vendredi 4 mai 2018

Big Boss (série 2) - 032-043-044-045


 

Big Boss 2° série est une revue de bandes dessinées parue chez l'éditeur Arédit Artima dans la collection Cosmos. 59 numéros de juin 1970 à février 1983. 22 recueils. 2 numéros spéciaux.

Episodes trouvés : - Adam Strange - Les Chevaliers Atomiques - Davy Crockett - Flèche Rapide Dard Volant - Francs Archers - Jonn Jonzz Détective de Mars - Le Maitre du Temps - Le Ranger De L'Espace - Roy Raymond Tv Détective - Taxi de L'Espace - Tommy Tomorrow.

Les fiches dans BdMag :
http://bdvintagerares.blogspot.be/2018/03/big-boss-collection-cosmos-002-005-011.html
http://bdvintagerares.blogspot.be/2017/08/big-boss-040-048.html
http://bdvintagerares.blogspot.be/2017/08/big-boss-2-026-027.html
http://bdvintagerares.blogspot.be/2017/05/big-boss-033-034.html
http://bdvintagerares.blogspot.be/2017/04/big-boy-044.html
http://bdvintagerares.blogspot.be/2017/03/big-boss-2eme-serie-n15-39.html
http://bdvintagerares.blogspot.be/2017/02/big-boss-n47.html
http://bdvintagerares.blogspot.be/2017/01/big-boss-2eme-serie-053.html
http://bdvintagerares.blogspot.be/2016/10/big-boss-n51.html
http://bdvintagerares.blogspot.be/2016/08/big-boss-058.html
http://bdvintagerares.blogspot.be/2016/08/big-boss-2eme-serie-021.html
http://bdvintagerares.blogspot.be/2016/08/big-boss-2eme-serie-017.html
http://bdvintagerares.blogspot.be/2016/08/big-boy-n12.html



New York 1997


Titre originalEscape from New York
RéalisationJohn Carpenter
ScénarioJohn Carpenter
Nick Castle
Acteurs principauxKurt Russell
Lee Van Cleef
Ernest Borgnine
Donald Pleasence
Isaac Hayes
Harry Dean Stanton
Adrienne Barbeau
Sociétés de productionAVCO Embassy Pictures (en)
International Film Investors
Goldcrest Films International
Pays d’origineDrapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
GenreAction
Durée99 minutes
Sortie1981





La Troisième Guerre mondiale touche à sa fin et tant les États-Unis que l'Union soviétique, qui existe encore, ont beaucoup souffert du conflit et cherchent tous deux une résolution de paix. Manhattan a été transformée en prison à sécurité maximale en 1988 en raison d'une augmentation de 400% du taux de criminalité aux États-Unis. New York a été la plus touchée suite à une attaque au gaz perpétrée par les Soviétiques au début de la guerre.

Entourés d'un mur de confinement de 15 mètres, tous les détenus sont condamnés à la réclusion à perpétuité et ont formé des gangs qui contrôlent la ville délabrée et jonchée de déchets.


Voyageant pour un sommet à trois entre les États-Unis, l'Union soviétique et la Chine, Air Force One, l'avion du président des États-Unis, est détourné par un seul membre d'une organisation révolutionnaire opposée au gouvernement; une femme qui incarne une hôtesse de l'air, tue les pilotes et prend le contrôle de l'avion. 





























L'anarchiste féministe écrase l'avion, dans une mission suicide, sur Manhattan mais le président est scellé en toute sécurité dans une capsule de sauvetage et survit.











Le commissaire des forces de police des États-Unis, Bob Hauk rassemble un peloton de soldats et ils se rendent sur le lieu de l'accident dans une flotte d'hélicoptères. 
Quand ils arrivent, ils trouvent la capsule de sauvetage vide, indiquant que le président a été pris en otage. 
Un émissaire des détenus, nommé Romero), apparaît et dit à Hauk et aux soldats qu'ils ont le président et s'ils ne quittent pas l'île en 30 secondes, le président sera tué. 



Romero leur offre l'un des doigts coupés du président comme preuve. Sans autre choix, Hauk ordonne à ses hommes de retourner aux hélicoptères et ils reviennent à Liberty Island.






























































Dans son bureau, Hauk rencontre le secrétaire d'Etat récemment arrivé qui le met en contact téléphonique avec le vice-président à Washington DC où Hauk demande l'autorisation d'une tentative de sauvetage et l'accepte.

Dans son bureau, Hauk offre un marché à un prisonnier nouvellement arrivé, un soldat des forces spéciales, devenu célèbre, nommé  "Snake" Plissken.


















Si Snake sauve le président et récupère une cassette contenant des informations importantes sur la fusion nucléaire, Hauk lui promet un pardon complet. Cependant, Plissken doit terminer sa mission avant le sommet international auquel le président devait assister et qui commence dans 24 heures.

Après que Plissken ait accepté à contrecœur le plan de sauvetage, Hauk lui injecte secrètement des explosifs microscopiques qui lui ouvriront les artères carotides après 24 heures. 


















Les explosifs ne peuvent être désamorcés que 15 minutes avant qu'ils ne partent, afin de s'assurer que Snake n'abandonne pas sa mission et ne s'échappe pas, ni ne trouve un autre moyen de les enlever. S'il revient avec le président et la cassette à temps pour le sommet, Hauk le sauvera en neutralisant les charges dans son cou avec des rayons X. Snake promet de tuer Hauk quand il reviendra.

Snake atterrit discrètement sur le World Trade Center dans un planeur.



















Il localise l'épave de l'avion détourné et la capsule de sauvetage, mais le président est parti.


















Snake suit le signal du bracelet du moniteur de vie du président au sous-sol d'un théâtre abandonné, seulement pour le trouver sur le poignet d'une vieille coquette incohérente.












Au théâtre, Snake rencontre un camarade sympathique surnommé "Cabbie", qui offre son aide.


Après avoir erré dans les rues sombres, Snake est accosté par les "Crazies", un gang souterrain qui traque les rues la nuit. 
Snake se réfugie d'abord dans un restaurant Chuck Full of Nuts abandonné où il rencontre une jeune femme séduisante, qui lui demande de l'emmener vers la liberté. 






















Mais les "Crazies" attaquent bientôt le restaurant et Snake est forcé de courir, laissant la jeune femme sans nom à son destin aux mains des "Crazies".





























Après une poursuite dans une ruelle, Cabbie se montre dans son taxi et sauve Snake en combattant les Crazies avec un cocktail Molotov.

Forcé sous la menace d'une arme à feu, Cabbie emmène Snake voir Brain, un détenu averti et bien éduqué qui a fait de la New York Public Library sa forteresse personnelle. Forcé sous la menace d'un fusil, Brain dit à Snake que le président et les plans sont aux mains d'un puissant chef de gang, le "Duc de New York" qui possède le plus grand et le plus puissant gang de la ville et qu’il a comme but de mener une fuite de masse à travers la 69th Street Bridge miné et fortement gardée, en utilisant le président comme un bouclier humain. 































Lorsque le duc arrive à l'improviste pour obtenir un diagramme des mines terrestres du pont, Snake force Brain et sa petite amie Maggie à le ramener au repaire du Duc. 


Après avoir volé une voiture à l'un des sbires du Duc, Snake, Brain et Maggie traversent Broadway à travers le pays des gangs des "Skulls" et ils s'échappant à peine.


















































Snake trouve le président qui est détenu dans une voiture de chemin de fer abandonnée dans ce qui était la gare Grand Central, mais son sauvetage échoue et il est capturé après que Brain trahisse Snake. 











Le lendemain, Snake est obligé de se battre avec une brute géante.


















En même temps, Brain et Maggie trompent Romero et les hommes du Duc afin d’avoir accès au Président.

Après avoir tué Romero et les gardes, ils libèrent le président et s'enfuient vers le planeur de Snake dans l'espoir de s'échapper avec le président.


























Pendant ce temps, Snake défait son énorme adversaire, impressionnant la foule. 

























Quand le duc apprend que le président s'est échappé avec Brain, il est furieux et il rafle son gang pour les pourchasser.

Dans la confusion, Snake s'éloigne et parvient à rattraper Brain, Maggie et le président au planeur, mais pendant leur tentative d'évasion, une bande de détenus, appelés "The Indians", l'expulsent du bâtiment. 











Snake et les autres trouvent bientôt Cabbie, et Snake prend le volant de son taxi et se dirige vers le pont. Quand Cabbie révèle qu'il a la bande de fusion nucléaire, le président l'exige, mais Snake le prend.

Avec le duc les chassant dans sa Cadillac, Snake et les autres conduisent sur le pont jonché de mines.











Après que le taxi a heurté une mine, le taxi est détruit et Cabbie est tué. 











Alors que les autres fuient à pied, Brain est tué par une mine et Maggie refuse de le quitter.



















Elle tente de retenir la voiture du duc en tirant sur lui avec une arme de poing, et elle parvient à forcer la voiture de Duke à s'écraser, mais ce dernier continue sa poursuite à pied. 

























Snake et le président atteignent le mur de confinement, et les gardes soulèvent le président à l’aide d’une corde.

Le duc attaque alors Snake, mais le président tire sur le duc avec une mitraillette, le tuant. 










Snake est alors soulevé vers la sécurité, et les mini-explosifs implantés dans son cou sont désactivés avec des rayons X.




















A Liberty Island, alors que le président se prépare pour un discours télévisé, il remercie distraitement Snake de l'avoir sauvé.


















Après que Snake ait été gracié, il décide qu'il ne va pas tuer Hauk et quitte la prison.

















Hauk le remercie pour le sauvetage, et propose à l'anti-héros incrédule de travailler pour le gouvernement dans d'autres missions top secrètes. Snake, aliéné avec la nation qu'il a servie avec honneur, refuse. Hauk dit à Snake de réfléchir à l'offre et note "We make quite a team! Huh, Snake?" Snake répond avec colère: "Mon nom est Plissken!"

Le discours du président commence et il offre le contenu de la cassette au sommet. À l'embarras du président, la cassette a été changée pour une cassette de la chanson swing "Bandstand Boogie" , la chanson préférée de Cabbie. Snake avait changé de cassette pendant la poursuite du pont.

Au loin, à l'extérieur de la porte de la prison de Liberty Island, on voit Snake se déshabiller et déchirer la très importante cassette de fusion nucléaire (la seule chose qui peut sauver l'humanité de la guerre nucléaire) et sourire tout en fumant une cigarette.

Sur cette note cynique, «Escape from New York» se termine.

John Carpenter, réalisateur de renom, nous fournit un excellent film d'anticipation, qui a certes vieilli, mais reste toujours une œuvre culte. A signaler une musique (signée, comme toujours chez lui, par Carpenter himself) absolument grandiose. JE SUIS FAN.



Lien Zippyshare

Lien 1fichier
Lien Zippyshare

Lien 1fichier


Lien Zippyshare

Lien 1fichier
Lien Zippyshare

Lien 1fichier


20 commentaires:

  1. De retour dans les années 70, merci beaucoup !
    Hugues

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Rien que pour la musique du film ça vaut le déplacement. John Carpenter c'est génial.

      Supprimer
  3. Un grand merci pour cette fiche avec 2 inédits. Et en prime un must de John Carpenter. Que du bonheur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais dans l'idée que les 4 numéros étaient des inédits. Afin d'éviter les doublons, voici les Aventures Fiction qui me restent à proposer sur BDmag: 24-25-29-30-31-32-33-34-35-39. Soyez gentil de me dire s'il y a des doublons.

      Supprimer
    2. C'est tout bon, pas de doublons !!!

      Supprimer
    3. Si quelqu'un a le Big Boss série 2 n°1, je le veux bien :8:

      Supprimer
    4. et les n°13 et 52 qui compléterons la série

      Supprimer
    5. big boss 52 est une reedition du 45 d'apres la database du loup

      Supprimer
    6. Exact !!
      Un n° de moins :8:

      Supprimer
    7. Bonjour Doc, bonjour à tous, d'après le site comics VF.com les Big Boss série 2 numéro 1 et 50 sont les mêmes.
      Je recherche les numéros 13 et 31.
      Cordialement
      Daniel

      Supprimer
    8. Exact Daniel ;)
      Reste à retrouver tes deux n°...

      Supprimer
  4. Excellentissime fiche, mon Lulu :10:
    Tu viens quand dans le Midi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens dans ta superbe région les 2 premières semaines de juillet. Laissez venir à moi les cigales, la lavande et le rosé pour le gosier

      Supprimer
  5. Merci pour ces 4 nouveaux numéros. Superbe fiche pour un très grand film de SF ... dommage qu'on ne voie Kurt Russel que dans trop peu de films : j'adore cet acteur et les films dans lesquels il joue !

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour,
    Merci pour ces 4 nouveaux numéros.

    RépondreSupprimer
  7. Merci Big Lulu ! Et ce film est un incontournable, si à 50 ans on n'a pas vu ce film, c'est qu'on a raté sa vie ^^

    RépondreSupprimer
  8. Big merci et pour l'excellente fiche et pour ces 4 numéros.

    RépondreSupprimer
  9. Merci beaucoup pour ce nouveau lot..

    RépondreSupprimer
  10. Merci pour votre effort

    RépondreSupprimer