan le fait rapatrier en France et enterrer au cimetière des Chiens à Asnières-sur-Seine, en banlieue parisienne.
L’animal fut alors remplacé par d’autres chiens de même race pour assurer la relève dans plusieurs productions, mais aucun d’eux n’eut jamais le talent de l’original. Le quatrième du nom, testé au lancement de la série Les aventures de Rintintin, se révéla si mauvais "comédien" qu’il resta cantonné à la niche du studio et fut remplacé par plusieurs chiens appartenant à Frank Barnes, le dresseur engagé par la production.

Budget timide, enfant vedette


Le budget de la série était si réduit que la plupart des comédiens jouaient souvent, sous des déguisements différents, plusieurs rôles dans le même épisode. Ainsi, il n’était pas rare qu’après le montage d’une scène de combats, un acteur, tantôt en cow-boy, tantôt en Indien, se batte contre lui-même !
Quant à Lee Aaker, l’orphelin Rusty promu caporal par le 101e régiment de cavalerie qui l’a recueilli après que sa famille eut été décimée par les Indiens, il avait déjà un beau palmarès de comédien en herbe lorsqu’il devint le héros en uniforme de la série. Il avait notamment joué aux côtés de Gary Cooper dans Le train sifflera trois fois (1952) et de John Wayne dans Hondo (1953). Mais son succès ne survivra pas à l’âge adulte. Lee Aaker se reconvertira assistant de production puis charpentier.



Il a aujourd’hui 74 ans.









































Lien: Rintintin - 083

Lien: Rintintin - 148

Merci au  scanneur/retoucheur pjp pour cette BD.


Bonne Lecture



8 commentaires:

  1. Mille mercis ensoleillés pour les R&R Bros Lulu et PJP ! :10:
    Ais-je vu les 169 épisodes de la série télé ?
    En tout cas un bon paquet :8:
    Nous recherchons aussi les Rintintin et Rusty n°40 et 43 (Vedettes TV-SAGE-1963), à vot' bon coeur partagez !!
    :108:

    RépondreSupprimer
  2. Soleil, soleil...plutôt la grosse drache à Bruxelles. Quand à la série télé, c'est comme toi, j'ai dû en regarder un bon paquet..avec le générique: salut au drapeau et "tête droite" de Rusty et de Rintitin...moi je regarde ça encore sans problème.

    RépondreSupprimer
  3. Mon cauchemar petit !!!!
    la voix de Rusty insupportable^^

    RépondreSupprimer