mercredi 30 août 2017

RICKY BANLIEUE + VOTEZ RICKY

Aujourd'hui ballade dans le monde du rock'n'roll avec les 2 premiers album de la série Lucien par Margerin.



Bananes, mobs rafistolées, banlieues béton et zonards customisés gros pifs, autant d'ingrédient joyeusement distillés par Frank Margerin. Les nombreuses galères de Lucien, Ricky, Gillou et les autres sont aujourd'hui des classiques de la bande dessinée.


Frank Margerin voit le jour le 9 janvier 1952 né d'un père artiste peintre et d'une mère portraitiste à Paris. À l’école, il amuse la galerie en caricaturant ses professeurs dans les marges de ses cahiers. Encouragé par son entourage, le jeune Frank prend peu à peu conscience de ses talents d’artiste.


Après la troisième, sur les conseils d’un ami de son père (lui-même artiste peintre), Margerin s’inscrit tout naturellement à l'École des arts appliqués. Les cours le passionnent et il en sortira diplômé quatre ans plus tard.

Source : http://www.mr-malabar.fr/

Son dossier de dessins sous le bras, Margerin se décide à affronter quelques agences de pub qui trouvent son style assez marrant et l'encouragent à se tourner plutôt vers la BD. En 1978, prenant le relais de Philippe Poncet de la Grave, il dessine quelques vignettes et bandes dessinées pour le chewing-gum Malabar. Ce seront finalement les magazines de charme Lui et Playboy qui publieront ses premières illustrations.





Un jour, Margerin croise la route de Bernard Farkas, un des quatre fondateurs de Métal hurlant, qui lui conseillera de rencontrer son rédacteur en chef Jean-Pierre Dionnet. Celui-ci lui propose de faire une BD de quatre pages dans ce magazine alors spécialisé dans la BD de science-fiction et édité par Les Humanoïdes Associés. Margerin aurait préféré Pilote, plus connu à l'époque et qu'il lisait depuis sa petite enfance, mais ne peut se permettre de faire la fine bouche. Il réalise ses premières véritables planches et invente pour la première fois un scénario : ce sera Simone et Léon. Sa participation au magazine durera jusqu’au dernier numéro, courant 1987.

METAL HURLANT N°1
Janvier 1975
Première couv' (sauf erreur)
signée F. MARGERIN
Août 1980



















Entre-temps Margerin s’est fait un nom. Il enchaîne les albums et son dessin au trait plein, qui rebutait certains publicitaires à ses débuts, est maintenant à la mode. Ses gros nez sont partout.

L’auteur signe des pochettes de disques pour Olivier Lorquin, Nino Ferrer et dessine même la pochette de l’album humanitaire Éthiopie qui cartonne en 1984. Cartes postales, affiche de film (La Smala), publicités et dépliants en tout genre, le dessinateur apparait sur de nombreux supports.











Celui qui avait toujours refusé de créer un héros récurrent se laisse pourtant aller à se focaliser sur Lucien, rocker rebelle à la banane, qui s’impose peu à peu au fil des histoires. D’abord grassouillet avec de grosses rouflaquettes, Lucien le voyou s’affinera physiquement et mentalement au fil des années jusqu’à devenir le personnage central des histoires. Accompagné par ses fidèles amis Ricky (inspiré par Frentzel, un ami de l’auteur) et Gillou (inspiré par son frère).


Voici donc les 2 premières aventures de nos loubards préférés !!!



LIEN :


6 commentaires:

  1. Moi je vote Maître A sans margeriner !!
    Encore, encore .... :4:

    RépondreSupprimer
  2. Ça rock et ça roll sur le BdMag ! :70:
    Après Rocky, bientôt Lulu (à la plage de Knokke Le Zoute) ?

    RépondreSupprimer
  3. Grand Maître A à la banane, il est beau comme les enjoliveurs de ma caisse...we will rock you.

    RépondreSupprimer
  4. A Middelkerke les bains il pleut comme vache qui pisse,It's raining cats and dogs, kleine Hunde regnen, il drache.

    RépondreSupprimer
  5. Lucien et sa banane en forme de tube :-)
    On pouvait lire et relire les BDs de Margerin, on tombait toujours sur un petit détail marrant, dans un coin de l'image, qu'on n'avait pas remarqué jusque là. Génial !

    RépondreSupprimer
  6. Votez Ricky ??
    Ha bé ça faire plèze à mon frangin Eric, ça !

    Merci tou meutche !

    RépondreSupprimer