jeudi 10 mai 2018

Météor - 109-110-113-115


 
Météor première série (n°1 à 110) est une revue de bandes dessinées parue aux éditions Artima. 110 numéros de mai 1953 à juin 1962. Format de parution 17,5 cm * 23 cm
Météor (n°111 à 206) est une série de petits formats parue aux éditions Artima et Arédit. Certains dans la collection Cosmos. 96 numéros du 07-1962 au 08-1977. 7 numéros spéciaux ont été édités en bichromie. Format de parution 13 * 18 cm.


RéalisationMarc Forster
ScénarioMatthew Michael Carnahan
Joseph Michael Straczynski
Damon Lindelof
Drew Goddard
Acteurs principaux
Sociétés de productionSkydance Productions
Hemisphere Media Capital
GK Films
Plan B Entertainment
Pays d’origineDrapeau des États-Unis États-Unis
Genrescience-fiction
Durée
123 minutes
Sortie2013








L'ancien employé de l'ONU Gerry Lane, son épouse Karin et leurs deux filles, Rachel et Constance, se réveillent et dégustent un petit-déjeuner en famille. Gerry dit à Constance, la plus jeune fille, qu'il a quitté son emploi pour passer plus de temps avec la famille. À la télévision, il y a des nouvelles sur les conflits et les discussions sur la loi martiale.
Plus tard, ils sont dans le trafic encombré de Philadelphie quand la ville est attaquée par une horde de zombies - ces attaquants se déplacent très rapidement, mordent les gens et les morts se transforment très rapidement.


























La famille Lane est bloquée suite aux  accidents de voiture et de la panique des gens et Gerry remarque qu'il faut environ 12 secondes pour qu'une personne mordue change.


























Alors que le chaos se propage, les Lanes s'échappent de la ville dans un camping-car volé.

















Ils s'arrêtent près de Newark, New Jersey, dans un grand magasin d'alimentation où Karin fait le plein de nourriture, et Gerry est capable de trouver des médicaments quand sa fille aînée, Rachel, souffre d'une crise d'asthme violente suite au choc et le stress de ce qui leur est arrivé. Sa femme est attaquée par des pillards - Gerry tire sur l'un d'entre eux et Karin est lâchée.


































Le secrétaire général adjoint, Thierry Umutoni  - un vieil ami de Gerry - appelle et dit à la famille qu'il envoie un hélicoptère pour les sauver, mais il faudra attendre le lendemain matin pour arriver. 












En dehors du magasin, la famille est poursuivie par une horde de zombies et il se réfugie dans un complexe d'appartements à Newark.


























Les Lanes se cachent dans un petit appartement avec une famille Latino. Un des enfants, un garçon nommé Tomas, parle anglais et traduit pour les Lanes. Gerry, croyant que la meilleure chance de survie est de continuer à avancer, est incapable de convaincre la famille de Tomas de partir avec eux.



















Le lendemain matin, les Lanes se faufilent à travers les couloirs, pour la plupart abandonné, en essayant de trouver le toit mais les morts-vivants les détectent et ils sont poursuivis jusqu'au toit.


















Quand Gerry est attaqué par plusieurs zombies, ils lui crachent du sang dessus. Tomas tire sur le zombie et tous deux montent les escaliers. Arrivé sur le toit, Gerry s'avance vers le bord, prêt à se jeter si le sang répandu sur son visage le fait se convertir en zombie.


































































Ayant compté jusque 12, il ne le fait pas et, après avoir retenu une autre horde de morts-vivants, la famille monte à bord de l’hélicoptère et s'échappe. 











L'hélicoptère amène les Lanes à un porte-avions de la marine américaine au large de la ville de New York avec un groupe entier d'autres réfugiés. 











A bord, il y a une équipe de scientifiques et de militaires qui analysent l'ampleur de l'épidémie mondiale. Thierry les attend et leur attribue des couchettes.



















Un virologue, le Dr Andrew Fassbach, fait valoir que la peste est un virus, dont l'origine doit être trouvée pour qu'un vaccin soit développé. En raison de son expertise en tant qu'ancien enquêteur de l'ONU, Gerry est chargé d'aider Fassbach à trouver la source de l'épidémie. 



















Gerry accepte à contrecœur d'aider, étant donné que sa famille sera en sécurité, et il est envoyé au Camp Humphreys, une base militaire en Corée du Sud, d’où un courriel a été envoyé il y a environ 11 jours indiquant que l'épidémie avait commencé là.












Quelques instants après son arrivée à la base, l'équipe de Gerry est attaquée par des zombies. 


















L'effrayé et lâche Fassbach est tué après s'être accidentellement tiré dessus après avoir glissé sur la rampe de l'avion C-130.











Le coup de feu alerte les zombies qui errent dans la zone, forçant Gerry et l'équipage à courir.


















Après avoir été sauvé par le personnel survivant de la base, Gerry apprend que les zombies sont attirés par le bruit. Les soldats sur la base, menés par le capitaine Speke, expliquent qu'un soldat coréen était sur le terrain en train de faire des recherches lorsqu'il a été attaqué et transformé. Sa conversion a pris beaucoup plus de temps que ce qui avait été observé plus récemment.














Le cadavre de l'homme infecté a attaqué le médecin de la base et les deux ont été incinérés. Speke dit à Gerry comment l'un de ses hommes a pu se tenir au milieu des personnes infectées et ne pas être attaqué. Quand Gerry demande au soldat, qui marche avec une légère claudication, comment il s'est blessé à la jambe, le soldat lui dit que cette merde date depuis bien plus longtemps.




















Gerry parle à un agent de l'ex-CIA, Haffner, qui avait été arrêté pour avoir vendu des armes à la Corée du Nord. Il raconte à Gerry un récit effrayant sur la façon dont le gouvernement de la Corée du Nord a réussi à endiguer l'épidémie dans son pays en tirant les dents de chaque citoyen sur une période de 24 heures, ne donnant aucun moyen à ses citoyens de s'infecter mutuellement.








Haffner dit à Gerry de se rendre à Jérusalem, où le Mossad israélien avait établi une zone de sécurité juste avant que l'épidémie ne soit officiellement reconnue, ce qui implique qu'Israël aurait pu avoir une connaissance préalable de ce qui allait arriver.

Pour obtenir le C-130 ravitaillé et Gerry à bord, les hommes de Speke montent sur une flotte de bicyclettes pour éviter de faire du bruit. Le téléphone satellite de Gerry se déclenche quand Karin essaie de l'appeler ce qui déclenche l'attaque des morts-vivants.












L'avion est ravitaillé avec succès et Gerry et le pilote du C-130 réussissent à s'échapper.

























À Jérusalem, Gerry rencontre Jurgen Warmbrunn, le chef du Mossad, qui explique que le Mossad a intercepté des communications d'un général de l'armée en Inde qui a déclaré que les troupes indiennes combattaient les «rakshasa».

Warmbrunn explique également comment le centre de Jérusalem a été fortifié- le mur est formidable, au moins 50 pieds de haut et les réfugiés sont amenés dans la zone de quarantaine, y compris les non-juifs et les musulmans. 


























Pendant que Gerry discute avec Jurgen, un groupe de réfugiés musulmans commence à chanter joyeusement pour trouver une zone de sécurité dans laquelle ils peuvent survivre. Une des femmes trouve un micro et le chant devient de plus en plus fort. 











































Les zombies à l'extérieur commencent à escalader le mur de protection formant une pile massive qui réussit finalement à entrer dans la ville.



















En fuyant, Gerry remarque qu'un vieil homme et un garçon émacié sont ignorés par les zombies.

Une jeune femme soldat israélienne, Segen, l'escorte de Gerry, est mordue par un zombie. Gerry ampute rapidement sa main pour arrêter la propagation de l'infection, comptant jusqu'à 12 jusqu'à ce qu'il soit sûr qu'elle ne se retournera pas.


































Gerry et Segen arrivent finalement à l'aéroport et parviennent à monter à bord d'un avion de ligne de Belarus Airways après que le pilote de Gerry panique et s'envole.



En contactant Thierry, Gerry demande le laboratoire de type OMS ou CDC le plus proche, ils sont détournés vers un centre de recherche de l'OMS à Cardiff, au Pays de Galles.

En l'air, un zombie clandestin est libéré de la soute et attaque un agent de bord.

























Il attaque le reste des passagers.










L'avion s'écrase près de Cardiff après que Gerry ait fait exploser une grenade pour tuer les zombies. 
































Segen et Gerry sont les seuls survivants de l'accident mais Gerry a été empalé par un morceau de métal. Segen le trouve et ils marchent vers Cardiff et trouvent les installations de l'OMS. Hors de contact, l'US Navy suppose qu'il est mort et exporte sa famille en Nouvelle-Écosse.


































Après être arrivé à l'établissement, Gerry  s’écroule devant la porte et il se réveille trois jours plus tard attaché à une civière - sa blessure a été traitée et bandée. Il est capable de convaincre le personnel de l'établissement qu'il est là pour une mission spécifique - les hommes qui l'observent appellent le téléphone satellite de sa femme. Thierry répond au téléphone et dit à Gerry que sa famille était considérée comme un personnel «non essentiel» et qu’elle a été relocalisée dans une installation terrestre.














Gerry révèle une théorie aux scientifiques méfiants et raconte qu’un vieil homme et un garçon maladif à Jérusalem ont été ignorés, qu'un sans-abri à Newark a été contourné par les zombies et l'histoire de ce soldat avec une claudication que les zombies ont ignoré, les personnes infectées ne mordent pas les personnes gravement blessées ou déjà en phase terminale, car elles ne seraient pas appropriées pour la reproduction virale.


Il se porte volontaire pour s'injecter un pathogène terminal mais curable pour voir si son idée fonctionne. Cependant, l'aile du bâtiment dans laquelle les pathogènes sont stockés a été envahie par des zombies après qu'un médecin se soit accidentellement infecté. Gerry décide d'aller chercher un agent pathogène, tandis que Segen et l'un des médecins de l'OMS le suivent pour le secourir en cas de besoin.











































Ils se frayent un chemin à travers les zombies, et Gerry arrive finalement dans le local où sont rangés les pathogènes.


























À l'intérieur, Gerry remplit une petite boîte avec des fioles de pathogènes provenant de deux cabinets distincts. Les scientifiques le regardent à la caméra, remarquant que le cabinet de gauche contient des maladies mortelles et incurables. Gerry s'apprête à partir et voit un des médecins morts-vivants dehors. 




















Acculé et sans arme appropriée, il décide de s'injecter pour voir si sa théorie fonctionnera et il choisit une fiole au hasard dans la boîte



















Il montre aux scientifiques une note disant "DITES A MA FAMILLE QUE JE LES AIME" . 

Gerry attend quelque temps et ouvre la porte de la chambre forte. L'ancien médecin l'ignore et Gerry est capable de sortir, après la horde de zombies qui ont infesté l'établissement.



















Après qu'il soit retourné à la partie sûre de l'installation, tout le monde se réjouit du succès de sa théorie, et les médecins le guérissent de l'agent pathogène.





















Gerry retourne dans sa famille, dans une zone sûre de Freeport, en Nouvelle-Écosse.






Un "vaccin" dérivé d'agents pathogènes mortels est développé qui peut servir de camouflage pour les troupes combattant les personnes infectées. Les offensives humaines commencent contre les zombies, et l'espoir est rétabli. La Russie réussit particulièrement bien à arrêter la pandémie avec la force militaire et civile. Gerry commente: "Ce n'est pas la fin, pas même proche."



Lien Zippyshare

Lien 1fichier
Lien Zippyshare

Lien 1fichier


Lien Zippyshare

Lien 1fichier
Lien Zippyshare

Lien 1fichier


15 commentaires:

  1. Après une bonne tartine hier, un bon Météor ! Que dis-je 4 météoriques PF en pleine tronche !!! Merci.
    Pour WWZ, à éviter, c'est une daube complète ! Regardez plutôt L'ENFER DES ZOMBIES, ZOMBIE DOWN OF THE DEAD, LE RETOUR DES MORTS-VIVANTS (Dan O'Bannon) la TETRALOGIE DES TEMPLIERS D'AMANDO DE OSSORIO ou même pour bien se marrer ASTRO-ZOMBIES, LE LAC DES MORTS-VIVANTS et LA REVANCHE DES MORTES-VIVANTES, imparable !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le problème c’est de trouver : 1er un bon film, 2ème le synopsis du film, 3ème une copie du film.

      Supprimer
    2. Tkt, je le comprends bien ^^ cela n'empeche en rien le taf accompli ^^

      Supprimer
  2. Un coup d'œil à la fenêtre, une Météo pas superbe...
    Un coup d'œil à mon écran, super quatre Météor...
    Le choix est vite fait. Merci.

    RépondreSupprimer
  3. Merci une fois encore pour une des meilleures séries SF jamais éditées..
    Merci, une fois encore, pour ce boulot..
    A chaque jour, sa surprise...

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour ce partage, ça fait plaisir de revoir ces excellentes BD :-)

    RépondreSupprimer
  5. 4 nouveaux numéros sur cette série en or ! Grand Merci !

    RépondreSupprimer
  6. Trop fort, Météor Lulu :70:
    Entièrement d'accord avec Maître A, WWZ est une bouse totale :8:
    Le seul, l'unique (entre autres) c'est
    https://www.youtube.com/watch?v=1RJ8DyjiNBo

    RépondreSupprimer
  7. Mille mercis (sous la pluie) pour ces quatre nouveaux n° :10:

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de pluie à la mer du Nord...mais pas de soleil non plus.

      Supprimer
    2. Salut, je pensais que tu indiquais l'origine des scans en particulier les numéros 109 et 110.
      Cordialement.
      Daniel

      Supprimer
  8. Merci pour cette superbe série de SF !
    pyrogene,

    RépondreSupprimer
  9. Connais pas meteor merci pour cette découverte

    RépondreSupprimer