mercredi 5 juillet 2017

Spidey < suite >


 
 
 
Retrouvons notre tisseur dans un nouveau pack qui complète la série entamée ici :
 
 
Petit rappel de la présentation précédente :
• Éditeur : LUG dans la collection Super Héros
• 114 numéros d'avril 1979 à juillet 1989.
• Format : 17x24 cm - Couverture brochée - Dos cahier - 64 pages - Couleur 
• Comics d'origine Marvel.
 
 

 

Les présentations ayant déjà été faites, nous examinerons dans ce deuxième volet ceux sans qui ces histoires demeureraient bien plates ; j'ai nommé LES MÉCHANTS.

Le méchant est le moteur scénaristique de l'action, il donne une raison d'être au super-héros. Ici, point de vie paisible et ordonnée possible.

 
Et, bien sûr, notre l’homme-araignée, si gentil au demeurant, possède de nombreux ennemis et pas des moindres.
 
Place donc à ces savants maléfiques, ces génies du mal, ces fous ambitieux qui veulent conquérir le monde, ces personnages avides de vengeance, ces manipulateurs, ces  psychopathes mythomanes...
 












 

 


 
Jetons sans plus tarder un petit coup d'œil sur quelques-uns de ces super-vilains.

Le Bouffon Vert
Spidey (Lug) n°03
 
L’ennemi numéro un de Spider-Man, son ennemi intime et l’un de ceux qui lui ont causé les plus grandes souffrances. Il faut dire que le Bouffon Vert est l’alter-ego maléfique de Norman Osborn, le père du meilleur ami de Peter Parker. Les deux ont donc une connexion intime. Après plusieurs combats aériens, les deux adversaires connaissent finalement la véritable identité de l’un et de l’autre, ce qui vaudra aux proches de Peter Parker d’être la cible de cette personnalité complètement folle, née d’une expérience qui a mal tourné. Son arsenal est très puissant mais possède également une imagerie particulièrement tordue puisqu’elle s’inspire de la fête d’Halloween : les bombes citrouilles, le planeur ou encore le masque de gobelin. En plus de ses états d’âme liés à sa double personnalité, le Bouffon Vert représente surtout l’homme responsable de la mort de Gwen Stacy, le premier amour de l'Homme-Araignée. Le bouffon l’avait enlevée et jetée du haut d’un pont de New York. Alors que notre héros la rattrape grâce à sa toile, elle se brise la nuque. C’est d’ailleurs l’un des seuls moments où, fou de rage, il tente de réellement tuer son ennemi.
 
 
Le Caïd
Spidey (Lug) n°12
Le Caïd, le parrain de la pègre new-yorkaise dans les comics Marvel est surtout connu pour être l’ennemi juré du super-héros aveugle Daredevil. Le Caïd a également donné du fil à retordre à Spider-Man. Sa spécialité est le crime organisé, l’intimidation et la manipulation en tous genres (scientifiques, hommes de main, etc.). Il ne faut pas non plus se fier à son apparence : il est loin d’être obèse puisque son corps est tout en muscles avec très peu de graisse. Ce qui lui permet de se battre d’égal à égal avec quelques super-héros, notamment Peter Parker. D’ailleurs, en termes d’influence, le plus bel exemple reste celui de la période “Spider-Man No More“, un arc narratif dans lequel Peter Parker laisse tomber ses activités de justicier masqué. Le Caïd en profite alors pour rassembler tous les criminels de la ville et tenter d’en prendre le contrôle… Ce qui force le tisseur à reprendre du service.
 
 
Le Caméléon

Strange n°307

Le Caméléon a un statut spécial dans la mythologie de Spider-Man : il est le premier super-vilain que le héros a dû affronter dans les comics (The Amazing Spider-Man #1). De son vrai nom, Dmitri Smerdiakov, il est le demi-frère de Kraven le chasseur. Contrairement à de nombreux autres méchants, il utilise la ruse plutôt que la force pour commettre ses crimes. C’est un espion passé maître dans l’art du camouflage et du déguisement. Il est capable d’imiter la voix de n’importe qui et il possède un ordinateur très performant qui lui permet de créer des masques qui reproduisent à la perfection le visage d’autres personnes. Il se fait ainsi passer plusieurs fois pour Spider-Man et pour son alter ego Peter Parker afin d’en venir à bout. C’est également l’un des personnages les plus récurrents des comics.
 
 
Docteur Fatalis 
Spidey (Lug) n°30

Victor von Fatalis est l'un des super vilains les plus brillants et les plus dangereux. En tant que chef suprême de la nation de Latvérie, il a toujours un plan, une invention ou une solution de secours pour assurer sa victoire suprême. Il ne montre jamais son visage balafré caché sous son masque. Fatalis est un génie scientifique polymathe, voire un savant fou. Il a conçu et fabriqué un nombre impressionnant d'appareils et d'inventions pour arriver à ses fins. L'armure portée par Fatalis, qu'il a lui-même conçue et construite, augmente ses capacités physiques à un niveau surhumain. Alimentée en énergie par une pile atomique miniature, elle est incroyablement résistante. À certains moments, Fatalis a également utilisé ses connaissances scientifiques pour voler ou copier les pouvoirs d'autres personnages. En complément de son génie scientifique, Fatalis possède des connaissances basiques dans les arts occultes et mystiques, apprises auprès de moines tibétains. Il peut aussi transférer psychiquement son esprit dans le corps d'une autre créature vivante, par simple contact visuel.
 
 
Docteur Octopus
Spidey (Lug) n°13

Équipé de quatre bras mécaniques éternellement incrustés dans son dos après une expérience scientifique qui a mal tourné, le Docteur Octopus (ou Otto Octavius) est l’un des plus célèbres ennemis de l’araignée. Il faut dire que grâce à son équipement mécanique, il est capable de rivaliser avec Spider-Man en termes d’agilité et de mobilité. En plus de cela, et comme beaucoup d’autres ennemis, c’est un génie scientifique, capable d’inventer des stratagèmes redoutables pour piéger son adversaire. Il a créé plusieurs associations de vilains, comme les Maîtres du Mal ou encore les Sinistres Six. Opposant régulier dans les comics, le Docteur Octopus a atteint son apogée dans un arc narratif révolutionnaire dans lequel il parvient à permuter son esprit avec celui de Spider-Man, contrôlant ainsi son corps pendant que l’esprit de Peter Parker est prisonnier du corps agonisant du docteur. Déterminé à être un meilleur homme et un meilleur Spider-Man que Parker, Octavius se sert donc du corps de Parker pour faire le bien. (Spider-Man reprend finalement le contrôle de son corps après la fin de cet arc narratif) .
 
 
Electro
Spidey (Lug) n°22

Max Dillon, alors câbleur à la compagnie électrique, fut frappé un jour par un éclair alors qu’il manipulait deux lignes endommagées. L’accident le transforma en Electro. Enhardi par ses pouvoirs, il décida de prendre le premier risque de sa vie : il gagnerait sa fortune à l’ancienne, en la dérobant sous une identité secrète. Son corps est un générateur vivant qui sait d’instinct quand se recharger et il peut contrôler la tension de ses décharges. Electro peut utiliser son énergie de plusieurs façons : il décharge de l’électricité du bout des doigts sous forme d’éclairs ou bien envoie un choc électrique le long du sol ou d’un conducteur. Il peut aussi générer un champ électrique hautement chargé pour se protéger. Il peut même se déplacer dans les airs en surfant sur une vague d’énergie électrique. En drainant l’électricité d’une source extérieure, Electro peut créer un black-out sur une ville.
 
 
Le Gibbon
Spidey (Lug) n°12

Mutant né avec un visage rappelant les traits d’un singe, Martin "Marty" Blank devint acrobate dans un cirque. Rêvant de s'associer au Tisseur qui refusa, il s'allie alors avec Kraven le Chasseur qui lui fait boire un cocktail d'herbes pour augmenter ses pouvoirs, libérer sa rage animale et pouvoir manipuler son esprit. Puis il l'envoie combattre Spidey, mais il échoue et reçoit une cuisante leçon.
Le Gibbon possède une force, une agilité naturelle et une vitesse surhumaines. Son sens de l'équilibre est excellent et fait de lui un bon grimpeur. Il a aussi une affinité naturelle avec les animaux, en particulier les singes. Il a été entrainé à l'acrobatie et aux pirouettes. Depuis l'absorption d'une potion mystique pour augmenter sa force, son corps est depuis recouvert d'une fine fourrure. Il se bat en utilisant un style de combat rappelant ceux des singes.
 
 
Le Hibou

Spidey (Lug) n°04

Leland Owlsley était un riche investisseur, surnommé le Hibou de Wall Street. Il abandonna pourtant sa profession pour se lancer dans le crime organisé, couvert par sa réputation d'homme d'affaires vertueux. Après avoir utilisé un sérum, le corps du Hibou a développé un pouvoir lui permettant de planer sur de courtes distances. Il utilise une cape qui l'aide à se diriger et améliore ses capacités de planeur. Il est capable d’accomplir des manœuvres aériennes complexes quand il plane. Comme les oiseaux, ses os sont creux. Son ouïe et sa vision sont très développées. Il peut faire diverger ses yeux pour voir deux endroits en même temps et sa tête peut tourner à 180°. Ses ongles, plus solides que ceux d'un homme, lui servent à griffer ses adversaires mais il s'équipe parfois de griffes métalliques attachées à ses avant-bras. Il possède une force supérieure à la moyenne mais ce n'est pas un combattant doué, il évite autant que possible le corps-à-corps. Il doit prendre régulièrement son sérum pour maintenir son pouvoir ce qui altère ses capacités mentales.
 
 
L'Homme-plante

Spidey (Lug) n°15

Fasciné par les plantes, le jeune Samuel Smithers vint, peu à peu, à les considérer comme plus fiables que les êtres humains, et bientôt supérieures à ceux-ci si bien qu'il chercha à développer suffisamment leur intelligence pour pouvoir communiquer avec elles. Aidé dans ses expériences, sans qu'il ne s’en rende compte, par des êtres végétaux d’une autre dimension, appelés l’H’Ylthri, ennemis de toute forme de vie animale en général, il développa un projecteur de rayon le rendant mentalement capable d’animer et de manipuler les plantes, mousses et spores végétales les plus microscopiques jusqu’aux arbres les plus grands ou d’immenses étendues de végétaux. Il peut provoquer la croissance rapide des plantes, même au-delà de leurs tailles habituelles. Son corps est partiellement constitué de végétaux et il peut en régénérer n’importe quelle partie à volonté. L’Homme-Plante a développé de nombreux simuloïdes – des constructions végétales à forme humanoïde, constituée de bois pour l’essentiel, et capables de se déplacer, de parler et pouvant être programmés aussi bien que des robots de haute technologie.
 
 
L'Homme-sable

Spidey (Lug) n°10

L’Homme-sable est l’un des ennemis les plus coriaces et récurrents de Spider-Man (oui, il y en a beaucoup). Flint Marko devient l’homme-sable après une première évasion de l’île-prison de Rykers Island : il se retrouve en contact avec du sable qui a été irradié de matière radioactive. Le sable radioactif se lie à lui et modifie sa structure moléculaire en sable. Sa première confrontation avec Spider-Man s’effectue alors que celui-ci est encore au lycée. Bien que coriace, le tisseur le met plus ou moins en déroute et le retrouve caché dans son lycée… Peter Parker réussit à le capturer en aspirant le sable avec un aspirateur. Après plusieurs tours en prison, le personnage évolue finalement pour se ranger du côté du bien, il fera même partie des fameux Avengers pendant quelque temps, même s’il finit toujours par retomber dans le crime à un moment pour affronter Spider-Man.
 
À SUIVRE...
  
 
Informations complémentaires :
 

 
double la mise et vous propose, non pas 2, mais 4 pack de 5 numéros


   Spidey (Lug) - - n° 11 à n° 15   

 
o o o

   Spidey (Lug) - - n° 16 à n° 20   
   Spidey (Lug) - - n° 21 à n° 25   
o o o
   Spidey (Lug) - - n° 26 à n° 30   
 

 


13 commentaires:

  1. Quelle superbe fiche !!!! Altaïr : BRAVO !!!!!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  2. WOW c'est tout ce que je peut dire. Merci.

    RépondreSupprimer
  3. Ben ! Spid alors !! :4:
    Mille mercis

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour ce moment de pur plaisir.
    Gana

    RépondreSupprimer
  5. heu, je ne trouve pas du n° 11 au 15 dans le pack 2, c'est bizarre?
    Gana

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sakut Gana, oui, c'est ma faute. Les liens étaient HS alors j'ai carrément fait le pack complet donc sur le lien jheberg tu auras les numéros 11 à 30 d'un coup d'un seul !!!

      Supprimer
    2. Certes je ne doute pas de l'excellente intention, mais j'ai beau chercher je ne trouve dans ce pack 2 que les numéros 16 à 30 (ce dont je remercie beaucoup), mais pas du 11 au 15. j'ai loupé quelque chose?
      Gana

      Supprimer
    3. Salut Gana, non tu n'as rien loupé .... j'aurai pourtant juré que .... Nouveau lien pour 11 au 15 :)
      bonne lecture !!!!

      Supprimer
    4. Je te remercie au nom de tous les spideyvores désormais comblés.

      Supprimer
  6. Bravissimo ! J'en reste scotché à la toile.
    Un énorme merci.
    Van de P.

    RépondreSupprimer
  7. Merci à vous tous pour vos élogieux commentaires. Dusse ma modestie en souffrir, ça fait chaud au cœur et ça motive.

    RépondreSupprimer
  8. Merci beaucoup ! Une suite est annoncée, nous l'attendons avec impatience.
    Berliner.

    RépondreSupprimer